| Retour

Fin de cet événement il y a 4 mois - Date du 20 décembre 2017 au 30 mars 2018

"Guy Rottier, archives du futur", l’expo événement à voir absolument au Forum d’Urbanisme et d’Architecture

Véritable coup de coup de coeur de la rédaction pour l’exposition en cours au Forum de l’Urbanisme de Nice "Guy Rottier, archives du futur". En s’intéressant à la figure de Guy Rottier (1922-2013) cette exposition rappelle brillamment l’audace, l’inventivité et l’avant-gardisme de cet architecte hors du commun. Cette exposition a été possible grâce à l’existence, à Nice, d’archives personnelles (souvent inédites) sur Guy Rottier qui, sous un régime de dépôt conclu en 2017 avec ses ayant-droits, ont été déposées à Ville de Nice sur la proposition du Forum d’Urbanisme et d’architecture.
Alain Amiel - qui fut son éditeur (un de ses plus beaux livres) et son ami proche, vous propose une visite privée de cette exposition essentielle pour mieux comprendre comment il a pensé son époque et a sans cesse tenté d’agir dessus.

"Guy Rottier, archives du futur", un stimulant intitulé qui colle parfaitement à cette exposition de Guy Rottier, l’une des figures artistiques et architecturales les plus originales de la seconde moitié du XXe siècle.
Né en Indonésie, d’origine néerlandaise, passionné d’architecture dès son enfance (voir ses premiers dessins), Guy Rottier a parcouru le monde.

Autoportrait, 1939

Collaborateur de Le Corbusier avant même la fin de ses études d’architecture, chargé des travaux de l’Unité d’Habitation de la célèbre Cité Radieuse de Marseille, un bâtiment resté une référence, il a travaillé avec Jean Prouvé, Bodiansky, André Sive, Marcel Lods, etc.

Agitateur d’idées, il a participé aux principaux mouvements de réflexion sur l’architecture comme le GIAP (Groupement International d’ Architecture Prospective crée par son ami Michel Ragon), de la COMPLES 1970 (Coopération Méditerranéenne Pour L’Energie Solaire), fondateur du groupes des Conspiratifs, Rottier a enseigné en Syrie et au Maroc avant de venir s’installer dans la région niçoise à partir de 1987.

Urbanisme solaire, Fonds Guy Rottier, DR

De Jean Prouvé, il a appris l’étude approfondie du détail, « sans lequel l’ensemble n’est rien », du Corbusier, que « l’homme doit être au centre des préoccupations, puisque c’est pour lui qu’on construit », de Bodiansky « qu’il fallait beaucoup apprendre et tout oublier pour pouvoir inventer », et de Antti Lovag, l’auto-construction, grâce aux extraordinaires techniques actuelles.

Lié à l’Ecole de Nice dont il est le seul architecte (il a réalisé la maison d’Arman), précurseur, touche à tout de génie, créateur de nouvelles formes remettant en question les manières d’habiter, de voyager, de vivre, bousculant la vision même de l’architecture, il a été soucieux de l’environnement bien avant qu’il soit un thème prédominant.

À l’instar de tous ses maîtres et amis, l’Anarchitecte a inventé de nouveaux types d’habitations : maisons paysages, maison îles, maisons volantes, maison sœufs, maisons roulantes, maisons sous forme de corps d’animaux, maisons en bottes de pailles, maisons de vacances qu’on brûle après l’été, maisons en matériaux de récupération (maisons autobus, en boîte de conserve, etc.), et beaucoup d’autres réjouissantes réalisations à découvrir dans l’exposition.

Mobilier, Fonds Guy Rottier, DR

Créateur aussi de mobilier, de bijoux, d’échiquiers, de mobiles, de lumiducs capables d’amener la lumière sous terre, il aura été précurseur dans de nombreux domaines : « Je me situe partout où le mot ArTchitecture s’écrit avec un T, en dehors des lois et contraintes artificielles qui bloquent les esprits ».

Son désir de « montrer qu’il y a des chemins de traverse merveilleux et insoupçonnés à découvrir » a été humoristiquement illustré par les dessins de son génial ami Reiser qui a popularisé plusieurs de ses projets dans Charlie et dans ses expositions.

Dessin de Reiser extrait de l’Art Vivant no 50, Fonds Guy Rottier, DR

Homme effervescent débordant d’idées, d’inventions dans de nombreux domaines, ses propositions rencontrent un accueil particulièrement intéressé en France et à l’étranger.

À ce jour, plus de 60 expositions dans de nombreux pays ont jalonné son parcours. Nombre de ses dessins et maquettes sont exposées au Centre Pompidou au Frac d’Orléans, au Musée d’ Art Moderne de Nice, à l’Académie d’Architecture à Paris, à la Fondation Claude Nicolas Ledoux d’ Arc et Senans, et aujourd’hui, au Forum qui présente sous la direction éclairée de Yves Nacher une mise en perspective de son œuvre à travers son processus de création.

Quatre axes ont été déterminés : son « parcours singulier » de Sumatra à Nice, « les chemins de la pensée », qui tentent de retracer comment une pensée s’élabore, « les formes concrètes », celles qu’il a réalisées, et surtout « les formes rêvées », toujours d’actualité, en attente de futur.
Ces quatre approches très documentées grâce aux nombreuses archives et documents confiées à la Ville de Nice par sa fille Odette, nous permettent d’admirer transversalement la richesse de son imagination et l’originalité de ses propositions.

Maison de vacances volante, plan coupe no 1, 1964, Fonds Guy Rottier, DR

L’organisateur de l’exposition a eu aussi la riche idée de demander à des architectes niçois, qui pour beaucoup ne l’ont pas connu, des petits textes témoignages de leur intérêt pour un aspect de l’œuvre ou du parcours de Rottier.

Ainsi Michel Benaim a évoqué poétiquement le regard et la tendresse de Guy pour le Maroc où il a enseigné plusieurs années, Brendan MacFarlane, sa « jubilation dans la mise en scène de ses capacités techniques à libérer les formes », Rafaël Magrou, sa « posture poétique en réponse à la question : "S’il te plait, dessine-moi une maison" », Stéphanie Marin, le constat qu’il « faut faut beaucoup rêver pour fabriquer la réalité ! »…


En parallèle de cette exposition, une programmation d’événements associés (conférences, conversations, actions pédagogiques, visites d’architecture, médiations thématiques).

Vue de l’exposition © Fonds Guy Rottier, DR

Photo de Une : 01. Annonce expo : Maison de vacance volante, non datée, Fonds Guy Rottier, DR

« Guy Rottier, archives du futur »
Forum d’Urbanisme et d’Architecture Le 109
jusqu’au 30 mars. Entrée libre

Artiste(s)

Guy ROTTIER

Né en 1922 à Sumatra en Indonésie, et, mort le 9 juin 2013. "N’étant pas concerné par les mouvements commerciaux, j’ai toujours voulu poser sur ma table des idées nouvelles, sans m’occuper de savoir si elles sont bonnes ou mauvaises , belles ou laides, vendables ou non, mais les voulant généralement (...)

pub