| Retour

Fin de cet événement il y a 3 jours - Date du 21 septembre 2018 au 21 septembre 2018

Destins partagés, le concert d’ouverture de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo

Pour son concert d’ouverture de la saison 18-19, l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo sous la direction de son Directeur Artistique et Musical, Kazuki Yamada, accueille son artiste en résidence, Maxim Vengerov, star incontestée du violon. Maxim Vengerov sera l’interprète idéal de ce 1erConcerto, l’un des chefs-d’œuvre de Chostakovitch, mêlant à la perfection lyrisme douloureux et infinie mélodie. « Ainsi frappe le Destin à la porte ». Par ces mots, Beethoven parlait de sa 5ème Symphonie, célébrissime avec ses quatre notes initiales, monument unique et impressionnant qui n’en finit pas de faire vibrer des générations de mélomanes dans le monde entier.

« AINSI FRAPPE LE DESTIN À LA PORTE »

Lors de la création de la 5ème symphonie de Beethoven, les réactions des artistes de l’époque sont éloquentes :
« La musique de Beethoven nous ouvre l’empire du colossal et de l’immense » (E. T. A. Hoffman).
« C’est très grand, c’est absolument fou ! » (Goethe).

La grande originalité de cette symphonie tient dans le motif initial de quatre notes : trois notes brèves suivies d’une longue.
Véritable stratège musical, il développe et articule sa symphonie autour de l’omniprésence de ce motif.
Il crée, pendant les quatre mouvements, l’expression d’un conflit entre un élément extérieur oppressant (ce fameux motif que chacun est libre d’interpréter à sa manière mais que Beethoven explique comme les coups du « destin à la porte ») et l’Homme.
Il apporte ainsi à la musique symphonique une dimension dramatique jamais atteinte jusqu’alors, à laquelle s’ajoute une dimension autobiographique.

Ce monument unique et impressionnant n’en finit pas de faire vibrer des générations de mélomanes dans le monde entier.

À l’issue du concert, desserte gratuite de Monaco par bus offerte par les Amis de l’Orchestre !

Compositeurs

- GIUSEPPE VERDI
LA FORCE DU DESTIN, OUVERTURE
- DMITRI CHOSTAKOVITCH
CONCERTO POUR VIOLON N° 1, OPUS 77
- LUDWIG VAN BEETHOVEN
SYMPHONIE N° 5, OPUS 67

CHEF & SOLISTE

KAZUKI YAMADA
- DIRECTION

Kazuki Yamada est né à Kanagawa en 1979. Diplômé de la Tokyo NationalnUniversity of Fine Arts & Music, sous la direction de Ken-ichiro Kobayashi et Yoko Matsuo, il obtient en 2001 le Ataka-Prize.

En 2002, il poursuit ses études auprès de Gerhard Markson à l’Académie internationale d’été du Mozarteum de Salzbourg. Étudiant brillant, il remporte en 2009 le Grand Prix du Concours International de Besançon et reçoit en 2011 le Idemitsu Music Prize for Young Artist.

Rapidement reconnu sur la scène internationale, il dirige, depuis, les orchestres philharmoniques de Saint-Pétersbourg et de Stockholm ; les orchestres symphoniques de Göteborg, Cologne, Birmingham, Berlin, Australie, de la Rai et de la NHK ; les orchestres de Paris, Toulouse, le Philharmonia, le Sinfonia Varsovia, l’English Chamber Orchestra, le Staatskapelle de Dresde ou l’Orchestre Philharmonique Tchèque. Il collabore notamment avec Emmanuel Ax, Håkan Hardenberger, Nobuko Imai, Daishin Kashimoto, Daniel Müller-Schott, Xavier de Maistre, Steven Osborne, Vadim Repin, Baiba Skride, Jean-Yves Thibaudet, Daniil Trifonov, Simon Trpčeski, Frank Peter Zimmermann et Alexander Kniazev.
Kazuki Yamada est aujourd’hui Directeur Musical et Artistique de l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, chef principal invité de l’Orchestre de la Suisse Romande, chef principal de l’Orchestre Philharmonique du Japon, chef associé de l’Orchestre Philharmonique de Sendai, chef associé de l’Ensemble Orchestral Kanazawa, Directeur Musical du Yokohama Sinfonietta et Directeur Musical du Chœur Philharmonique de Tokyo.

Kazuki Yamada - DR JC Vinaj-OPMC

En 2012, il dirige Oresteia de Xenakis avec le Tokyo Sinfonietta, ainsi que la version scénique de Jeanne au Bûcher d’Honegger avec l’Orchestre du Saito-Kinen au Festival Matsumuto. En 2015, ce projet est repris à la Philharmonie de Paris avec l’Orchestre de Paris et à Monaco avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo. Marion Cotillard interprète le rôle de Jeanne d’Arc. Durant la saison 2015-2016, il effectue une tournée avec le City of Birmingham Symphony Orchestra.

En 2017, il est invité par le Festival international Rostropovitch, pour les 90 ans du chef éponyme, avec le Yokohama Sinfonietta et le Choeur Philharmonique de Tokyo. Ce concert marque une amitié russo-japonaise : l’Orchestre d’Etat de Russie Evgeny Svetlanov et le Chœur Philharmonique de Moscou Yurlov se joignent aux ensembles japonais pour interpréter Daphnis et Chloé de Ravel.

Kazuki Yamada a enregistré chez Octavia Records, avec l’Orchestre Philharmonique Tchèque, des oeuvres de Glazounov, Kalinnikov et Khatchaturian, chez Fontec avec le Choeur Philharmonique de Tokyo et a enregistré chez Pentatone, avec l’Orchestre de la Suisse Romande, une série de 3 Cds inspirés par la danse. En 2017, il enregistre avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, un disque consacré à Berlioz pour OPMC Classics et avec le Yokohama Sinfonietta et Alexandre Kniazev, un CD Chostakovitch.

En 2016/2017, en plus d’une saison chargée avec l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo, il a dirigé notamment l’Orchestre du Capitole de Toulouse, le BBC National Orchestra of Wales, la Seiji Ozawa Academy of Switzerland à Genève et à Paris, l’Orchestre Symphonique de la Rai de Turin, l’Orchestre Philharmonique, d’Helsinki. Il est retourné, en outre, aux U.S.A avec les orchestres symphoniques d’Utah et de Houston. En 2017-2018, il dirige l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo au Concertgebouw d’Amsterdam et à la Philharmonie de Paris. Il est également en tournée au Japon avec le Komische Oper.

MAXIM VENGEROV
- VIOLON (ARTISTE EN RÉSIDENCE)

Vainqueur du Grammy Award, universellement reconnu comme l’un des meilleurs musiciens du monde et souvent désigné comme le plus grand violoniste vivant, Maxim Vengerov jouit d’une renommée internationale en tant que chef d’orchestre et est l’un des solistes les plus demandés dans le monde de la musique classique.

Né en 1974, il a commencé sa carrière en tant que violon solo à l’âge de cinq ans et a remporté les compétitions internationales Wieniawski et Carl Flesch à 10 et 15 ans. Puis il a étudié avec Galina Turchaninova et Zakhar Bron, fait son premier enregistrement à l’âge de 10 ans, et a continué à enregistrer beaucoup pour les labels de grande envergure, y compris Melodia, Teldec et EMI, remportant entre autres les prix Grammy et Gramophone de l’artiste de l’année.

En 2007, il a suivi les traces de son mentor le regretté Mstislav Rostropovich, et a tourné son attention vers la direction d’orchestre. Il a depuis dirigé de grands orchestres à travers le monde, y compris les orchestres symphoniques de Montréal et de Toronto. En 2010, il a été nommé premier chef de l’Orchestre du Festival Gstaad et en juin 2014, il a obtenu un diplôme d’excellence du Moscow Institute of Ippolitov-Ivanov avec le professeur Yuri Simonov et s’est engagé sur un programme de direction d’Opéra de deux ans.

Au cours des dernières saisons, Maxim Vengerov s’est produit en tant que soliste et / ou chef d’orchestre avec de nombreux grands orchestres, dont l’Orchestre philharmonique de Berlin, le London Symphony Orchestra, BBC Symphony Orchestra, proposant souvent un important concerto pour violon dans la première moitié et une œuvre symphonique la deuxième. 2013 a été l’année du lancement du Festival Vengerov à Tokyo, et de sa résidence au Barbican Center de Londres avec cinq programmes différents qui ont mis en avant sa polyvalence unique.

Maxim Vengerov (DR OPMC)

Lors de la saison 16/17, Maxim Vengerov est retourné en Australie pour ouvrir la saison du Sydney Symphony Orchestra et diriger la finale de la saison du Queensland Symphony Orchestra, dont il est artiste en résidence cette année. Parmi les autres invités, citons l’Orchestre RTE de Dublin, l’Orchestre philharmonique de Munich et les Orchestres symphoniques de Melbourne.

La saison 17/18 permet à Maxim Vengerov de revenir à Carnegie Hall avec l’Orchestre symphonique de Montréal et un nouveau concerto au Festival de musique de Beijing, écrit pour lui par le célèbre compositeur Qigang Chen. Il se produit également cette saison en tournée en Europe, en Chine et aux États-Unis.

L’une des plus grandes passions de M. Vengerov est l’enseignement et l’encouragement des jeunes talents, il a occupé divers postes d’enseignement dans le monde entier et est actuellement ambassadeur et professeur invité de l’International Menuhin Music Academy en Suisse (IMMA) et « Menuhin Professeur » à la Royal Academy of Music de Londres.

M. Vengerov a reçu de nombreux prix, dont le Grammy Award pour la meilleure performance instrumentale soliste (avec orchestre) (2003), deux prix Gramophone (1994, 1995), un Classical Brit Award (2004), cinq Edison Classical Music Awards (1995, 1996, 1998, 2003, 2004), deux prix ECHO (1997, 2003) et un World Economic Forum Crystal award (2007) – qui rend hommage aux artistes qui ont utilisé leur art pour améliorer l’état du monde.

En 1997, M. Vengerov est devenu le premier musicien classique à être nommé International Goodwill Ambassador par l’UNICEF.

Il joue l’ex-Kreutzer Stradivari (1727).

Pour réserver votre soirée du 21 septembre, c’est par là !

Photo de Une : l’orchestre de Monte Carlo ( DR OPMC)

Destins partagés
VENDREDI 21 SEPTEMBRE 2018
20H30
GRIMALDI FORUM

Artiste(s)