| Retour

Fin de cet événement dans 3 semaines - Date du 14 octobre 2020 au 15 novembre 2020

Sortie ciné : DRUNK, de Thomas Vinterberg

Nous avons vu "Drunk" en avant-première aux Arcades à Cannes hier dont la sortie en salles est prévue aujourd’hui ! Le film bénéficie d’une interprétation exceptionnelle : les quatre compères sont formidables !

C’est avec le label « Festival de Cannes - Sélection officielle 2020 » que sort « Drunk », le nouveau film de Thomas Vinterberg. Le cinéaste danois a été révélé en 1998 avec « Festen », film étendard du style Dogma qu’il avait lancé avec Lars Von Trier : caméra à l’épaule, uniquement des éclairages naturels et des accompagnements musicaux dans l’action, mais non ajoutés. Maintenant - vingt-deux ans plus tard – s’en est fini avec le Dogme, mais Vinterberg a gardé son audace en imaginant quatre copains, engourdis dans leur vie de professeurs d’un même lycée, qui se retrouvent pour fêter les 40 ans de l’un d’eux.

Après avoir abondamment arrosé leur dîner, Thomas énonce la théorie d’un psychologue norvégien pour qui l’homme a en lui, dès sa naissance, un déficit d’alcool. Il serait donc naturel de boire jusqu’à atteindre 0,5 g par litre de sang pour atteindre son véritable équilibre. Tentant la pratique, les quatre profs boivent en cachette au lycée et échangent avec une grande complicité leurs expériences qui évidemment a des effets sur leur quotidien personnel.

On savait que dans « Drunk » il s’agissait d’alcool, mais à ce point voilà qui est surprenant !
Le film commence par une scène d’élèves qui, dans un magnifique paysage, boivent pour s’entraîner à vomir ensemble sur une musique déchaînée ! Soudain silence pour que le générique défile en blanc sur un écran noir.

Martin (Mads Mikkelsen), qui « manque de confiance en lui et de joie de vivre », donne des cours d’Histoire – matière importante au Danemark – d’une voix monotone devant des élèves indisciplinés et indifférents à ce qu’il dit. L’avoir comme prof est « une mauvaise nouvelle », constatent les parents. Grâce au coup de fouet de l’alcool, il va retrouver un certain dynamisme pour intéresser les ados avec des cours interactifs. En se dopant à l’aquavit, il dit ne pas s’être « senti aussi bien depuis longtemps ».

Boire de l’alcool en quantité est naturel au Danemark, mais nos quatre héros dépassent les bornes et les conséquences de l’alcool donnent lieu à des scènes d’anthologie qui font rire, quoique ce ne soit qu’à moitié drôle.

Mais comment ne pas s’esclaffer devant l’insertion d’images d’hommes politiques faisant leurs discours complètement bourrés !

Le film est également empreint de la doctrine de Kierkegaard, le célèbre philosophe danois, qui prônait de s’accepter comme faillible et surtout d’oser. Et Vinterberg a osé avec audace. Même pour la bande sonore, passant de la mélancolie de Schubert à l’hymne danois chanté à deux reprises.

Les quatre copains prendront une cuite mémorable, avant de retourner à la grisaille d’un quotidien même pas singulier.

Cependant, quoique très présent, l’alcool n’est pas le sujet du film, il sert juste de vecteur, mais comment ne pas s’interroger : Vinterberg en fait-il apologie ou en dénonce-t-il les dangers ? Ni pour, ni contre le film prodigue de fortes émotions drôles ou tristes, surtout grâce à ses comédiens.

Avant de devenir acteur, Mads Mikkelsen a été gymnaste, puis danseur, interprétant pendant neuf ans des ballets et des « musicals », et il retrouve la passion de son ancienne vie dans la scène finale de « Drunk » où il se met fougueusement à danser. Avec un visage taillé à la serpe, ce comédien très expressif a décroché le prix d’interprétation masculine à Cannes, en 2012, pour son rôle dans « La Chasse », déjà de Vinterberg. Et sans doute l’aurait-il à nouveau obtenu cette année pour son personnage dans « Drunk », si le Festival avait eu lieu. Le plus célèbre acteur danois est superbement entouré par Thomas Bo Larsen, Magnus Millang, et Lars Ranthe dans des scènes où l’alcool fait des ravages : l’un perd son travail, un autre met son couple en péril, un troisième se montre incapable de contrôler une embarcation dans laquelle il a pris la mer... Vraiment le film bénéficie d’une interprétation exceptionnelle : les quatre compères sont formidables !

Caroline Boudet-Lefort

Sortie en salles 14 octobre 2020 / 1h 55min / Drame, Comédie
De Thomas Vinterberg
Avec Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe

Artiste(s)