| Retour

Fin de cet événement Janvier 2020 - Date du 20 décembre 2019 au 11 janvier 2020

Starry Days, les jours étoilés d’Alain Amiel à découvrir à la Galerie Matarasso

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’exposition d’Alain Amiel critique d’art qui collabore très régulièrement avec Art Côte d’Azur : Laure Matarasso lui a proposé d’exposer quelques-uns de ses dessins van Goghien et autres... À découvrir le vendredi 20 décembre à partir de 17h30.

De son passe ? d’e ?diteur, Alain Amiel a garde ? un gou ?t pour toutes les activite ?s de l’esprit : la lecture, la poe ?sie, l’e ?criture, le cine ?ma, mais aussi l’histoire, la psychanalyse, les sciences, la philosophie, et plus particulie ?rement, l’art sous toutes ses formes.

Ayant e ?dite ? des auteurs de toutes ces disciplines, ses propres activite ?s depuis qu’il a arre ?te ? l’e ?dition sont reste ?es tre ?s diverses. Si la lecture l’a beaucoup occupe ? dans ses jeunes anne ?es (il est fils et fre ?re de libraire) et plus tard, dans son travail d’e ?diteur, l’e ?criture s’est ensuite impose ?e. D’abord par des livres et des articles sur Van Gogh, puis par la re ?alisation de court-me ?trages the ?matiques (sur Van Gogh, Modigliani, Bacon, Le ?onard, Duchamp, Freud, Lacan, etc.).

Enfin, pour mieux explorer les sujets qui l’inte ?ressent, la pratique du dessin s’est re ?ve ?le ?e ne ?cessaire.

Pourquoi Van Gogh ?

"En cherchant à compléter un site Internet consacré à un guide des galeries et musées (que je réalisais en tant qu’éditeur, puis plus tard en tant qu’auteur aux Éditions Ciais), j’ai lu quelques biographies d’artistes que j’aimais. Van Gogh m’intéressait autant que Léonard de Vinci, Monet, Chagall, ou Duchamp et Klein pour les modernes, mais la lecture de ses « Lettres à Theo » m’a embarqué dans son monde et déclenché chez moi un besoin absolu de le connaître, le comprendre, de tout savoir sur lui. J’ai lu une trentaine de ses biographies, voyagé sur ses traces : de son village natal de Zundert en Hollande à Auvers-sur-Oise où il s’est suicidé. J’ai essayé d’analyser toutes ses oeuvres (dessins, peintures et ses moindres croquis) en les regardant à la loupe ou de visu dans toutes les expositions nationales ou internationales qu’on lui consacre (de plus en plus).

Les milliers d’heures passées en sa compagnie ont donné une nouvelle direction à ma vie.

"Dans mes dessins en noir et blanc se retrouvent les silhouettes d’icônes de l’histoire de l’art, mais aussi de la psychanalyse, de la philosophie, du cinéma, ainsi que mes photos de voyages ou mes rêves..." explique Alain Amiel (Courtesy de l’artiste)

Je ne sais toujours pas pourquoi il m’a mis si vite au travail mais je dois constater que depuis une quinzaine d’années, je lui consacre une grande part de mes activités, de mes lectures, de mes réflexions et même de mes voyages, apprenant au passage l’histoire de la Hollande, de la Belgique, la construction des maisons à toit de chaume, la vie des mineurs du Borinage, la technique du dessin, la théorie des couleurs, ou encore la psychiatrie au XIXe siècle, l’histoire du Protestantisme, etc. J’ai aussi grâce à lui revisité toute l’histoire de l’art et mieux compris les grandes ruptures qui ont mené à l’art actuel.

Pendant toutes ces années, il m’a fait produire une quantité de travail dont je ne me serais pas cru capable : un site Internet, des livres, des films, des photos, des poésies, des chansons et, bien sûr, des dessins qui m’aident à mieux pénétrer son univers mental, ses visions.

À la suite de Van Gogh, d’autres artistes m’ont attiré : Modigliani, Francis Bacon, Picasso, Duchamp, Giacometti, Chagall... que j’ai représentés dans leurs ateliers/univers.

Dans mes dessins en noir et blanc se retrouvent les silhouettes d’icônes de l’histoire de l’art, mais aussi de la psychanalyse, de la philosophie, du cinéma, ainsi que mes photos de voyages ou mes rêves...
Articulées par des étoiles et des arbres, ces images/icônes obsédantes tissent entre elles de nouvelles histoires que chacun peut inventer.... Ainsi Van Gogh rencontre l’amour, Duchamp une vierge, la bibliothèque d’Alexandrie l’homme à l’iPad, ou Ophélie le divan de Lacan..."

Un des dessins d’Alain Amiel à découvrir à la Librairie-Galerie Matarasso (Courtesy de l’artiste)

Librairie-Galerie Matarasso
46 boulevard Risso - Nice 06300
Tel: : 04 93 87 74 55 - Courriel : laure.matarasso@gmail.com
Site : www.laure-matarasso.com
www.alainamiel.com

Artiste(s)