| Retour

Fin de cet événement 25 mars - Date du 8 mars 2017 au 25 mars 2017

Elli Chrysidou présente Materia Prima à la galerie Depardieu jusqu’au 25 mars

Elli Chrysidou fait autorité dans son pays, la Grèce. Sept ans ans après l’avoir accueillie une première fois, Christian Depardieu lui consacre une deuxième exposition importante par sa qualité et son volume dans sa galerie de la rue Guidoni. Voici Materia Prima jusqu’au 25 mars.

En exposant une artiste internationale comme Elli Chrysidou, Christian Depardieu joue un rôle de premier ordre.

Par sa démarche, cette galerie niçoise n’a rien à envier aux meilleurs lieux parisiens ! Et si, comme le dit Christian Depardieu « le MAMAC devrait être le cœur du réacteur de l’art contemporain » dans la première ville des Alpes-Maritimes, on est en droit de s’interroger sur le rôle possible du musée envers des acteurs aussi investis, même s’ils relèvent du privé.
Ce n’est en tout cas pas par hasard s’il arrive à Elly Chrysidou d’exposer en France. Elle avait déjà un pied dans le pays, pour avoir fait ses études à l’école des Beaux Arts de Nancy, et pour avoir enseigné les arts plastiques à Saint-Etienne.
On ne peut la comprendre vraiment que si l’on prend en compte qu’elle est fortement imprégnée de culture française et qu’elle est européenne avant tout. Que sa peinture est constamment traversée par des références à la peinture « historique », en particulier Dürer et la Renaissance nordique.

Christian Depardieu (photo AC)

Son exposition Materia Prima présente un ensemble de moyens formats sur papier et grands formats sur toile.

Ce qui saute aux yeux, c’est d’abord le dessin virtuose fait à la main à l’acrylique rouge sang : des citations à Dürer. Comme un moyen de reconstruire le passé afin de mieux commenter le présent. Dans ce cas précis, ses images offrent glorieusement à la femme une place centrale de manière militante. Ses dessins résonnent donc comme un manifeste.
Les femmes s’imposent en majesté, soit placées dans la tourmente, soit encadrées de calmes feuillages, curieusement surplombées de dragons menaçants, de rhinocéros, d’un cerf. Des images qui parlent au subconscient, à l’imagination, et qui suscitent la réflexion. Le peintre veut ainsi suggérer son intérêt pour les changements sociaux en utilisant le pouvoir symbolique des images pour ouvrir de manière détournée la question de l’obstination dont les femmes font preuve au milieu des épreuves qu’elles doivent affronter.

Elly Chrysidou est avant tout une artiste post-conceptuelle. La peinture le dessin ne sont pas les seuls moyens d’expression qu’elle utilise, c’est une artiste multi-média. La figuration chez elle se situe avant tout dans une démarche résolument contemporaine, et son discours est fort et clair.

Annick Chevalier

Photo de Une : Vue de l’exposition

Artiste(s)

Elli CHRYSIDOU

Née à Thessalonique en 1956 Elli Chrysidou est une artiste post conceptuelle. Elle vit et travaille à Thessalonique. Elle a passé plusieurs années en France à étudier et a enseigner. Ses œuvres multi médias reflètent son immersion dans la culture européenne. Études : Université des Beaux - Arts de (...)

pub