| Retour

Exposition Bernard Pourrière

La Galerie Depardieu avait déjà accueilli en mai 2007 l’artiste Bernard Pourrière pour l’exposition Tracks. L’artiste vous invite à poser un regard nouveau sur ses dernières oeuvres, qui se nourissent et s’enrichissent des derniers développements des sciences de la nature, des théories de l’évolution et de la transformation du vivant.

- Au cours du XXe siècle, l’art n’a cessé de se confronter à la science et, dans les dernières décennies, aux nouvelles technologies, l’ordinateur occupant désormais une place centrale.
Il en résulte un regard différent que nous portons aux œuvres d’art ; un nouveau rapport du corps à l’œuvre ; à sa matérialisation ; à sa disparition. Nous sommes fondamentalement hybrides et, nous disent les savants, cela depuis longtemps. Ce qui est nouveau, en ce début du XXIe siècle, c’est cette conscience aiguë que nous avons d’une évolution. Jamais nous n’avons ressenti avec autant de clarté que nous faisons partie intégrante du « tout » et que nous nous transformons avec.

Bernard Pourrière
Sans titre 2003
Hauts parleurs, néon, toile, grillage, tabourets, diffusion d’une bande son réalisée à partir de chants d’oiseaux, 200 x 300 cm
Photographie Bernard Pourrière

Nous entrevoyons ces notions d’indétermination, d’hésitations quantiques, au cœur de la matière et de l’être humain à tel point qu’il devient difficile de distinguer entre pensée et matière. Ainsi, avec le virtuel, il semble maintenant naturel de voir surgir des choses auxquelles nous avions simplement pensé...
Alors, dans ce monde où la science rejoint la fiction, où le principe d’indétermination remplace celui de la raison, où les humains peuvent perdre le contrôle de leurs machines et sur ce qu’elles produisent ou auto-produisent, les artistes à l’avant-garde de ces changements jouent un rôle très important d’annonciateurs, de garde-fous...
Bernard Pourrière est de ceux-là. Il nous montre sans crainte et sans a priori ce qui nous attend. Pour lui, l’œuvre est modulable, changeante, composite. Elle n’est plus ni fixe ni délimitée dans le temps ou dans l’espace.
La mutation des corps, leur clonage, l’adjonction de protubérances, de prolongements hétérogènes, l’interroge.
« Ce n’est pas tant le corps qui va devenir technologique, mais le corps qui va se reparamétrer par rapport aux nouvelles technologies, le corps trouve de nouvelles marques ».

Présentation de l’expo par l’artiste

« L’usage d’un corps re-paramétré dans mon travail artistique »

Mes installations sonores, vidéos et images infographiques se nourrissent des derniers développements des sciences de la nature, des théories de l’évolution et de la transformation du vivant.
La robotique croise désormais les mutations du vivant, précipitées par les manipulations génétiques. Les nouvelles technologies, l’intelligence artificielle, les clonages et autres hybridations portent à remettre en perspective le corps-artefact, appareillé et capable de toutes sortes de prolongements.
Le corps contemporain – le nôtre aussi bien – n’est pas tant appelé à devenir ”technologique”, mais plutôt à se redéfinir dans sa réalité et dans ses gestes.
Ce sont ces usages d’un corps re-paramétré que j’explore dans mon travail artistique.

Bernard Pourrière

“The use of new parameters body in my art work”
My sound installations, videos and computer graphics and are underpinned by the latest developments in the natural sciences, evolutionary theory and living systems.
Genetic engineering has brought about a merging of robotics and biotechnologies. New technologies, artificial intelligence, cloning and other forms of hybridization call for a reassessment of the artifact-body ; prosthetic and with new capabilities.
The contemporary body, which includes our own, will not become ‘technological’ as such, but will have to redefine itself in terms of its reality and its gestures. It is the uses of the body and its new parameters body that I explore in my art.

Informations pratiques :

- Exposition Bernard Pourrière
- Du vendredi 16 janvier au vendredi 13 février 2009
- Vernissage le jeudi 15 janvier à partir de 18h en présence de l’artiste
- Galerie Depardieu
- 64 boulevard Risso (face au MAMAC)
- 06300 Nice France
- Tél. +33 0497 12 12 99
galerie.depardieu@orange.fr – http:/www.galerie-depardieu.com
Tramway : arret Garibaldi – parking du Théâtre National de Nice

pub