| Retour

THEATRE : Avril Mai au TNN !!

Une Trompinette au paradis

● 21 > 25 avril

- D’après les textes de Boris Vian ● Spectacle et mise en scène Jérôme Savary Avec Nina Savary, Jérôme Savary, Antonin Maurel, Marco Oranje, Sabine Leroc et les musiciens de La Boîte à Rêves : Philippe Rosengoltz (piano), Bernard Tessier (basse), Michel Alcaïna (batterie), Michel Bos (trompette), Patrick Torreglosa (saxophone), José Molero (trombone) ●Production La Boîte à Rêves, Atelier Théâtre Actuel

- Salle Pierre Brasseur – Durée 1h30

Comme James Dean, Che Guevara ou Jésus, Boris Vian restera jeune pour l’éternité. Il me semble utile d’évoquer ce grand poète et provocateur qui, le temps d une courte vie (car il se savait condamné) a bouleversé et enchanté la vie de générations d’adolescents jeunes et vieux (je fais partie des vieux adolescents). Une Trompinette au paradis sera un spectacle de la même veine que Y’a d’la joie qui fêtait Charles Trenet. Frénétiquement musical et swinguant (sans une note de play-back S.V.P.), un big band tiré au cordeau. Des comédiens qui chantent et qui dansent, des images plein les mirettes, des gags et des numéros de magie : tout ça, bien sûr, au service exclusif du Grand Boris. ● Jérôme Savary

Le Petit Prince

● 22 avril > 19 mai

- Antoine de Saint-Exupéry ● Mise en scène Jacques Bellay ● Avec Jacques Bellay ● Réalisation vidéo Alain Dumas, Fred Giroudon, Benoit Galera ● Dispositif scénique, lumière Jean-Pierre Laporte ● Costumes Elisa Octo ● Musique Maurice Ravel ● Production Théâtre National de Nice, avec le concours du Théâtre de l’Espace et l’autorisation des Editions Gallimard

- Salle Michel Simon – Durée 1h15

- Sur une mise en scène inventive et poétique de Jacques Bellay, également interprète, l ’oeuvre de Saint-Exupéry prend tout son sens, philosophique et humain. Guidé par le Petit Prince, l’aviateur au blouson de cuir redevient lucide, voire visionnaire. Et perçoit toute la vacuité du pouvoir autoritaire, l’aveuglement “capitalistique” du boursicoteur d’étoiles ou la fragilité des sentiments. C’est beau, c’est fort, c’est émouvant et c’est profond. Humain, sans être moralisateur.” ● Alexandre Carini, Nice-Matin

“Un spectacle plein de poésie et de charme avec des bouffées d’enfance, des images souvenirs, des projections vidéo. Des familles entières viennent entendre cette poésie immédiate, profonde, écrite sans lyrisme.” ● Brigitte Chery, ArtJonction

L’entretien de M. Descartes avec M. Pascal le jeune

● 27 > 30 avril

- Jean-Claude Brisville ● Mise en scène Daniel et William Mesguich ● Avec Daniel Mesguich, William Mesguich ● Production Miroir et Métaphore, Théâtre du Chêne Noir - Avignon ● Compagnie conventionnée par la DRAC Ile-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication
- Salle Pierre Brasseur – Durée 1h10

- Rencontre des deux philosophes les plus célèbres de leur temps, le 24 septembre 1647 : Blaise Pascal, 24 ans et déjà très malade, et René Descartes, 51 ans. De cet entretien historique, rien n a filtré. Jean-Claude Brisville a imaginé librement cette conversation entre deux hommes qui se découvrent progressivement à l opposé l un de l’autre. Ces lointaines paroles échangées sont un exact miroir tendu à notre propre temps.

“On se régale à écouter cette joute interprétée avec ferveur par Daniel Mesguich, un Descartes qui a de la griffe et ne fait pas patte de velours face à son jeune concurrent interprété par son fils William, ravi de conduire le duel● Marion Thébaud, Le Figaro

“Daniel Mesguich passe le flambeau à son fils William, pour se glisser dans le costume de Descartes. Et comme ça lui va bien ! Et comme il semble heureux, à cette place-là, dans ce théâtre ami ! C est pour ce bonheur partagé, pour ce duo de virtuoses à la troublante ressemblance qu’on aimera la pièce.” ● Le Point

La Seconde Surprise de l’’amour

● 6 > 7 mai

- Marivaux ● Mise en scène Alexandra Tobelaim ● Avec Sophie Delage, Marie Dompnier, Eric Feldman, Nicolas Martel, Thierry Otin, Olivier Veillon ● Production Compagnie Tandaim, Théâtre Durance - Scène Conventionnée - Pôle de développement culturel - Château-Arnoux / Saint-Auban, avec le soutien de la DRAC Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, de la Ville de Cannes, du Fonds d insertion pour jeunes artistes dramatiques (DRAC et Région PACA) et du Conseil Général des Alpes-Maritimes ●

- La Compagnie Tandaim est en résidence au Théâtre Durance

- Salle Pierre Brasseur – Durée 1h50

La Marquise est une veuve qui, après avoir perdu son époux tendrement aimé, se dit inconsolable. Un Comte et un Chevalier, tous deux amis du mari, auxquels elle ne peut refuser sa porte, viennent quelquefois la voir. Lorsqu’on prétend que le Comte, très empressé auprès de la Comtesse, l’épousera, elle s’indigne de cette supposition. Quant au Chevalier, un amour malheureux au coeur, il est décidé à pleurer à jamais l’infidélité de sa maîtresse Angélique. Mais si le Chevalier est conquis, la Marquise l’est également, et elle finira par l’épouser.

“Alexandra Tobelaim sait choisir et diriger ses comédiens, a une grande intelligence des textes, et un vrai sens de la scénographie. Son Marivaux lui ressemble : proche et classique à la fois, il tend vers l émotion, tout en ne perdant pas une miette de sens.” ● Agnès Freschel, Zibeline

L’Araignée de l’éternel

● 14 > 15 mai

D’’après des textes de Claude Nougaro ● Mise en scène Christophe Rauck ● Avec Philippe Bérodot, Cécile Garcia-Fogel, Anthony Winzenrieth (guitare) ● Production Théâtre Gérard Philipe - CDN de Saint-Denis, Le Grand T – Scène Conventionnée de Loire-Atlantique, Théâtre Vidy-Lausanne E.T.E., Théâtre de la Ville – Paris, avec la participation artistique du Jeune Théâtre National - Paris ●

- A partir de 12 ans

- Salle Pierre Brasseur – Durée 1h30

- Quand on pense à Nougaro, on ne peut s’empêcher d’entendre cette voix et cet accent qui à leur manière font trembler les mots et vibrer ses chansons avec l orchestre de jazz derrière. J essaie de montrer, ici, que souvent le son, la musique, l’énergie de cet artiste nous font passer à côté de la beauté et de la sensibilité de ses textes.

Christophe Rauck

- “Nougaro femme, c’est Cécile Garcia-Fogel, comédienne et chanteuse. L’homme, c est Philippe Bérodot, chanteur et comédien. Leurs timbres ronds et rageurs se baladent dans les chansons du poète blanc de peau, métissé d’âme, le cœur chaviré de rose. Légers, époustouflants, jamais dans l’imitation mais si justes dans la pulsation de ces mélopées tribales, les rythmes syncopés, la douceur du swing. Un voyage dans la poésie de Nougaro, ses chansons et ses récits déjà calibrés pour la mise en scène. Celle de Christophe Rauck est sobre, délicate, fidèle, au service des mots.” ●

Isabelle Labarre, Ouest France

A VENIR EN MAI ET JUIN

- 19 > 21 mai Les Deux Jumeaux Carlo Goldoni - Marc Olinger

- 25 > 27 mai Zimmermann & dePerrot Öper Öpis

- 28 - 30 mai Les Nouvelles Brèves de comptoir Jean-Marie Gourio - Jean-Michel Ribes

- 3 > 9 juin James Thiérrée Raoul

Informations pratiques :

Théâtre National de Nice – Promenade des Arts – 06300 Nice

04 93 13 90 90 – www.tnn.fr

Artiste(s)