| Retour

Fin de cet événement dans 1 semaine - Date du 29 septembre 2021 au 29 octobre 2021

GUERMANTES, de Christophe Honoré

Cela commence par une chanson fredonnée en anglais par celui qui sera Proust. Ou ne sera pas Proust. Celui qui aurait dû être Proust, ou plutôt interpréter Proust...

La pièce autour de Marcel Proust, que les comédiens de la Comédie Française répètent depuis plusieurs mois au Théâtre Marigny sur les Champs Elysées, vient d’être déprogrammée au cours de l’été 2020, pour cause de crise sanitaire. Mais le metteur en scène, Christophe Honoré, propose de maintenir les répétitions « pour le geste », même si la pièce n’est pas jouée devant le public. Joueront ? Joueront pas ? Aucune décision n’est prise, par le comité, le gestionnaire, l’administrateur... On ne sait qui doit décider en définitive.

Après quelques hésitations, l’ensemble de la troupe est d’accord pour poursuivre ce travail déjà très avancé et Christophe Honoré prend une caméra pour en faire ce film virtuose et réjouissant. Un film certes désordonné sur un « spectacle mort-né » comme il le qualifie lui-même, mais un très sympathique film choral qui n’est pas une simple captation ou un vrai faux making of. Entre texte écrit et improvisation, c’est un film, à la fois amusant et émouvant, qui se crée au fur et à mesure au cours d’une dizaine de jours. Et surtout un film très créatif entraînant le spectateur dans des directions inattendues ...

Les acteurs se glissent à merveille dans la peau de leurs modèles, cette faune proustienne pour laquelle le « paraître » était tout aussi important que pour des acteurs d’aujourd’hui qui mêlent des scènes de leur vie à celles de leurs personnages. La frontière entre réalité et fiction devient indéfinissable. Le film parle tout autant de Proust que des comédiens, de leurs vies, des rapports entre eux, de temps perdu, et même de Covid....

Le décor c’est le vide d’un théâtre sans public où le moindre espace peut être occupé par le jeu. La scène n’a pas de limites et l’action se déroule aussi bien dans les coulisses que parmi les sièges des spectateurs.

Les comédiens se prêtent au jeu et chacun continue sa vie en la mêlant à celle de Proust et à la société aristocratique où l’écrivain puisait ses personnages. Tout est permis, Christophe Honoré semble laisser à tous une totale liberté et sa caméra abandonne l’un pour accrocher l’autre : ce va-et-vient ajoute encore de la joie à la gaieté générale.

L’ambiance est chaleureuse, décontractée, particulièrement au cours d’un repas en plein air dans les jardins du théâtre où ils sont tous réunis, tandis que les esprits s’échauffent.
Les visages de ces acteurs du Français sont connus : Dominique Blanc, Loïc Corbery, Florence Viala, Sébastien Pouderoux, Anne Kessler, Elsa Lepoivre, Stéphane Varupenne (un peu trop dodu pour incarner le maladif Marcel Proust !) et Laurent Lafitte absorbé entre des répétitions de « Cyrano de Bergerac » et la sortie de son film « L’origine du monde »...

De ce film hybride entre documentaire et cinéma, on pourrait dire que c’est surtout un témoignage sur le lien qui peut se créer entre les comédiens au cours de répétitions où l’ambiance est riche et joyeuse. Donc bravo pour l’idée d’en faire un film !

Caroline Boudet-Lefort

Programmé sur France 5 le vendredi 24 septembre, le film sort en salle le 29, donc quelques jours après.

Photo de Une DR Copyright Jean Louis Fernandez

Artiste(s)