| Retour

Jan FABRE

Evénements liés à l'artiste

Jan Fabre, "Ma nation : l’imagination"

Grand héritier du surréalisme et du baroque flamand, comme de l’art dramatique et de la danse moderne, on ne présente plus Jan Fabre, sculpteur, dessinateur, écrivain, metteur en scène et chorégraphe. Il est célébré aujourd’hui dans le monde entier comme artiste et comme homme de théâtre. Jan Fabre a conçu une exposition « sur-mesure » pour la Fondation (...)

Fin : 11 novembre Voir l'événement

Jan FABRE
Date de naissance : 1958
Lieu : Anvers, Belgique

Dessinateur, plasticien, performeur, auteur, homme de théâtre, chorégraphe, éditeur… Jan Fabre naît en 1958 à Anvers, en Belgique, où il vit et travaille encore aujourd’hui. Son oeuvre polymorphe, marquée par l’idée de transgression n’a jamais cessé de susciter sur son passage, tant la controverse que l’admiration de ses contemporains.

Après des études à l’Académie royale des Beaux-Arts et à l’Institut des Arts décoratifs d’Anvers, Jan Fabre réalise des performances et des actions provocatrices qui lui forgent une place dans l’histoire de l’art. Dessinateur avant tout, c’est grâce à ses innombrables séries d’oeuvres Bic Art (d’immenses toiles recouvertes de Bic bleu) qu’il est découvert par le grand public. Enfant terrible de la « nouvelle vague flamande » des années 1980, il réalise parallèlement des mises en scène radicales et des chorégraphies d’une incroyable liberté avec sa compagnie de théâtre Troubleyn. Dans la lignée du concept de consilience qui vise à un effacement des frontières entre les disciplines, Jan Fabre se revendique comme un mystique contemporain, un artiste hors du temps, local et universel. Il puise ses références dans toutes les époques et les domaines de la création et de la recherche : art, sciences naturelles, philosophie, littérature, religion, etc.

L’univers fabrien est marqué par des figures emblématiques comme le chevalier, l’ange, le scarabée ou le hibou. Son oeuvre plastique s’organise autour de métaphores et de grands thèmes tels que l’opposition entre la vie et la mort, l’homme et l’animal ou encore la place de l’artiste dans notre société. La découverte de l’entomologiste Jean-Henri Fabre est à l’origine de sa passion pour le monde microscopique. Le scarabée sacré, auquel il s’identifie depuis la fin des années 1970, deviendra son insecte fétiche, inlassablement décliné et mis en scène dans ses séries de dessins et ses sculptures. En humaniste, il place l’étude du corps matériel et spirituel au coeur de sa démarche artistique, n’hésitant pas à repousser ses propres limites dans ses performances et ses films.

Jan Fabre a participé à de prestigieuses expositions internationales telles que la Documenta de Kassel, les Biennales de Venise, Lyon, São Paulo, Valence et Istanbul et à fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives au Stedelijk Museum d’Amsterdam, au Museum of Contemporary Art de Gand, au Kunstverein d’Hanovre, ainsi qu’à Bruxelles, Londres, Helsinki, Lisbonne, Lyon, Barcelone, Dubrovnik, Bâle, Francfort et Munich. En 2002, sur l’invitation de la reine Paola, il a créé l’oeuvre Heaven of Delight pour laquelle il fit recouvrir d’élytres de scarabées le plafond de la salle des Glaces du palais royal de Bruxelles.

En 2004, il a réalisé une performance exceptionnelle au Palais de Tokyo avec l’artiste serbe Marina Abramovic. En 2006, on lui consacra une grande exposition personnelle dans cinq lieux différents de la ville d’Anvers, notamment au Museum van Hedendaagse Kunst Antwerpen (MuHKA) et au Koninklijk Museum voor Schone Kunsten Antwerpen (KMSKA). Il a aussi récemment exposé ses oeuvres à la galerie Templon à Paris. Sa compagnie de théâtre Troubleyn sillonne depuis plusieurs années les scènes internationales, notamment le Théâtre de la Ville de Paris, le festival d’Avignon (dont il fut l’invité d’honneur en 2005), le festival de Salzbourg et dernièrement la Cité de la Musique de Paris, avec la pièce I am a Mistake. En mars 2007, Jan Fabre a inauguré à Anvers le « Troubleyn Laboratorium » où il regroupe ses diverses activités et accueille artistes et chercheurs. Il prépare actuellement un nouveau solo pour le festival d’Avignon ainsi qu’une exposition au Kunsthaus de Bregenz en Autriche en 2008.

Photo de Une DR
texte éléments de biographie Source : Dossier de presse du Louvre

pub