| Retour

Fin de cet événement dans 1 semaine - Date du 22 mai 2024 au 22 juin 2024

« Marcello Mio », de Christophe Honoré

Dès qu’ils se sont rencontrés, une grande complicité a existé entre Chiara Mastroianni et Christophe Honoré, aussi a-t-elle joué dans plusieurs de ses films et dans une pièce de théâtre « Le ciel de Nantes » sur la famille de celui-ci.

Chiara Mastroianni ressemble tellement à son père, le grand acteur malheureusement disparu, que l’idée lui est soudain venue de vouloir être lui dans un film. Christophe Honoré s’est aussitôt imposé comme metteur en scène et elle entraîne plusieurs personnes pour leur « projet » et d’abord une réalisatrice pour la diriger qui est Nicole Garcia dans son propre rôle donc, quoique ce ne soit pas un film sur un film.

En fait, tout s’égare dans le farfelu et l’humour, et c’est tant mieux !


Chiara sollicite son entourage pour ce jeu ! D’abord sa mère, Catherine Deneuve, amusée. Fabrice Lucchini, partenaire complice de ce film en cours de tournage, Benjamin Biolay, un peu sidéré par ce projet, et Melvil Poupaud qui met des bâtons dans les roues dès qu’il le peut.
Le film est malicieux, souvent drôle, ne serait-ce que par la présence de Fabrice Lucchini.

Chiara Mastroianni fait preuve d’une immense imagination pour être son père sans réellement l’imiter.

La ressemblance suffit ! Elle entraîne les spectateurs dans une histoire personnelle.
Chiara va dans la fontaine Saint-Sulpice à Paris pour évoquer la scène mythique que l’acteur tourna avec Anita Ekberg dans la fontaine de Trevi à Rome et que chacun connaît. Elle cherche une imitation.
Même si c’est à travers un artifice, comment ne pas être heureux de retrouver cet acteur mythique et on en redemande.
Christophe Honoré est comme nous tous, en proposant ce personnage de jeune adolescent décontracté, un peu mec, un peu nana !
« Marcello Mio » est tapissé de clins d’œil aux films de son père très en avance sur son temps en acceptant des rôles aux antipodes avec la virilité d’un latin lover (un impuissant dans « Le bel Antonio » de Mauro Bolognini (1960), un gay dans « Une journée particulière  » d’Ettore Scola (1977) ou un homme enceinte dans « L’événement le plus important depuis que l’homme a marché sur la lune  » de Jacques Demy (1973).

Chiara semble hantée par son père comme le film est hanté par la filmographie de Marcello Mastroianni. Tout est cependant fictif dans cette vie qui se voudrait quotidienne.
Dans ce film un peu rêve, un peu réalité, Chiara compose un bouleversant Marcello fabuleux qui nous amuse beaucoup !
Le film était en compétition dans la sélection du Festival de Cannes. S’il ne méritait, certes, pas la Palme, il n’en est pas moins un film fort sympathique.

Caroline Boudet-Lefort

Sortie en salles 22 mai 2024 | 2h 01min | Comédie
Visuel de Une (détail) ©Les Films Pelleas

Artiste(s)