| Retour

Fin de cet événement il y a 3 semaines - Date du 28 juillet 2021 au 28 août 2021

TRUE MOTHERS, de Naomi Kawase

Un couple harmonieux est confronté à des difficultés pour avoir un enfant, malgré de multiples traitements auxquels tous deux sont contraints et dont ils finissent par se lasser. Ils se décident pour l’adoption et s’adressent à une femme qui a fondé l’Association « Baby bâton » dont le but est avant tout de donner la meilleure vie possible à des enfants non désirés.

« Baby Bâton » prend en charge des filles-mères, enceintes dans leur jeune adolescence, qui refusent tout avortement, malgré l’insistance des parents. Mais leur corps leur appartient. Dès la mise au monde de l’enfant, chacune le confie à sa nouvelle famille dont l’adresse lui est fournie au cours d’une rencontre.

Ainsi, dès le début du film, voit-on le couple adoptif élever avec tendresse le petit Asako qui adore tout autant ses parents.

Mais cela devient dramatique lorsque se manifeste la mère biologique qui a toujours gardé une grande culpabilité de cet abandon et un immense sentiment d’amour pour cet enfant qu’elle a porté en elle.

Avec sa délicatesse habituelle, Naomi Kawase parle de l’amour légitime de ces deux mères, mère naturelle et mère adoptive, qui d’abord rivales finissent par se réunir et se comprendre mutuellement. La réalisatrice a elle-même été élevée par des parents adoptifs, il fallait bien qu’elle finisse par parler de ce sujet qui la touche personnellement en profondeur.

Le film est très lent, il prend son temps en s’attardant sur des images d’une grande harmonie.

Naomi Kawase a toujours filmé en s’attachant à la beauté du Japon tant celle des villes que celle des champs avec, ici, une nature splendide dans une île toute petite où se situe « Baby Bâton » et où ces adolescentes vivent entre elles durant les derniers mois de leur grossesse.
Chacune raconte son histoire familiale et elles s’entraident de diverses façons dans cette situation vécue différemment selon les circonstances.

Malgré quelques scènes trop démonstratives concernant les conditions d’adoption, le film est avant tout empreint de lyrisme grâce à sa magnifique photographie de paysages superbes, et « True Mothers » procure beaucoup d’émotion avec son sujet sur les circonstances souvent cruelles de conditions d’abandon. Le sens de la famille est différent au Japon qu’en Europe et l’adoption d’enfant y est chose rare.

Tiré d’un roman de Mizuki Tsujimura qui se signala au Japon en parlant de l’adoption d’enfant, ce qui est totalement insolite dans ce pays où, pour les couples stériles, adopter n’est pratiquement pas la solution, alors que le sujet n’est pas surprenant en Occident.

Très aimée en France, Naomi Kawase est la plus jeune réalisatrice à avoir obtenu, à 21 ans, la Caméra d’Or à Cannes. « True Mothers » était d’ailleurs sélectionné au Festival annulé en 2020. Cependant, Thierry Frémaux a tenu à ce que le film soit présenté au mini Festival de 3 jours, qui s’est tenu en octobre au Palais des Festivals.

Caroline Boudet-Lefort

Photo de Une : DR Haut et Court
Sortie en salle : mercredi 28 juillet 2021 / 2h 20min

Artiste(s)