| Retour

FORUM DU THEATRE EUROPEEN : “POUVOIR ET THEATRE, POUVOIR DU THEATRE”

PRESENTATION

Le Forum du Théâtre Européen, présidé par Jorge Semprun, écrivain, ancien ministre de la culture d’Espagne, aura pour objectif de dresser un état des lieux du théâtre en Europe autour du thème “Le pouvoir et le théâtre”. Ce rendez-vous annuel rassemble des grands
noms du théâtre (auteurs, metteurs en scène, acteurs, dramaturges…), des hommes politiques (ministres, maires, responsables de grandes institutions…), des observateurs (journalistes, critiques, philosophes, sociologues…) et présente des spectacles de
compagnies qui viendront en Europe pour la première fois.

● Les 12 et 13 décembre, sous forme de tables rondes, seront organisés des débats traitant de la thématique annoncée “Pouvoir et théâtre, pouvoir du théâtre”. Ils permettront d’explorer l’état actuel de la relation difficile entre le Prince et l’Artiste.

● Trois spectacles seront présentés pour la première fois en Europe dans le cadre du Forum.
Ces spectacles qui viennent de Géorgie, d’Israël et d’Ouzbékistan trouveront leur portail d’entrée en Europe, à Nice. Ils ont été choisis en fonction du thème retenu cette année et seront ouverts au grand public.

● Chaque année, deux livres rendant compte de l’ensemble de ces journées seront édités par du théâtre et diffusés par Actes Sud (l’un en français et l’autre en anglais). Ils seront disponibles au début de l’été 2009.

- Président d’honneur ● Jorge Semprun
- Directeur ● Daniel Benoin
- Comité directeur ● Georges Banu, Marina Davydova, Franco Quadri, Javier Vallejo, Peter von Becker

Pouvoir et théâtre, pouvoir du théâtre

Même si des formes de spectacles très évoluées ont vu le jour et se perpétuent sur d’autres
continents - en particulier en Asie -, le théâtre dramatique apparaît bien comme un art essentiellement européen. Il s’est développé dans chaque pays, à travers chaque culture et
chaque langue dans une riche diversité, mais les différences nationales n’ont jamais effacé le puissant et fertile gisement commun que constitue le théâtre grec, qui a trouvé sa véritable place lorsque les politiques en ont fait le forum de la démocratie. Dès lors, le lien entre politique et art est devenu incontournable, en particulier en ce qui concerne le
théâtre.
Au cours du Forum, nous tenterons d’une part, de faire le point sur les relations de dépendance, de collaboration ou de distance qui se sont nouées entre le monde du théâtre et le monde politique, et, d’autre part, de réfléchir sur la fonction et la place du théâtre face au politique.
En effet, depuis plusieurs siècles en Europe, le monde politique et celui des hommes de théâtre sont liés par des rapports de proximité et de distance, de séduction et de méfiance.
- Où en est-on aujourd’hui ? L’autorité politique semble tentée de mesurer ou de réduire son aide au théâtre. Par méfiance devant une activité qu’elle jugerait mal supportable ou, au
contraire, parce que le théâtre aurait perdu de sa capacité de mobilisation, de son pouvoir critique et de sa force symbolique ? Ce mariage des années d’après-guerre (en France, la
politique de décentralisation dramatique) semble remis en cause.
- Comment le théâtre vit-il les nouvelles conditions qui lui sont faites, comment peut-il répondre aux nouvelles formes de contraintes de gestion économique ?
- Les hommes politiques ne sont-ils pas tentés, en ce qui concerne leur rapport à la création théâtrale, de revenir à la conception qui était celle
du XIXème siècle ?
- Alors même que l’extraordinaire développement des médias et des nouvelles technologies s’accompagne, qu’on le regrette ou non, d’une modification de notre rapport au monde et, singulièrement, de notre rapport au spectacle, au monde comme
spectacle et au monde du spectacle.
- Le théâtre est-il, dans ce contexte, en situation de résistance ou bien de reconquête ?
- Quels sont ses pouvoirs ? Le regard qu’il pose sur le politique a-t-il encore du poids ? Sur le versant de la création, le théâtre est-il, ou pas, le lieu d’une possible réflexion critique ?
Le seul peut-être où les illusions de la présence (en “temps réel”) peuvent être représentées ou se voir démasquées ?
● Daniel Benoin

Le Programme résumé

jeudi 11 décembre
15 h CONFERENCE D’OUVERTURE DU FORUM
Centre Universitaire Méditerranéen • 65 Promenade des Anglais • Nice
21 h Spectacle LE SOLDAT, L’AMOUR, LE GARDE DU CORPS... ET LE PRESIDENT
par le Théâtre National Rustaveli (Géorgie)
Théâtre National de Nice, salle Pierre Brasseur

vendredi 12 décembre
- 10 h à 13 h Table ronde 􀁘Le politique et le théâtre
- 15 h à 18 h Table ronde 􀁯 Regard des hommes de théâtre sur le politique
et des hommes politiques sur le Théâtre
- 19 h et 21 h 30 Spectacle NOSTALGIE
par le Arab-Hebrew Theatre (Israël)
Théâtre National de Nice, salle Michel Simon

samedi 13 décembre- 10 h à 13 h Table ronde 􀁰 Les nouveaux pouvoirs et le nouveau théâtre
- 15 h à 18 h Table ronde 􀁱 Les nouveaux pouvoirs du théâtre,
les nouveaux pouvoirs sur le théâtre
- 21 h Spectacle L’ORESTIE
par le Théâtre Ilkhom (Ouzbékistan)
Théâtre National de Nice, salle Pierre Brasseur

dimanche 14 décembre
- CLOTURE DU FORUM
- 10 h Centre Universitaire Méditerranéen • 65 Promenade des Anglais • Nice

Programme détaillé

OUVERTURE
Le Forum du Théâtre Européen est placé sous la présidence de Jorge Semprun, auteur,
scénariste, ancien ministre de la Culture d’Espagne de 1988 à 1991.
Le Comité directeur est composé de grands critiques européens parmi lesquels Peter von
Becker, journaliste (Der Tagesspiegel), Marina Davydova, journaliste (des Izvestia), Franco
Quadri, journaliste (La Repubblica), Javier Vallejo, journaliste (El Pais), Georges Banu,
journaliste (Alternatives Théâtrales) et professeur à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Ils
animeront et présideront les séminaires, entourés de personnalités éminentes (metteurs en
scène, comédiens, cinéastes, artistes d’autres disciplines, hommes politiques en charges
des questions culturelles, historiens, philosophes, journalistes).
Un grand témoin, non spécialiste de théâtre, Bernard-Henri Lévy, après avoir pris
connaissance des témoignages d’une trentaine de journalistes européens sur l’état du
théâtre en Europe, dégagera les grandes lignes de l’évolution de cet art spécifiquement
européen et avancera des hypothèses nouvelles quant à son avenir.
Dans un deuxième temps, les membres du comité directeur et le président d’honneur
Jorge Semprun, ayant eux aussi préalablement pris le pouls du théâtre européen,
développeront leurs points de vue conduisant ainsi l’ensemble des participants au Forum à
débattre sur le Théâtre et le Pouvoir.
>>> jeudi 11 décembre à 15 h
Centre Universitaire Méditerranéen • 65 Promenade des Anglais • Nice

LES TABLES RONDES

- LE POLITIQUE ET LE THEATRE

• La relation entre le pouvoir -le Prince- et l’Artiste de théâtre date des origines grecques
de l’art dramatique. Quelle évolution historique peut-on constater ? La relation est-elle
encore nécessaire ? La conception de l’Etat ayant changé, comment cette relation changet-
elle ? Comment se définit la politique culturelle de l’Etat aujourd’hui ? Quelle mission se
donne-t-elle ? Favorise-t-elle l’indépendance des artistes ? Crise ?

• Définition du pouvoir et évolution de la notion de pouvoir
La définition du pouvoir aujourd’hui a bien changé. Le rapport entre le Prince et l’Artiste,
devenu celui entre l’Etat et l’artiste s’est transformé en amont et en aval. La Région,
le département, la ville d’un côté représentent un vrai pouvoir, parfois fondamental, bien
différent de celui de l’Etat. D’autre part, l’Europe depuis Maastricht s’est donné une
compétence culturelle. Enfin, les financements privés semblent se croiser avec les financements
publics.

• Evolution à l’Ouest et à l’Est de l’Europe
- à l’Ouest : évolution du mariage intime (après guerre) à la maturité difficile (80-90)
jusqu’au désamour (2000-…)
- à l’Est : du théâtre seul lieu où s’exprime la liberté et la contestation du pouvoir (qui
pourtant est le seul financeur). Mais quand, enfin, s’instaure la démocratie, oubli du rôle
qu’il exerçait au temps du totalitarisme. Est-ce donc que la démocratie tuerait le théâtre ?

• Transformation, dégradation et errances affectant cette relation
- Copinage (le “copain“ ou l’abolition de la distance : voir vers le pire)
- Faiblesse du Théâtre contaminé par l’idéologie marchande et la puissance de l’argent,
jusqu’à l’oubli de son rôle contestataire

- Modérateur > Denis Olivennes (France), Directeur du Nouvel Observateur
- Rapporteur > Stéphane Gilbart (France), Journaliste au Luxemburger Wort
- Interventions préalables aux débats >
Emmanuel Wallon (France), Professeur à Paris X
Juan Carlos Marset (Espagne), Directeur de l’Institut National des Arts Scéniques et de la musique
Marek Halter (France), Ecrivain
Geert Sels (Belgique), Critique théâtral au Standaard
Helena Demakova (Lettonie), Ministre de la Culture
>>> vendredi 12 décembre de 10 h à 13 h

REGARD DES HOMMES DE THEATRE SUR LE POLITIQUE
ET DES HOMMES POLITIQUES SUR LE THEATRE

• Regard des hommes de théâtre sur le Politique (engagement, contestation, théâtre
politique) et des hommes politiques sur le théâtre (danger ou soutien ?).
Les regards croisés de l’homme politique et de l’artiste - passage de l’un à l’autre - engagement et opposition.

• 4 témoignages et exemples d’artistes de théâtre qui sont devenus des “politiques”
(…et retour)

• Le théâtre politique aujourd’hui
- Modérateur > Peter von Becker (Allemagne), Critique culture à Der Tagesspiegel
- Rapporteur > Marina Davydova (Russie), Critique théâtral des Izvestia, Directrice artistique du NET-festival
I- nterventions préalables >
Ion Caramitru (Roumanie), Metteur en scène, ancien Ministre de la Culture
Michel Dubois (France), Metteur en scène, Adjoint au Maire de Caen chargé de la Culture
Sophie Duez (France), Comédienne, Conseillère municipale Nice
François Berléand (France), Comédien
Jacques Toubon (France), Député européen, ancien Ministre de la culture
Henrik Toremark (Suède), Secrétaire d’Etat à la Culture
Jacques Delcuvellerie (Belgique), Metteur en scène
Léo Bassi (Espagne), Metteur en scène, Comédien
>>> vendredi 12 décembre de 15 h à 18 h

LES NOUVEAUX POUVOIRS ET LE NOUVEAU THEATRE

• En cet automne 2008, on constate une profonde crise de confiance entre l’homme de
théâtre et l’homme politique. Depuis des années, on a répété aux hommes de théâtre : “Vos
idées sont belles, vos ambitions légitimes, vos projets excellents, mais… nous, nous n’avons
pas d’argent !”. Alors que jaillissent des milliards pour sauver le capitalisme financier à
court terme, on ne trouve pas les deux milliards qui doubleraient le budget culturel et
révolutionneraient la culture française à long terme. Une somme inférieure à celle
permettant de voler au secours de la banque franco-belge Dexia. Incompréhensible et
terrifiant. N’est-il pas inévitable qu’un tel paradoxe modifie le rapport entre le théâtre et la
politique ? D’une cogestion à une opposition.

• Le nouvel argent du privé (mécénat, sponsoring, télévision…) est-il un danger pour le
théâtre, la liberté des artistes ? Comment concevoir un nouveau type de fonctionnement
sauvegardant cette nécessaire liberté ?

- Modérateur > Staffan Valdemar Holm (Suède), Metteur en scène, Directeur du Dramaten de
Stockholm
- Rapporteur > François Marthouret (France), Comédien
- Intervenants préalables >
Daniel Sibony (France), Psychanalyste, Ecrivain, Docteur en mathématiques et en philosophie
Torsten Maß (Allemagne), Directeur du Festival Theater der Welt
Bernard Murat (France), Metteur en scène, Comédien, Directeur du Théâtre Edouard VII à Paris
Nicolas Auboyneau (France), Directeur de la Culture et des Evénements à France Télévision
Jean Rozat (France), Directeur Général d’Arte France
>>> samedi 13 décembre de 10 h à 13 h

LES NOUVEAUX POUVOIRS DU THEATRE
LES NOUVEAUX POUVOIRS SUR LE THEATRE

• Le théâtre n’a-t-il pas perdu de sa capacité de mobilisation, de son pouvoir
critique, de sa force symbolique ? Si c’est le cas, sur quels nouveaux territoires doit-il
s’ouvrir ? Proximité de la population, la rue comme lieu du théâtre, les populations
empêchées… Mais le pouvoir n’est-il pas ailleurs ? La relation avec le pouvoir a-t-elle
toujours la même importance ?

• Le public, évidemment fondamental, pour un art aussi éphémère que le théâtre, semble
devenir l’instance ultime dont dépendent les artistes et leur cheminement théâtral.
Une situation qu’on ne saurait légitimer mais dont on voit mal, eut égard aux
circonstances actuelles, comment on pourrait s’en libérer.

- Modérateur : Yves Thréard (France), Directeur adjoint de la rédaction Le Figaro
- Rapporteur : Georges Banu, Critique, Professeur à la Sorbonne
- Intervenants : Marc Lambron (France), Critique littéraire, Ecrivain
Robert Abirached (France), Ecrivain, Critique dramatique, Historien du Théâtre
Bernard Debroux (Belgique), Fondateur de la revue Alternatives Théâtrales
Jean-Louis Martinelli (France), Metteur en scène, Directeur du Théâtre Nanterre-Amandiers
Manfred Beilharz (Allemagne), Président de l’Institut International du Théâtre.
>>> samedi 13 décembre de 15 h à 18 h

CLÔTURE
Un compte-rendu des différentes tables rondes sera présenté par les quatre rapporteurs
avant que ne soit ébauchée une synthèse de l’ensemble des réflexions, analyses et
commentaires entendus au cours de ces quatre jours. A l’issue de ces délibérations devrait
alors se profiler selon différents axes une pensée commune qui fera dès lors l’objet d’un
manifeste reconnu par l’ensemble des participants.
>>> dimanche 14 décembre à 10 h
Centre Universitaire Méditerranéen • 65 Promenade des Anglais • Nice

LES SPECTACLES

Le Forum du Théâtre Européen accueille cette année trois spectacles venus de pays extra-européens (Géorgie, Israël, Ouzbékistan) et présentés pour la première fois en
Europe. Ceux-ci sont bien sûr en liaison directe avec le thème choisi “Pouvoir et Théâtre”.

- LE SOLDAT, L’AMOUR, LE GARDE DU CORPS... ET LE PRESIDENT
- Comédie en deux parties de Lacha Bugadzé par le Théâtre National Rustaveli ● Géorgie ●
- Mise en scène Robert Sturua ● Avec Nino Arsenichvili, Goga Barbakadzé, Paata Guliachvili,
Nika Katsaridzé, Levan Khurtsia, Nanuka Khuskivadzé, Ia Suhitachvili, Gagui Svanidzé, Nino
Tarhan-Moüravi, Besso Zanguri ● Scénographie et costumes Témur Ninua ● Chorégraphie
Kote Purtseladzé, Kaha Khochtaria ● Assistante à la mise en scène Tsitsino Gvazava ●
- Musiques Bach, Beethoven, Gia Kancheli, Ray Charles, David Foster ● - Décors et costumes
réalisés dans les ateliers du Théâtre National Rustaveli ● Production Théâtre National
Rustaveli
- Spectacle en géorgien, surtitré en français et anglais ● Durée 2 h 55 entracte compris

- Alors que la Géorgie s’est inclinée l’été dernier face à
la Russie en perdant la guerre éclair qui aurait pu lui
permettre de reprendre le contrôle de l’Ossétie sud et
de l’Abkhazie, cette pièce créée le 27 novembre 2005 à
Tbilissi dans la mise en scène de Robert Sturua, en
collaboration avec le chorégraphe Kote Purtseladzé,
prend de fait un relief tout particulier.
La première partie n’est pas l’histoire du Président,
c’est l’histoire de Valiko - un soldat géorgien, revenu de
la guerre, incapable de reprendre une vie normale. La
seconde partie n’est pas l’histoire du Président, mais
plutôt celle d’un garde du corps et d’un président
entouré d’hypocrites et de bouffons.
Et si tout cela n’était qu’une blague ? Une facétie
céleste ?

>>> jeudi 11 décembre à 21 h
Théâtre National de Nice, salle Pierre Brasseur

NOSTALGIE

- Itzik G’uli, Immad J’abarin, Danny Hurvitz ● Par le Arab-Hebrew Theatre ● Israel ●
- Mise en scène Igal Ezraty ● Avec Gabi Aldor, Claudia dela Seta, Ra’anan Ferrara, Norman
Issa, Rawda Suliman ● Musiciens Alla Abu-Amra (oud, piano électrique, guitare, clarinette),
Azar Abu (percussions) ● Décors et costumes Uri Onn ● Lumière Hanni Vardi ● Musique Alla
Abu-Amra ● Assistant à la mise en scène Ziv Voloshin ● Traduction française Claude Aviram
● Production The Arab-Hebrew Theatre of Jaffa
- Spectacle en hébreu, arabe et allemand, surtitré en français et anglais ● Durée 1 h 30

- Un groupe d’artistes arabes et juifs, nouveaux ou anciens
immigrants, nés dans le pays ou au coeur de la diaspora, font un
voyage dans leurs souvenirs. Le grand-père expulsé de son
village arabe, la mère qui quitte le Caire pour vivre en Israël et
rêve d’être enterrée sur son lieu de naissance, la jeune fille qui
retourne à Berlin sur les traces de son père et l’oncle de retour
dans son village natal, dont il fut expulsé, pour y cultiver la
terre de ses ancêtres. Toutes ces histoires s’entremêlent à celle
de deux acteurs ouzbeks qui essaient de devenir citoyens de
leur “terre promise”.

>>> vendredi 12 décembre à 19 h et 21 h 30
Théâtre National de Nice, salle Michel Simon

L’ORESTIE

- Tragédie en trois parties d’Eschyle ● Par le Théâtre Ilkhom ● Ouzbékistan ● Mise en scène
Mark Weil ● Avec Iliya Dudochkin, Olga Volodina, Farukh Kholdjigitov, Anton Pakhomov,
Durin Cazac, Nargis Abdullaeva, Anton Pakhomov, Vyacheslav Tszyu, Pavel Lukashenko,
Nikolay Leonov, Evelina Yusupova, Marina Turpisheva, Vsevolod Suchkov, Vladimir Yudin,
Shamil Ibragimov, Georgy Kobylin, Tyler Polumsky, Alyona Lustina, Oykhon
Shakhobiddinova, Vassa Dergalyova ● Musiciens Tyler Polumsky, Sukhrob Nazimov, Marat
Khusnitdinov, Sergey Anukhin, Yan Dobrynin, Artyom Kim ● Scénographie Vasiliy Yuriev ●
- Musique Artem Kim, Xaoma group ● Costumes Maria Soshina ● - Directeur artistique vidéo
Ivan Pravotorov, TimurKarpov ● Directeur artistique du théâtre Ilkhom Boris Gafurov ●
- Assistant à la mise en scène Vladimir Yudin
- Spectacle en ouzbek, surtitré en français et anglais
- Durée 2 h 50 entracte compris

- Cette pièce, mise en scène par Mark Weil, fondateur de l’une des
toutes premières compagnies indépendantes en ex-Union
soviétique, prend une valeur d’autant plus symbolique que
ce grand metteur en scène ouzbek a été assassiné pour des
raisons politiques le 7 septembre 2007 à la veille de la première
de cette pièce. Les acteurs ont malgré tout décidé de jouer ce
spectacle.
- L’Orestie est une trilogie dramatique d’Eschyle représentée en
458 av. J-C aux Grandes Dionysies d’Athènes. Elle est composée
de trois tragédies centrées sur la geste des Atrides :
Agamemnon, Les Choéphores et Les Euménides.

>>> samedi 13 décembre à 21 h
Théâtre National de Nice, salle Pierre Brasseur

LES PARTICIPANTS

Robert ABIRACHED (France), Ecrivain, Critique dramatique, Historien du théâtre •
Christine ALBANEL (France), Ministre de la Culture • Nicolas AUBOYNEAU (France), Directeur
de la culture et des evénements à France Télévision • Georges BANU (France), Journaliste,
Professeur à la Sorbonne • Léo BASSI (Espagne), Metteur en scène et comédien • Vincent
BAUDRILLER (France), Directeur du Festival d’Avignon • Christophe BARRATIER (France),
Réalisateur Les Choristes • Manfred BEILHARZ (Allemagne), Président de l’Institut
International du Théâtre • François BERLEAND (France), Comédien • Sami BOUAJILA
(France), Comédien, Grand Prix d’Interprétation Cannes 2007 • Michel BOUJENAH (France),
Comédien, Metteur en scène • Laurent BURIN DES ROZIERS (France), Directeur de la Saison
culturelle Européenne de la Présidence Française • Gabriel CALDERON (Uruguay), Metteur
en scène, Directeur Général des Théâtres • Ion CARAMITRU (Roumanie), Metteur en scène,
Ancien ministre de la Culture • Judit CSAKI (Hongrie), Critique théâtrale, Professeur
associée à l’Université de Budapest • Michel CORVIN (France), Critique théâtral, Professeur
à la Sorbonne • Marina DAVYDOVA (Russie), Critique théâtrale des Izvestia, Directrice
artistique du NET-festival, Moscou • Jacques DELCUVELLERIE (Belgique), Metteur en scène
• Helena DEMAKOVA (Lettonie), Ministre de la Culture • Declan DONNELLAN (Angleterre),
Metteur en scène • Michel DUBOIS (France), Metteur en scène, Adjoint au maire de Caen
chargé de la culture • Sophie DUEZ (France), Comedienne, Conseillère municipale, Nice •
Bernard FAIVRE D’ARCIER (France), Ancien directeur du festival d’Avignon • Frédéric
FERNEY (France), Ecrivain, Journaliste Le Point • Stéphane GILBART (Luxembourg),
Journaliste • Marek HALTER (France), Ecrivain • Daniel HERRERO (France), Ecrivain •
Juan Antonio HORMIGON (Espagne), Directeur de la revue ADE • Stefan JOHANSSON
(Finlande), Secrétaire d’Etat à la culture • Tcheky KARYO (France), Comédien, Chanteur •
Peter KOVAC, Directeur général de la section des arts du Ministère de la culture slovaque
• Iris LAUFFENBERG (Allemagne), Directrice du Festival Treffen • Marc LAMBRON (France),
Critique littéraire, Ecrivain • Pierre LESCURE (France), Journaliste, Directeur artistique du
Théâtre Marigny, Ancien PDG de Canal + • François LE PILLOUER (France), Président du
SYNDEAC • Cesare LIEVI (Italie) Dramaturge, Metteur en scène Teatro Stabile di Brescia •
Ruth MACKENZIE (Grande-Bretagne), Conseillère au Ministère de la culture du gouvernement
britannique • Juan Carlos MARSET (Espagne), Directeur de l’Institut National des Arts
Scéniques et de la Musique • François MARTHOURET (France), Comédien •
>>>
● LES PARTICIPANTS (liste arrêtée au 12 novembre)
>>>
Jean-Louis MARTINELLI (France), Metteur en scène • Torsten MAß (Allemagne), Directeur du
Festival Théâtre de Welt • Ivan MEDENICA (Serbie), Rédacteur, Professeur à l’Université •
Daniel MESGUICH (France), Directeur du Conservatoire National Supérieur de Paris, Metteur
en scène, Comedien • Tomasz MILKOWSKI (Pologne), Editeur en chef de la revue théâtrale
Yorick • Bernard MURAT (France), Metteur en scène, Comédien • Diana PAKNYTE (Lituanie),
Secrétaire d’Etat à la culture de la Lituanie • Denis OLIVENNES (France), Directeur au Nouvel
Observateur • Zeynep ORAL (Turquie), Critique théâtral • Christine ORBAN (France), Ecrivain
• Franco QUADRI (Italie), Critique à La Repubblica • Jean ROZAT (France), Directeur général
d’ARTE France • Robin RENUCCI (France), Comédien • Carlo REPETTI (Italie), Directeur du
Théâtre de Gênes • Daniel SIBONY (France), Psychanaliste, Ecrivain, Docteur en mathématiques
et en philosophie • Wijbrand SCHAAP (Pays Bas), Critique théâtral • Geert SELS (Belgique),
Critique théâtral au Standaard • Andreas SCHAFER (Allemagne), Journaliste au Tagesspiegel
• Jorge SEMPRUN (Espagne), Ancien ministre de la Culture d’Espagne, Ecrivain •
Tom STOPPARD (Grande-Bretagne), Ecrivain • Sylvie TESTUD (France), Comédienne • Yves
THREARD (France), Directeur de la rédaction Le Figaro • Henrik TOREMARK (Suède),
Secrétaire d’Etat à la culture • Philippe TORRETON (France), Comédien • Jacques TOUBON
(France), Député européen, ancien Ministre de la Culture • Staffan VALDEMAR HOLM
(Suède), Metteur en scène • Javier VALLEJO (Espagne), Critique à El Pais • Didier
VAN CAUWELAERT (France), Ecrivain, Prix Goncourt • Eugénia VASQUES (Portugal),
Professeur à l’Ecole Supérieure de Théâtre et Cinéma de Lisbonne, Directrice du CITECI •
Barbara VILLIGER HEILIG (Suisse), Rédactrice en chef Zürcher Zeitung • Peter VON BECKER
(Allemagne), Rédacteur en chef culturel Der Tagesspiegel • Emmanuel WALLON (France),
Professeur à Paris X

RENSEIGNEMENTS PRATIQUES

- Informations, billetterie >>>
- Théâtre National de Nice
Promenade des Arts 06300 Nice
Tél. 00 33 [0]4 93 13 90 90 (14 h - 19 h)
Fax 00 33 [0]4 93 13 79 60
- www.tnn.fr
- forumdutheatreeuropeen@fte-etf.eu

- Durant les 4 jours du Forum, il est possible d’acheter vos billets directement sur place, de
14 h à 19 h et une heure avant chaque représentation.
- Prix des places >>>
- Plein tarif 16 €
- Tarif réduit 10 €
Tarif spécial étudiant - groupe 10 personnes 5 €

- Les lieux du Forum >>>
Clôture et ouverture >>>
Centre Universitaire Méditerranéen 65 promenade des Anglais 06000 Nice
Spectacles >>>
Théâtre National de Nice Promenade des Anglais 06300 Nice

pub