| Retour

Fin de cet événement il y a 1 semaine - Date du 28 avril 2022 au 13 mai 2022

LE BOURGEOIS GENTILHOMME - Mise en scène Félicien Chauveau (Collectif La Machine)

Félicien Chauveau nous fait encore bien rire en adaptant à sa manière « Le Bourgeois Gentilhomme » pour lequel Molière s’en était déjà donné à coeur joie pour amuser la Cour et le public en ridiculisant au maximum « son » personnage ! Et là c’est pire, il n’y a plus aucune limite !

Tout d’abord, Félicien Chauveau aurait voulu en faire une pièce politique tournant autour des élections, mais comme cela ne s’intégrait pas au propos, il s’est contenté d’une distribution de tracts « Avec Jourdain, c’est pour demain ! », également affiché au-dessus du trône du Maître de céans. Oui, son trône ! Car cet homme tyrannique, imbu de lui-même, s’attache à d’insensés signes de pouvoir et de soi-disant respectabilité.

La trame de la pièce de Molière est respectée, mais tournée en farfelu avec des allures de cartoons et des dialogues incohérents. Qu’importe, le spectateur comprend très bien ce dont il s’agit, malgré la forme éclatée, indisciplinée, chaotique, qui traduit le total refus d’une perfection bien lisse.
Au début, un bras se glisse dans la fente du rideau, puis une tête et le rideau s’écarte sur le décor attractif d’un siège ancien, qui figure un trône, perché en haut d’un escalier avec tapis rouge (comme à Cannes !). Monsieur Jourdain - et son énorme ventre proéminant- s’y installe en peignoir à fleurs, style mémére.

La mise en scène est complètement délurée et la comédie de Molière tourne à la farce grotesque en déployant une incroyable vitalité et un humour foutraque irrésistible.

Les paroles s’emballent, décollent de tout réalisme et parfois le grotesque atteint l’absurdité.

Les comédiens sont tous formidables et bien sûr tout particulièrement l’immense (en taille et en talent !) Guillaume Geoffroy dans le rôle du bourgeois vaniteux et parvenu qui fait venir une professeur de philosophie pour acquérir les manières de la Cour. Et aussi sa culture, mais il ne peut aller plus loin que l’alphabet et tenter d’apprendre à saluer. Et les leçons sont gratinées : tout le monde ri et applaudi ce comédien maître es grimaces. Tandis que lui-même se bidonne en tenant son gros bidon.

Madame Jourdain est interprétée par Félicien Chauveau, Directeur artistique du « Collectif La Machine ». Dans la troupe de Molière, le rôle était déjà joué par une femme, c’est donc un petit clin d’oeil. Le comédien (superbement grimé) s’en tire à merveille entre le bon sens et l’autorité du personnage qui s’oppose avec lucidité au ridicule de son mari. Elle n’a « pas besoin de lunettes pour y voir assez clair  » et s’associe au complot final qui permet à sa fille d’épouser celui qu’elle aime déguisé en fils du « Grand Truc », un titre de noblesse qui impressionne beaucoup Monsieur Jourdain.

Ce « Bourgeois Gentilhomme » est une façon fort sympathique de fêter le 400e anniversaire de la naissance de Molière !

Caroline Boudet-Lefort

Représentations à venir

mercredi 4 mai 2022 à 21h00
vendredi 6 mai 2022 à 21h00
samedi 7 mai 2022 à 21h00
dimanche 8 mai 2022 à 17h00
mardi 10 mai 2022 à 20h30
mercredi 11 mai 2022 à 21h00
vendredi 13 mai 2022 à 21h00

Pour réserver c’est par ICI !

Photo de Une (détail) LE BOURGEOIS GENTILHOMME ©Florian Levy

Artiste(s)