| Retour

Fin de cet événement il y a 2 semaines - Date du 14 août 2019 au 29 septembre 2019

Sortie ciné : PERDRIX, d’Erwan Le Duc

Le « Perdrix » du titre n’est pas un oiseau, mais c’est le nom du capitaine de gendarmerie d’une petite ville des Vosges où le temps s’écoule dans la torpeur. Du moins avant que le gendarme ne soit complètement déboussolé par l’irruption dans sa vie de la ravissante Juliette qui blablate à toute vitesse ce qui le déconcerte, lui qui prend son temps.

Juliette va bousculer l’univers de chacun englué dans sa somnolence et l’ennui d’un quotidien monotone.

Cette rebelle, indépendante et libre, fonctionne comme une bourrasque dès qu’elle pénètre dans la maison de Perdrix où il vit pépère avec sa famille empêtrée dans des habitudes très ritualisées.

Accidentellement dépouillée de toutes ses affaires et de tout argent, la jeune fille se glisse dans cette famille insolite, avec une mère (Fanny Ardant) animatrice radio d’une émission de courrier du coeur qu’elle active sur le mode « grand amour » dans son garage aménagé, un frère (Nicolas Maury) perdu ailleurs, plus soucieux de l’observation des vers de terre que de regarder grandir sa fille ado fugueuse. Arrivant comme un élément étranger à leur train-train familial, la présence de Juliette va permettre à chacun de s’interroger sur ses habitudes entravant sa liberté de vivre. Enfin vivre ! Dès qu’on y prend goût, la liberté n’est pas quelque chose qu’on peut museler.
De plus, la ville est bouleversée par un défilé militaire qui se prépare - avec des soldats d’opérette pour reconstituer une bataille entre nazis et résistants - et par la venue d’une bande de naturistes décidés à faire des émules. Leur nudité insouciante et joyeuse apparaît de-ci de là. Les situations absurdes se multiplient avec des personnages plus insolites les uns que les autres qui composent ce désordre.

Le film trouve son ton avec un mélange d’ironie et de tendresse, et en déjouant le programme attendu des situations grâce à une mise en scène alerte, inventive, et à des comédiens bien choisis pour ajouter leur note au burlesque ambiant.

Dans ce film, il règne une atmosphère étrange, insolite, joyeuse, communicative.
Le public s’amuse de ce curieux méli-mélo qui dégage un univers étonnant.
Le premier long-métrage d’Erwan Le Duc, journaliste de sports, est réjouissant et les comédiens sont tous épatants. Que ce soit Swann Arlaud, en flic lunaire d’une humanité flegmatique et complexe (découvert dans « Petit paysan », l’acteur poursuit un intéressant choix pour ses rôles) ou bien Maud Wyler, habitant totalement son personnage qui semble avoir été inventé pour elle. Et tous les comédiens qui les entourent pour interpréter les gendarmes, la famille et les autres...

Présentée à la Quinzaine des Réalisateurs au dernier Festival de Cannes, cette comédie romantique, insolente, audacieuse, est un film insolite, avec des personnages farfelus et des situations surprenantes ! De quoi se rafraîchir par temps de canicule !

Caroline Boudet-Lefort

Date de sortie 14 août 2019 (1h 39min)
De Erwan Le Duc
Avec Swann Arlaud, Maud Wyler, Fanny Ardant plus
Genre Comédie
Photo de Une : Maud Wyler, Swann Arlaud |Copyright Pyramide Distribution

Artiste(s)