| Retour

Fin de cet événement Octobre 2014 - Date du 30 août 2014 au 18 octobre 2014

Thimotée Talard

À l’occasion de son troisième anniversaire, la galerie Gourvennec Ogor s’agrandit !
En effet, pour cette quatrième rentrée, la galerie occupera un deuxième espace identique au premier au 9rue Duverger à Marseille.C’est donc dans plus de 400 m2 que la galerie sera heureuse de vous accueillir pour la deuxième exposition personnelle de l’artiste Timothée Talard, intitulée « Chance is a word void of sense nothing can exist without a cause ».

Dans cette nouvelle exposition, Timothée Talard renoue avec l’attrait qu’il a pour l’entreprise, l’industrie, le consumérisme, l’objet designé.

S’inspirant des modes de production de la société de consommation, une série de dix caissons lumineux sera ainsi présentée dans l’espace d’exposition.

À la différence de leur usage habituellement publicitaire, ceux-ci sont demeurés « vierges » d’affiches ou de stickers. Ils diffusent seulement leur lumière blanche, et l’artiste, dans un geste minimal, a tagué dessus à la bombe noire une série de messages. Ces messages, qui ont pour sujet la perte et le deuil, créent une histoire sans début ni fin, telle une spirale infinie causée par la douleur du manque.

Le texte sur ce support éclairé et séduisant, qui incite habituellement à la consommation, glisse alors dans l’intime, un voyage sur l’intériorité des sentiments.

Un triptyque de peintures y sera également présenté : Hors Cadre 50F consiste en trois dessins similaires. Un trait de peinture noire, imprécis, parcourt la bordure de chaque toile. Il fonctionne comme la délimitation d’un espace : la plus grande surface centrale de la peinture reste blanche, comme en attente.
L’espace vide de la toile devient dès lors le propos de la peinture. Le tableau se crée sur le contraste entre l’objet immaculé de production industrielle qu’est le châssis standardisé, et l’acte de peindre, de manière monochrome la tranche, zone désuète et habituellement invisible sous cadre.

L’artiste nous entraine alors dans « l’infra-mince », aux limites de la peinture, celle qui n’est parfois même pas peinte.

L’artiste a choisi de ne pas « produire », juste d’insinuer, de symboliser. Parmi d’autres œuvres encore, poursuivant la série des « Arcs-en-ciel dans la nuit » qu’il a initié en 2012, Timothée Talard évolue et applique son alchimie sur de nouvelles toiles. La série présentée, moins politique que dans les séries précédentes et, davantage liée à l’optique, jouera là encore sur le déplacement du spectateur.

Lorsque celui-ci avance devant la toile, celle-ci change peu à peu de couleur pour passer d’un monochrome vert à violet, et ainsi d’un bleu à un rouge ou d’un jaune à un bleu.

Ce que Timothée Talard nous renvoie, n’est-ce pas cette propension chez chacun d’entre nous à être partagés entre des attirances liées aux dérives du consumérisme : le culte voué aux marques, les carcans sociaux, les enseignes clignotantes, le shopping libérateur, les codes vestimentaires, le besoin d’accumulation..., et une critique indispensable d’un système élaboré qui nous asservit en tant que citoyen, en tant qu’humain ?

C’est la remise en cause nécessaire des obligations conditionnées. Par tous les moyens.

Né en 1983, Timothée Talard vit et travaille à Marseille (France).

Photo de Une : Détail - if you Wrong Us, Shall we not Revenge - 2013
néon 10 x 299 cm Pièce unique

Galerie Gourvennec Ogor 7 rue Duverger - F - 13002 Marseille
Tel + 33 (0)9 81 45 23 80 / Fax + 33 (0)9 81 40 14 80 - contact@galeriego.com - www.galeriego.com

Artiste(s)

Timothée TALARD

Né en 1983, Timothée Talard entre à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris en 2003 dont il sort diplômé en 2009. Au cours de ses études, il part étudier pendant 1 an à la Universität der kunst de Berlin. En 2010, il intervient en tant que professeur d’art plastique auprès de la Protection (...)

pub