| Retour

Pavillon BOSIO

Une école d’art & de scénographie

Former de jeunes créateurs en art & scénographie dans un environnement propice et foisonnant a été la réponse adéquate à la question de l’enseignement supérieur artistique en Principauté. En effet, héritières des associations historiques initiées par les Ballets Russes au début du xxe siècle, les institutions culturelles de Monaco perpétuent une tradition tournée vers le dialogue. L’art d’écrire l’espace de la scène ou du lieu d’exposition est au centre des réflexions et des pratiques de tous les acteurs culturels qui comptent parmi les partenaires du Pavillon Bosio.

Lorsque la Compagnie des Ballets de Monte-Carlo invite de jeunes scénographes de l’école à rejoindre ses danseurs pour une série d’Imprévus, il s’agit de construire ensemble un espace de rencontres, d’expérimentations et de partage autour d’une expression scénique et chorégraphique.

Porté par un même élan, le Printemps des Arts sollicite régulièrement l’école pour intervenir sur les différents lieux du festival, offrant ainsi un contexte stimulant à une réflexion sur la scénographie dans l’espace public, et sur les questions de la monstration.

L’école est également liée au Nouveau Musée National de Monaco (NMNM), qui implique les étudiants dans les activités de ses différents départements, et accueille des ateliers de recherche et de création (ARC).

Par ailleurs, le Musée Océanographique permet aux étudiants d’accéder à son fonds photographique, afin qu’ils puissent concrétiser certaines recherches.

Enfin, dans le cadre du Colloque International des Rencontres Philosophiques de Monaco, des échanges se poursuivent autour de projets en photographie.

Si ces collaborations s’inscrivent dans la cohérence d’un état, parallèlement l’école a mis en place des réseaux internationaux.

Au sein des axes et des programmes de recherche, ils incluent des universités et écoles supérieures d’art, comme par exemple l’Université Paris-Sorbonne (Paris 4), la Toneelacademie à Maastricht ou le réseau École(s) du Sud. Également, des scènes nationales telles que le Théâtre national de La Criée à Marseille, le théâtre Due à Parme ou encore des institutions culturelles, comme le Centre chorégraphique national de Montpellier par le biais de sa formation Exerce, permettent aux projets de se déployer.

Les différents partenariats de l’Esap contribuent ainsi à donner de l’ampleur au projet d’école ; ils sont à la fois conçus comme une extension géographique des ateliers et comme des activateurs de pensée. Ils offrent aux programmes pédagogiques l’opportunité de prendre forme dans uncontexte professionnalisant, et à la recherche une forme dynamique.

L’inscription du projet d’école dans la réalité d’un contexte historique et culturel s’est donc développée dans un réseau de compétences, et actualisée dans une pédagogie inventive, ouverte sur des potentialités proches et lointaines.

Lire la suite sur le site de l’École en cliquant ici

Artiste(s)

Aucun artiste référencé actuellement

pub