| Retour

Un Carnaval vert pour la Reine de la Planète Bleue

Des votes internationaux pour la Reine du Carnaval et un thème écolo (‘Roi de la Planète Bleue’) soulignent la spécificité de l’édition 2010. Le Maire et Ministre de l’Industrie Christian Estrosi a ainsi réaffirmé ses engagements ‘verts’ lors de la traditionnelle élection qui s’est déroulée vendredi dernier à la Maison du Carnaval. Présentation d’un Corso qui promet !

Alors que dans le hangar de la Maison du Carnaval on s’affaire encore autour des chars, dans les coulisses, quelques demoiselles se préparent à entrer en scène. Appelées à tour de rôle par le Maire de Nice et Ministre de l’Industrie Christian Estrosi, les jeunes filles apparaissent en beauté aux yeux du public présent sur place. C’est l’annonce imminente : qui sera Reine du Carnaval 2010 ?...Avec des créations vestimentaires tantôt farfelues, tantôt féeriques, les miss ont toutes leurs chances de décrocher la couronne et ainsi pouvoir défiler durant les fameuses batailles de fleurs sur un char consacré au titre royal.

©B.G

Après quelques minutes de longue attente, le résultat tombe. La Reine de cette année : Anastasia Dorozhko, une jolie blonde de 18 ans qui se destine à une carrière juridique. Elle l’emporte avec 2250 votes, soit plus de 20 % de l’ensemble des voix. Rappelons que la Reine est l’ambassadrice du Carnaval de Nice pour un an. Passées ses multiples participations aux Corsos fleuris, elle représentera également le rayonnement culturel niçois à l’étranger.

Vote International

Et la nouveauté de cette année renforce l’ idée d’une fête mondialement populaire, avec la création d’un vote international, sorte de piqûre de rappel pour tous ceux qui auraient occulté les festivités niçoises. Christian Estrosi le reconnait lui-même : « ces dernières années le Carnaval était quelque peu tombé en désuétude ». Une intervention telle permettrait donc de remonter sur le podium. Nice en troisième position, derrière Rio de Janeiro et Venise. «  Les résultats sont annoncés avec 11400 Votes, parmi 52 pays qui ont pris part à l’élection, dont les Emirats Arabes Unis, la Chine, l’Australie… ». Avec 8000 votes français et 1500 italiens, le Carnaval enregistre une fréquence de participation sans précédent.

Un Carnaval Vert

Regain de popularité oblige, le Carnaval s’investit d’une nouvelle mission : faire du Carnaval un événement ‘vert’, à l’image du ‘Roi de la planète Bleue’… La figure carnavalesque se fait porte-parole d’un monde en souffrance, rongé tel un trognon de pomme sur un tas de déchets (le Char de Tignous). Heureusement, le Corso n’est dans l’ensemble pas aussi pessimiste, et l’on retrouvera volontiers couleurs en fête, confettis, serpentins et autres réjouissances (le Char du Roi, dessiné par Cédric Pignataro). Côté technique, la construction des chars se veut écologiquement viable, avec gestion des déchets, et suppression de groupes électrogènes sur la Place Masséna. Egalement, la présence de conteneurs permet une participation éco-citoyenne pour l’ensemble des niçois.

Une opération, qui, espérons-le, se verra renouvelée pour les prochaines années. En attendant, l’esprit est à la tâche, puisque certains chars ne sont encore qu’en cours de construction. L’élection s’achève avec le sourire de l’heureuse gagnante, et tandis qu’ à l’extérieur, la pluie tombe drue, la préparation d’une socca des plus goûteuses parachève de donner à l’ensemble un avant-goût de festivités niçoises…

©B.G

Carnaval de Nice du 12 au 28 février

Le Carnaval en quelques Chiffres

1294 : première mention du Carnaval par Charles d’Anjou, Comte de Provence.

1830 : Premier Cortège en l’honneur des souverains de Piémont-Sardaigne.

En 2009, l’affluence a permis la vente de quelques 130.300 billets. Les recettes globales sont estimées à 1,8 millions d’€ , pour un budget d’environ 6 millions d’€.

En 2010, on attend une augmentation de la fréquentation de 5 %.

20 chars de 12m de long sur 3 de large et de 8 à 17m de haut.

20 tonnes de confettis et plus de 100 000 fleurs (par char) seront lancées lors des Corsos et Batailles de fleurs.

Pour l’élection de la Reine du Carnaval, 52 pays votants. Plus de 11 400 votes, dont une majorité européenne. Plus de 8000 voix françaises, 1500 italiennes, un millier pour la Grande-Bretagne. 51 votes irlandais et des votes chypriotes et slovaques. Mobilisation également internationale avec des votes en provenance de Chine, Inde, Sri Lanka, Russie

Parcours

Corso : Départ le 12 février Cortège Place Masséna/ Jardin Albert 1er/arrivée enceinte close Place Masséna

Bataille de fleurs : Départ Promenade des Anglais/à partir d’avenue des Phocéens à rue de Rivoli

Informations Pratiques

Tél. Renseignements public 0892 707 407 (0,34 €/mn)

www.nicecarnaval.com/

www.nicetourisme.com

info@nicetourisme.com

pub