| Retour

Fin de cet événement dans 5 mois - Date du 12 décembre 2019 au 26 avril 2020

Pierre et Gilles, le goût du cinéma, à La Malmaison

Pierre et Gilles créent des œuvres iconiques, connues de tous et largement diffusées auprès d’un public peu au fait de la création contemporaine. Pour la ville de Cannes, ce duo d’artistes français, l’un des plus populaires en France depuis plus de trente ans, invente une exposition et une scénographie à partir de tableaux liés au cinéma, passion commune aux artistes et la ville qui accueille chaque année son célèbre festival. Du 12 décembre 2019 au 26 avril 2020, au Centre d’art la Malmaison, lieu emblématique de l’art à Cannes. Pierre et Gilles présentent un ensemble d’œuvres mettant en scène actrices et acteurs ayant posé pour eux, des compositions et des procédés visuels qui rappellent ceux du 7e art comme des œuvres réalisées spécialement pour l’événement.

Pour Pierre et Gilles, le cinéma a le goût de l’enfance et de l’horizon.

« Notre amour pour l’univers maritime et les personnages de marins a beaucoup à voir avec le fait d’avoir grandi au bord de la mer, au Havre pour l’un, en Vendée pour l’autre. Nous avions aussi en commun ce besoin d’échapper à l’ennui de nos villes de province. Nos rêves d’aventure étaient portés par la vision des bateaux qui filaient au loin, tandis que le cinéma, les magazines et les photos de vedettes alimentaient notre imaginaire  ». Le cinéma permet de s’évader d’une vie encore trop petite pour des enfants épris de voyages intérieurs lointains. Cette passion intime des premières lueurs ne les abandonnera jamais et accompagne leur œuvre depuis. Pierre et Gilles ont inventé une extraordinaire galerie de personnages, un tourbillon de héros, de destins et de regards qui ont partie liée avec le grand écran.

Gérard à la campagne (Hugo Marquez), 2014. Photographie imprimée par jet d’encre sur toile et peinte, pièce unique. Sans cadre 146 x 114 cm, avec cadre 168 x 135 cm. © Pierre et Gilles. Courtesy des artistes et de la Galerie Templon, Paris-Brussels

Il y a d’abord ces actrices et acteurs qui ont posé devant Pierre et Gilles, parfois pour des affiches de films (Natacha Régnier et Jérémie Renier dans Les Amants criminels, 1999), parfois pour des couvertures de magazine (Rossy de Palma, Les Larmes noires, 2015), parfois dans des rôles de composition inventés par les deux artistes (Charlotte Rampling dans Le départ, 2012). Certains sont des stars internationales (Isabelle Huppert dans Souvenir, 2016), certains débutent leur carrière (Layke Anderson dans Fragile, 2007). Il y a encore ces toiles en hommage aux films les plus célèbres, aux mythologies contemporaines que le cinéma a su créer : Le Chevalier du crépuscule de 2013, Le cauchemar d’Alice en 1999, Le Surfeur d’argent en 2014. Il y a enfin ces œuvres dont l’atmosphère si particulière nous évoque des stéréotypes du septième art sans qu’il soit possible de les rattacher à une pellicule précise. Citons Une histoire de plage en 2010, Marlene D. en 2009, ou encore Les Yeux du dragon en 2015.

Avec une quarantaine d’œuvres issues de nombreuses collections privées, certaines peu connues, d’autres iconiques, l’exposition « Pierre et Gilles, le goût du cinéma » se déroulera dans le Centre d’art La Malmaison, à Cannes, à quelques pas du tapis rouge.

Au-delà des seules passerelles, finalement évidentes, il s’agit d’interroger l’œil cinématographique des deux artistes, c’est-à-dire la manière dont ils composent une scène, son articulation, ses couleurs, son intensité, son ambiance, avec la mesure d’un metteur en scène. Il n’y a pas loin de Tim Burton à Pierre et Gilles, l’absolue liberté pour les uns, la démesure pour l’autre. Seront ainsi reconstitués dans l’espace d’exposition, pour la première fois, le décor et l’installation ayant permis la réalisation de leur dernier tableau, le Vendeur de Tour Eiffel, les coulisses qui bâtissent un regard.

Commissariat : Numa Hambursin

Visuel de Une (détail) Souvenir (Isabelle Hupert), 2016. Photographie imprimée par jet d’encre sur toile et peinte, pièce unique. Sans cadre 114 x 162 cm, avec cadre 119 x 167 cm. © Pierre et Gilles. Courtesy des artistes et de la Galerie Templon, Paris-Brussels

Exposition du 12 décembre 2019 au 26 avril 2020 Vernissage le mercredi 11 décembre 2019 à 18h

Artiste(s)