| Retour

"Tout feu tout flamme" -Robert Roussil

A l’occasion du 400e anniversaire de la fondation de la Ville de Québec, la France a souhaité souligner les liens profonds d’amitié qui existent entre la France et le Québec depuis la fondation de la ville par le français Samuel de Champlain, le 3 juillet 1608, en prenant activement part aux côtés des québécois, tout au long de l’année 2008 à ses célébrations, tant au Québec qu’en France. En 2008 la France fera la fête avec Québec et Cannes a choisi l’artiste Québécois Robert Roussil : envoye- donc comme dirait nos amis de Montréal !

Découvrir l’artiste

L’artiste habita à Tourrettes sur Loup dans les années 50
Tous droits réservés

Robert Roussil, sculpteur québécois, est né à Montréal le 18 août 1925. Très tôt, ce dernier développe un goût certain pour le dessin qu’il exprime en dessinant sur les trottoirs avec des morceaux de plâtre, les félins, les éléphants et autres animaux, observés dans les cirques.
- De 1938 à 1943, il délaisse quelque peu les choses de l’art et travaille dans toutes pâtes et matières pour subsister. Dès l’âge de dix-sept ans, il s’engage dans l’armée et rejoint les rangs du régiment de Maisonneuve.
- Après avoir participé au Débarquement en Europe, il est
démobilisé en 1945. Le gouvernement Canadien lui propose alors, comme aux autres soldats rentrés d’Europe, de choisir entre un poste dans la fonction publique, une somme, forfaitaire ou une bourse d’étude
de trois ans. Ne possédant aucune formation il opte pour ce troisième choix et s’oriente vers l’école du musée des beaux arts (art association, Montréal Museum School of art).
Dès son entrée au musée, il est accueilli par Arthur Lismer qui le dirige vers la sculpture et plus précisément la sculpture sur pierre, qu’il enseignera lui-même aux élèves d’architecture. Les premières sculptures de Roussil datent de 1946 et ses progrès sont assez fulgurants. Après la
pierre, il travaillera ensuite le bois avec la même liberté et avec plus de plaisir encore.
- 

Une sculpture de Roussil
Tous droits réservés

En 1947, il expose ses sculptures et dessins dans l’enceinte du musée et fait la connaissance à cette occasion d’Henri Gagnon avec lequel il créera notamment « la place des arts », dans le but de fournir aux artistes et aux ouvriers, un espace à la fois centre d’activités et lieu de
création. Roussil créera ainsi deux autres ateliers : l’atelier de Tourrettes-sur-Loup et l’atelier de Belle-Rivière, à Mirabel, en 1982.

Une des oeuvres présentée à Cannes
Tous droits réservés

En 1952, il expose à Paris.
- Puis s’installe, en 1956, dans le midi de la France à Tourrettes-sur Loup, un petit village médiéval perché dans les montagnes de la Côte d’Azur. Malgré la distance qui le sépare de sa terre d’origine, celui-ci reste très présent dans le milieu artistique du Québec et demeure une figure mythique.
- Robert Roussil s’est imposé au fil des années 50-60 avec ses sculptures mais aujourd’hui, c’est loin des leurres du monde de l’art qu’il sculpte et crée des oeuvres sur papier.
« L’artiste n’est ni un chercheur ni un créateur… il a simplement le talent de s’exprimer. »

Des couleurs flamboyantes !
Tous droits réservés

Renseignements pratiques sur l’exposition

Une des oeuvres présentées à Cannes
Tous droits réservés

« Tout feu tout flamme » Robert Roussil
Dans le cadre du 400e anniversaire de Québec
En collaboration avec l’association Côte d’Aur - Québec
Du 10 octobre au 19 novembre inclus
Ouvert tous les jours de 14h à 18h sauf le lundi et les jours fériés – entrée libre

- Lieu : ESPACE MIRAMAR
Angle bd la Croisette et rue Pasteur - 06400 CANNES
T : 04 97 06 44 90 - Web : www.cannes.com
- Horaires : ouvert tous les jours de 14h00 à 18h00, sauf le lundi et les
jours fériés
¨ Entrée libre
- Organisation : Direction des Affaires Culturelles
La Malmaison - 47, boulevard de la Croisette - 06400 CANNES
T 04 97 06 44 90 - F 04 97 06 45 31
Contact : Philippe Perret
T 04 97 06 45 25 - F 04 97 06 45 31
Mail : philippe.perret@ville-cannes.fr

L’Espace Miramar
L’Espace Miramar, situé au rez-de-chaussée de l’ancien hôtel Palais Miramar à l’angle de la rue Pasteur et de la Croisette, est un espace culturel composé d’une salle de spectacle, d’un grand hall et d’une belle salle de 130 m2 destinés à accueillir des expositions temporaires. Une
dominante : l’Image, avec de nombreuses projections cinématographiques et une programmation d’expositions temporaires toute l’année. L’Espace Miramar est porteur d’une identité affirmée : c’est principalement la photographie et plus largement les arts plastiques qui sont à l’honneur dans la programmation des expositions. Proche de l’art cinématographique, donc proche de la spécificité cannoise, la photographie compte de plus en plus d’amateurs. Des
amateurs qui seront ravis de trouver, entre les événements artistiques proposés à l’Espace Miramar et la politique des expositions temporaires menée par les Musées de la ville un ensemble cohérent et une ligne directrice forte pour l’art d’aujourd’hui à Cannes.

pub