| Retour

Fin de cet événement 24 avril - Date du 30 mars 2022 au 24 avril 2022

EN CORPS, de Cédric Klapisch

Durant une dizaine de minutes, le film s’ouvre sur un éblouissant ballet classique « La Bayadère », à l’Opéra de Paris. La première danseuse, Elise, fait une mauvaise chute et se blesse gravement : sans doute ne pourra-t-elle plus jamais monter sur scène, malgré seulement ses 26 ans. Le médecin consulté est catégorique. En tout cas, il lui faut déjà trouver un autre boulot, tout en tentant de se reconstruire moralement et physiquement, soutenue par son kiné...

Dans le hasard de rencontres et d’expériences diverses, la découverte de la danse contemporaine et du hip-hop vont l’aider, alors qu’elle cherche sa place. Croiser le chemin du célèbre chorégraphe israélien, Hofesh Shechter - dans son propre rôle -, va l’inciter à découvrir une autre forme de danse plus adaptée à son état physique du moment ce qui l’aide à se reconstruire, au grand étonnement du médecin qui s’était montré totalement négatif.

Ne quittant pratiquement pas l’écran, Marion Barbeau interprète magistralement Elise.


Cette danseuse étoile désirait faire du cinéma, trop heureuse de voir son voeu se réaliser ! Vibrante, elle transmet avec sensibilité toutes les émotions vécues par cette jeune fille en plein désarroi. Celle-ci croise une femme (sobrement interprétée par Muriel Robin) qui trouve les mots pour lui permettre d’éclairer des zones opaques de sa vie et l’aider aussi pour mener à bien sa reconversion vers une nouvelle forme de danse plus en prise avec le sol, la terre, la réalité, que l’envol de la danse classique dont la légèreté touche davantage au monde du rêve et de l’imaginaire. Avec sa détermination en bandoulière, Elise se réinvente une nouvelle vie...

D’autres interprètes bien choisis viennent compléter la distribution : Denis Podalydès dans un rôle de père désemparé, François Civil en kinè amoureux déboussolé, Pio Marmaï en cuisinier passionné, Souheila Yacoub en compagne explosive de celui-ci, et d’autres, viennent mettre des notes d’humour qui rendent ce film très attachant, jamais dans la lourdeur malgré le tragique du sujet. Une vraie réussite !

Réalisateur de « L’Auberge espagnole », de « Péril jeune », de « Deux moi », et d’autres films qui se sont toujours intéressés aux élans de la jeunesse qui se cherche, Cédric Klapisch dit avoir toujours aimé la danse que ses parents lui ont fait découvrir sous toutes ses formes, dès son enfance.
Dans « En corps », il a voulu montrer que la danse classique aérienne et la danse contemporaine tellurique n’ont jamais été rivales, mais que chacune a sa place et qu’elles peuvent être complémentaires, en touchant souvent le même public.

Caroline Boudet-Lefort

Film vu en Avant-Première au cinéma « Les Arcades » à Cannes.

Photo de Une. ©Emmanuelle Jacobson-Roques – CQMM
Sortie en salles ce mercredi 30 mars

Artiste(s)