| Retour

THEATRE : Huis Clos - Pièce de Jean-Paul Sartre

Mercredi 21 novembre à la Cave Romagnan à 19h

HUIS CLOS
Comédie dramatique de Jean‐Paul Sartre
Mise en scène : Marc Meyer
avec :
Claire Deval
Alexis Gourdon
Nadia Lang
Marc Meyer
Public : à partir de 14 ans
Durée : 1h30
Spectacle organisé par LA COMPAGNIE LA JAJA

A l’heure de leur mort, Garçin le journaliste publiciste, Inès, l’employée des Postes et Estelle la mondaine sont introduits, par un garçon d’étage, dans un étrange salon. Ils s’y débattront sans cesse pour échapper à leur propre condition mais en vain : l’enfer de ce huis clos les rattrapera inéluctablement pour l’éternité

La comédienne Claire Deval dans "Huis Clos"
© DR

Synopsis
Trois personnages se retrouvent à leur mort dans une même pièce. Il s’agit de Garcin, journaliste,
Inès, employée des Postes et Estelle, une riche mondaine. Ils ne se connaissent pas, viennent de
milieux très différents, ne partagent ni les mêmes convictions ni les mêmes goûts. Jean-Paul Sartre
nous décrit ici « son Enfer » avec brio : « l’Enfer, c’est les autres ». Cette phrase, qui a valu à
Sartre les pires accusations, explique seulement que la vie « se ressent, se perçoit » à travers les
autres ; rien ne vaut les individus qui nous font prendre conscience de nous-mêmes, de la triste
réalité humaine, mais qui restent nécessaires pour se réaliser. Les trois protagonistes se débattent
sans cesse pour échapper à leur situation mais l’Enfer finit par reprendre le dessus. Cette
pièce de théâtre est en un acte composé de cinq scènes, dont la dernière est hypertrophiée.

La philosophie existentialiste
La morale de Huis Clos est célèbre ; elle est clairement énoncée à la fin de la pièce : « l’enfer, c’est
les Autres. » Contrairement aux représentations communes, il n’est donc pas nécessaire de descendre
sous terre pour se trouver en enfer. Toute la cruauté des enfers peut s’éprouver dans les
salons les plus cossus et en compagnie d’individus en apparence tout à fait fréquentables. Nul besoin
de grils, de pals ni de fouets, il suffit d’être trois et suffisamment mal assortis pour que se déchaîne
un tourbillon passionnel, infernal au sens strict. Sartre le démontre dans sa pièce. Tel un
expérimentateur, il sélectionne parmi les caractères et les psychologies possibles trois profils d’individus
dont la combinaison sera nécessairement explosive. Il les bloque dans un décor qui les
contraint à coexister, c’est-à-dire à supporter la présence de chacun des deux autres sans aucune
possibilité de fuir ou de se fuir (suicide).

La Biographie de Jean-Paul Sartre
Il nait à Paris en 1905. Son père meurt quand il a deux ans. Sartre a passé son enfance entre « un
vieillard et deux femmes ».
En 1929 : il rencontre Simone de Beauvoir. Ils vivent ensemble, préparent leur agrégation de philosophie.
Sartre est nommé professeur de philosophie au lycée du Havre.
1934-36 : expérience d’un ménage à trois avec Olga Korakiewicz.
1939 : c’est la guerre, mobilisé, il se fait prisonnier en Lorraine.
1941 : Sartre rejoint la Résistance. Il découvre « l’existentialisme » à travers le philosophe chrétien
Gabriel Marcel.
En 1945 : Sartre définit les bases de sa philosophie : « l’Existentialisme est un humanisme ».
L’existentialisme devient une philosophie à la mode et Sartre devient célèbre. Il réfléchit sur les
oeuvres de Marx et a un dialogue permanent avec le parti communiste.- En 1956 il participe activement
à la lutte contre le colonialisme.
En 1962 : il voyage en U.R.S.S.
En 1963 : il écrit une autobiographie sur sa jeunesse « Les Mots ». Il refuse le prix Nobel de littérature
pour des raisons personnelles et politiques.
En 1968 : nouvelle période d’action militante.
1970-1973 : diverses activités politiques.
Avant sa mort (en 1980 à Paris), il perd presque toute sa vue et ne peut plus écrire.

Huis Clos de Jean-Paul Sartre
à la Cave Romagnan le mercredi 21 novembre
Entrée libre
22 Rue Angleterre
06000 Nice

Artiste(s)