| Retour

Fin de cet événement dans 4 jours - Date du 8 septembre 2019 au 22 septembre 2019

XXVIIIe Festival d’Art Sacré d’Antibes, c’est parti !

Comme chaque année en septembre, le Festival d’Art Sacré investit les lieux emblématiques d’Antibes : la cathédrale, la chapelle de la Garoupe, la chapelle Saint-Bernardin, ainsi que l’église Sainte-Anne Saint-Martin de Vallauris. Dans ces sites, choisis pour leur acoustique exceptionnelle, huit concerts sont inscrits au programme de cette 28ème édition dont la sélection a été attentivement faite par Philippe Depetris, conseiller artistique de la manifestation. Chaque année, il donne l’occasion de découvrir de belles surprises !

Parmi les orchestres et les ensembles les plus réputés, citons le quatuor Modigliani dont l’exceptionnel talent est reconnu dans le monde entier, le jeune choeur de chambre de la région d’Ostwürttemberg en Allemagne, l’Orchestre de chambre du philharmonique de Nice et, bien évidement, l’Orchestre régional de Cannes qui viendra à deux reprises.
Dans la jolie chapelle de la Garoupe, les dimanches 8 et 22 septembre en fin d’après-midi, deux moments d’un plaisir intense avec d’abord les Jeunes chanteurs d’Ostwürttemberg, une ville jumelée avec Antibes. Ces étudiants en musique interpréteront avec tout leur talent déjà enthousiasmant : Rachmaninov, Grieg, Mendelssohn, Rutter et Elgar. Dans le même lieu, le 22 date de clôture du Festival, des Gospels et des « negro spirituals » seront joués au piano et chantés sur des rythmes à la fois dynamiques et émouvants par l’Ensemble Gospel Nice.
Dans l’adorable Chapelle Saint Bernardin, dans le vieil Antibes, l’ensemble Les solistes d’Avignon viendront accompagner la flûte de Philippe Depetris pour interpréter le « concerto en ré majeur » de Carl Stamitz et « Une petite musique de nuit » de Mozart. Le public ressentira certainement le grand plaisir qu’ils prennent à jouer ensemble.

L’événement majeur de ce très beau programme est la venue dans la Cathédrale d’Antibes du Quatuor Modigliani dont la célébrité va en augmentant sans cesse.

Deux violons (Amaury Coeytaux et Loïc Rio), un alto (Laurent Marfaing) et un violoncelle (François Kieffer) interpréteront, avec toute la profondeur de leur âme, plusieurs oeuvres parmi lesquelles « Les quintes » d’Haydn et « La jeune fille et la mort » , une des oeuvres les plus bouleversantes de Schubert.
Sous l’intitulé « Le Violon de Mozart », l’Orchestre régional de Cannes, sous la direction de Jordan Gudefin, a choisi des oeuvres d’Haydn et Mozart. En vedette, la formidable violoniste Elsa Grether qui allie énergie et émotion dans son jeu exceptionnel. Le même orchestre revient dans la cathédrale d’Antibes quelques jours plus tard, pour la Messe en ut mineur de Mozart, sous la baguette de Nicolas Krüger, tandis que la direction des choeurs sera assurée par Alain Joutard. Une heure dix d’une grande densité pour une des plus grandes oeuvres de Mozart, avec les sopranos Capucine Daumas et Séraphine Cotrez, le ténor Bastien Rimondi et la basse Sévag Tachdjian, qui donnent l’ampleur indispensable à cette musique sacrée.

L’Orchestre de chambre du philharmonique de Nice a programmé « Vivaldi et Bach orchestral », avec une mise en valeur des solistes dans le « Concerto Brandebourgeois n°1 » de Bach, le resplendissant « Concerto pour deux trompettes » de Vivaldi et « Les Eléments » de Jean-Féry Rebel.

L’Ensemble vocal « Musiques en Jeux », sous la direction d’Alain Joutard, un habitué de la manifestation, interprète, dans l’Eglise de Vallauris, « Les Chefs d’oeuvres de la musique vocale de Jean-Sébastien Bach ». Chacun sera heureux de retrouver la belle voix très expressive de la jeune soprano Maud Gnidzaz qui chante dans le monde entier après avoir fait ses débuts dans la cathédrale d’Antibes.

Ce Festival de Musique Sacrée apporte de véritables moments de bonheur en permettant de partager ensemble une musique d’une intense spiritualité avec des chefs d’oeuvre que nul ne se lasse d’écouter.
Caroline Boudet-Lefort

Du 8 au 22 septembre 2019

Artiste(s)