| Retour

Riche programmation au TNN en mars !

Que nous propose le TNN en mars ?

● 12 >16 mars ● Salle Michel Simon ● Durée 1 h 15 ● Création TNN
Un homme qui dort [Compagnie Hanna R]

Un homme qui dort
© DR

Georges Perec ● Mise en scène Linda Blanchet ● Création ● D’après Un homme qui dort de Georges Perec ● Adaptation Linda Blanchet et Gabor Rassov ● Avec Baptiste Amann, Anne Frèches ● Assistanat Anaïs Laforêt ● Musique Anne Frèches et Baptiste Amann ● Lumière Alexandre Toscani ● Production Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur, Compagnie Hanna R ● Avec l’aide à l’écriture et la recherche dans le cadre du dispositif du CAC de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Ville de Nice et du Conseil Général des Alpes-Maritimes ● Texte publié aux Éditions Gallimard

L’aventure du héros de Georges Perec commence par un accident presque anodin. Il a 25 ans, son réveil sonne mais il ne bouge pas. Il reste dans son lit, il referme les yeux. Il ne bougera pas. Il n’ouvre plus la porte à ses amis inquiets de son absence. Il ne sort qu’à la nuit tombée, ”comme les rats, les chats et les monstres”...
● Comment vit-on aujourd’hui dans un monde qui nous échappe ? Peut-on influer sur le cours de l’histoire ? Le renoncement est-il une solution ? Georges Perec décrit avec beaucoup d’humour une aventure personnelle, concrète et résolument contemporaine : la tentation de vivre par soi-même, de renoncer au monde pour y vivre plus pleinement. J’ai souhaité faire résonner le parcours de cet ”homme qui dort” avec celui de jeunes entre 20 et 30 ans qui ont le sentiment d’être engagés dans le monde. Pour explorer le parcours intime du détachement à la lumière d’une autre tentative de réponse : celle de l’engagement. Peut-être pour y trouver des échos. ● Linda Blanchet

La compagnie >>> Créée en 2007, la Compagnie Hanna R a présenté au TNN Personne ne voit la vidéo de Martin Crimp [2008], Making of de Claire Legendre [2009], L’Homme des plages d’après Patrick Modiano [2010]. La compagnie a également été accueillie au Théâtre National de Marseille, au Centre Dramatique National du Limousin, au Théâtre Dunois, à l’Auditorium Georges Corse de Boulogne-Billancourt...

● 15 Mars ● Salle Michel Simon

Autour de...
© DR

>>>Autour de... En écho au spectacle, la Compagnie Hanna R vous convie à 2 événements autour de l’autoportrait.

● 17 h Juste fais-le
Performance autoportrait par la comédienne chanteuse Anne Frèches
”Qui suis-je ? Tu es une. Viens comme tu es. Tu es à la tête de ton propre capital. Tu es ton produit, ta vitrine, ton responsable marketing, ton trader, ton patron, ton employée. Ta petite entreprise connaît une légère crise... identitaire... Tu as retiré tes pointes et enfilé une paire de chaussures du dimanche qui t’a dit : ”juste fais-le”. ● Anne Frèches
> Durée 25 mn > Réservation conseillée auprès de l’accueil du TNN > tél. 04 93 13 90 90
● 17 h 30 Atelier d’écriture et de pratique théâtrale
Dirigé par la metteuse en scène Linda Blanchet et la comédienne Anne Frèches
> Durée 1 h 30 > Nombre de places limité

● 19 > 22 Mars ● Salle Michel Simon ● Durée 1 h 20 ● Création TNN
33 Monstres [Compagnie du dire-dire]

33 Monstres
© DR

Lydia Zinovieva ● Mise en scène Sophie de Montgolfier ● Création ● D’après Trente-trois monstres de Lydia Zinovieva • Traduction Jacques Imbert ● Adaptation Sophie de Montgolfier ● Avec Maija Heiskanen, Sophie de Montgolfier • Scénographie Aïcha Sangaré ● Son Nicolas Boscovic ● Lumière Guillaume Pissembon ● Production Théâtre National de Nice - CDN Nice Côte d’Azur, Compagnie du dire-dire, L’Entre-Pont - Nice ● Avec l’aide à la création dans le cadre du dispositif CAC de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur ● La compagnie est soutenue par la Région Provence Alpes-Côte d’Azur, le Département des Alpes Maritimes et la Ville de Nice ● Texte publié aux Éditions Harpo & héros-limite 2009

C’est un journal, intime et adressé. Le journal d’une femme. À Véra. Tourmentée par l’idée de la fugacité de la beauté et désireuse de donner au monde son aimée, Véra la fait poser pour trente-trois peintres. Or, les trente-trois portraits adultèrent, rabaissent la beauté du modèle. Si la narratrice est prête aux compromis de la vie, Véra ne les supporte pas. L’art et la vie comme oeuvres d’art se détruisent.

La compagnie >>> Créée à 2008 à Nice par Élise Clary et Sophie de Montgolfier, la compagnie du dire-dire a présenté au TNN en 2011 Neige d’après Maxence Fermine.

● Rencontre avec l’équipe artistique le vendredi 21 mars à l’issue de la représentation

● 12 > 15 Mars* ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 2 h 20
Mort d’un commis voyageur

Mort d’un commis voyageur
© DR

Arthur Miller ● Mise en scène Claudia Stavisky ● Avec François Marthouret, Hélène Alexandridis, Jean-Claude Durand, Alexandre Zambeaux, Sava Lolov, Matthieu Sampeur, Valérie Marinese, Mickaël Pinelli, Judith Rutkowski, Mathieu Gerin ● Production Les Célestins - Théâtre de Lyon ● Avec le soutien du Département du Rhône ● La pièce Mort d’un commis voyageur d’Arthur Miller est représentée par l’agence Drama - Suzanne Sarquier - www.dramaparis.com en accord avec l’agence ICM, Buddy Thomas - New York.

Tout commence par un banal accident de voiture. Pour Willy Loman, commis voyageur qui vit dans l’illusion du self-made-man accompli, c’est le premier signe de la déroute de sa vie réelle. De désillusions en désillusions, il se retrouve confronté à l’évidence de son échec à vivre le fameux “rêve américain“. Le passé se mêle au présent, les remords et les souvenirs d’espoirs, aujourd’hui perdus, ressurgissent.
• La mise en scène, fluide, et l’interprétation forte donnent une émotion constante. Dans le rôle difficile de l’homme brisé, François Marthouret fend l’armure : déni, aveuglement, exaltation, douleur... Dans le rôle de l’épouse d’une époque révolue, Hélène Alexandridis est magnifique de dignité et de grandeur. Les deux fils sont interprétés par Matthieu Sampeur, très juste, et Alexandre Zambeaux, au jeu impressionnant. C’est une très belle rencontre entre Claudia Stavisky et Arthur Miller. • Annie Chénieux, Le Journal du Dimanche

● 21 > 23 Mars* ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 1 h 40
Mummenschanz [Les musiciens du silence]

Mummenschanz [Les musiciens du silence]
© DR

Floriana Frassetto et Bernie Schürch ● Avec Floriana Frassetto, Raffaella Mattioli, Pietro Montandon, Philipp Egli ● Production Encore B en accord avec Caramba Spectacles

Mummenschanz : deux yeux, deux oreilles, une bouche. Un spectacle sans aucun son qui surprend, étonne et fascine. Quarante ans après sa création, Mummenschanz ne ressemble à aucun spectacle. Des masques faits de pâte à modeler, de calepin, de fil de fer ou de papier hygiénique. On les surnomme “les musiciens du silence“, ils font du théâtre sans paroles.
• Les Mummenschanz demeurent des enchanteurs qui réussissent le rare prodige de mettre enfants et adultes dans le même état d’étonnement, d’interrogations, d’émerveillement. À partager en famille ! ● Le Figaro
• Mummenschanz a semé ses pépites de rire sur toute la planète. Un univers métaphysique et délirant : le public crépite de bonheur ! Le paroxysme de l’humour côtoie l’absurde ! Quatre artistes au talent exceptionnel. ● La Tribune/Le Progrès

● 25 > 30 Mars* ● Salle Michel Simon ● Durée 1 h 10
Bouvard et Pécuchet

Bouvard et Pécuchet
© DR

Gustave Flaubert ● Mise en scène Vincent Colin ● Adaptation Vincent Colin ● Avec Roch-Antoine Albaladéjo, Philippe Blancher ● Production Espace Jean Legendre - Scène nationale de l’Oise en préfiguration, Compagnie Vincent Colin

Les aventures cocasses de deux Parisiens, écologistes avant l’heure, qui s’installent à la campagne pour mettre en pratique des théories apprises dans les livres. Ils vont tester les lois de la botanique, de l’astronomie, du jardinage, les principes de la pharmacopée, de l’élevage, les sciences de l’éducation, les mystères de l’amour, et plus encore...
● Philippe Blancher le pointu et Roch-Antoine Albaladéjo le rond donnent corps au couple mythique, increvable allégorie de la bêtise au bras de l’amitié et friandise délectable pour les amateurs de théâtre. • Laurence Liban, L’Express

● 28 >30 Mars ● Salle Pierre Brasseur ● Durée 1 h 20
Murmures des murs

Murmures des murs
© DR

Victoria Thiérrée-Chaplin ● Avec Aurélia Thiérrée, Jaime Martinez, Antonin Maurel et Magnus Jakobsson en alternance ● Production Compagnie des Petites Heures – Paris, Théâtre de Carouge - Atelier de Genève, Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Cirque-Théâtre d’Elbeuf, La Coursive - Scène nationale de La Rochelle, Grand Théâtre de Provence - Aix-en-Provence, Scène nationale de Sénart, Théâtre de l’Archipel – Perpignan, El Canal Centre d’Arts Scéniques - Salt-Girona - Scène Catalane Transfrontalière (ECT-SCT), Théâtre de Caen, Ville de Saint-Quentin – Picardie, Le Rive Gauche – Scène conventionnée pour la danse, Théâtre de Villefranche - Scène conventionnée,
Avant Seine – Colombes, Crying Out Loud - Londres ● [Tout public à partir de 8 ans]

Une femme fuit... Elle escalade des façades d’immeubles abandonnés, pénètre dans des appartements vides et se trouve plongée dans des histoires, des bribes de vies qui ne sont pas les siennes, prise au piège des... “murmures des murs”.
• Un spectacle époustouflant et étourdissant, enchaînant visions insolites et séquences virtuoses dans une atmosphère souvent ténébreuse et énigmatique. La fringante Aurélia Thiérrée embarque grands et petits dans un envoûtant et fantastique voyage vers de nouvelles aventures d’une Aurélia au pays des merveilles. • Marc Weinachter, Tageblatt

Artiste(s)