| Retour

Fin de cet événement il y a 4 mois - Date du 16 mars 2019 au 16 mars 2019

Denis Podalydès sur la « Scène 55 » de Mougins

A la suite de Danielle Lebrun dans son seul en scène intitulé l’Envers du Music Hall joué ce vendredi sur « La Scène 55 » de Mougins, Denis Podalydès, un autre sociétaire de la Comédie française, transpose au théâtre le roman de Laurent Mauvinier « Ce que j’appelle oubli ». En 2009 à Lyon eut lieu un fait divers effroyable : un jeune homme de vingt-cinq ans avait été battu à mort par les vigiles d’un supermarché pour avoir bu une canette de bière sans passer à la caisse.

« Un homme ne doit pas mourir pour si peu ! »

L’expression du procureur lors du procès d’assises qui souligne l’absurdité de ce geste est reprise par Laurent Mauvinier. Il s’inspire de ce fait divers pour aborder le thème de la brutalité.Faisant le récit au présent de cette mécanique infernale de la violence qu’on dit « terriblement banale ». Son livre n’est pas très épais, mais il est dense et se lit d’une seule traite. Il avait remporté le prix littéraire des lycéens en région PACA.

Le comédien Denis Podalydès interprète et met en scène ce texte dans la peau d’un narrateur inconnu pour qui la victime restera anonyme, mais qui avait un frère, auquel il s’adresse, et sans nul doute une famille. Le fait qu’il n’ait pas connu la victime lui donne la distance nécessaire qui l’abstient d’instruire. Il tente plutôt de dire ce qui se refuse à toute compréhension, à toute saisie philosophique, judiciaire ou politique. Le texte dépasse, bien sûr la dimension du simple fait divers, et la langue de Mauvinier portée sur scène par cet immense comédien semble redonner du souffle au pauvre mort anonyme, ce qui est (peut-être) un peu consolateur.

Denis Podalydès

Après des études au Conservatoire national supérieur d’art dramatique dans les classes de Viviane Théophilidès, Michel Bouquet et Jean-Pierre Vincent, Denis Podalydès est entré à la Comédie-Française le 27 janvier 1997, puis est nommé 505e sociétaire le 1er janvier 2000.
Dernièrement, il a interprété Harpagon dans L’Avare de Molière, mis en scène par Catherine Hiegel, Calogero Di Spelta dans La Grande Magie de De Filippo, mise en scène par Dan Jemmett, Matamore dans L’Illusion comique de Corneille, mise en scène par Galin Stoev, Montfleury, Pâtissier, Cadet, Précieux dans Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand, mis en scène par lui-même, Pédrille dans Figaro divorce d’Ödön von Horváth, mis en scène par Jacques Lassalle, le Chevalier dans Il campiello de Goldoni, mis en scène par Jacques Lassalle, Philiste dans Le Menteur de Corneille, mis en scène par Jean-Louis Benoit, Fortunatov dans La Forêt d’Ostrovski, mise en scène par Piotr Fomenko, Platonov dans Platonov de Tchekhov, mis en scène par Jacques Lassalle, Dionysos dans Les Bacchantes d’Euripide, mises en scène par André Wilms, Dorante dans Le Menteur de Corneille, mis en scène par Jean-Louis Benoit, Don César de Bazan dans Ruy Blas de Victor Hugo, mis en scène par Brigitte Jaques-Wajeman, le Président, le Sans-Travail, le Maître d’école, le Maître de cérémonie dans Lenz, Léonce et Léna chez Georg Büchner,mis en scène par Matthias Langhoff, Éraste et l’Exempt dans Monsieur de Pourceaugnac de Molière, mis en scène par Philippe Adrien, le Marquis dans L’Âne et le ruisseau d’Alfred de Musset, mis en scène par Nicolas Lormeau, Alceste dans Le Misanthrope de Molière, mis en scène par Jean-Pierre Miquel, Ivan Alexandrovitch Khlestakov dans Le Révizor de Nikolaï Gogol, mis en scène par Jean-Louis Benoit.
Il a mis en scène Salle Richelieu, Cyrano de Bergerac de Rostand, création en 2006 et Fantasio de Musset présenté en 2009. Il vient de mettre en scène un opéra, Don Pasquale de Gaetano Donizetti, au Théâtre des Champs-Elysées.
Parallèlement à son activité à la Comédie-Française, il a tourné sous la direction notamment de Bruno Podalydès, Arnaud Desplechin, Bertrand Tavernier, Emmanuel Bourdieu, François Dupeyron, Michel Deville.

Photo de Une (détail) DR
Samedi 16 mars à 20h30.
Tout public.
Durée 1 heure.
Tarifs : 25, 20 et 15 et 8 euros.
Scène 55, 55 chemin de Faissole
06250 Mougins

Artiste(s)