| Retour

Fin de cet événement Mars 2015 - Date du 17 janvier 2015 au 8 mars 2015

Chemins de traverse 3 en bichromie

Le musée Picasso présente au premier étage un nouvel accrochage privilégiant des oeuvres rarement montrées ou à redécouvrir du 17 janvier – 8 mars 2015 avec l’exposition "Chemins de traverse 3 en bichromie".

Un nouvel accrochage des collections

.
La salle Nicolas de Staël, avec son dernier grand tableau Le Concert, prolonge l’exposition « La Figure à nu » avec un choix d’oeuvres de l’artiste qui y étaient présentées.
Un ensemble de gravures de Picasso accompagne « Le regard généreux » l’accrochage de photographies de la Donation de David Douglas Ducan toujours visible au 1er étage.
Par ailleurs sont exposées des oeuvres de : Pierrette Bloch, Éric Bourret, Jean Charles Blais, Antoni Clavé, Olivier Debré, Édouardo Chillida, Jean Degottex, Hans Hartung, Jean Leppien, Franz Masereel, Jacques Prévert, Iris Sara Schiller, Gérard Schneider, Pierre Soulages.

Accrochage David Douglas Duncan Jusqu’au 8 mars 2015

David Douglas Duncan est né le 23 janvier 1916 à Kansas City dans le Missouri aux États-Unis.
Sa carrière de photographe se développe à la Libération lorsqu’il est engagé par le magazine Life pour lequel il couvrira de nombreux conflits.
En 1956, sur les conseils de son ami photojournaliste Robert Capa, il se rend à la villa La Californie à Cannes pour y rencontrer Picasso. Ainsi naîtra une amitié qui durera jusqu’à la mort de l’artiste en 1973 et qui permettra la prise de milliers de clichés de Picasso dans l’intimité de son contexte de vie et de travail.
Cet accrochage est réalisé à partir d’une sélection effectuée dans la Donation de 160 tirages récents faite par le photographe au musée Picasso en mars 2014.
L’ensemble des photographies exposées a été pris à La Californie entre 1956 et 1960, à l’exception de la dernière, réalisée à Mougins un an après la mort de l’artiste.

Artiste(s)

Nicolas de STAËL

Né le 5 Janvier 1914 à Saint-Pétersbourg, et, mort le 16 Mars 1955 à Antibes. Suite à la révolution de 1917, la famille part pour la Pologne, mais ses parents y meurent. Il sera confié à une famille de nationalité russe, les Fricero. Ils l’inscrivent au collège Cardinal Mercier, où il se passionne (...)

pub