| Retour

Fin de cet événement dans 3 semaines - Date du 10 octobre 2018 au 10 novembre 2018

Girl, de Lukas Dhont

« Girl » est le récit passionnant de la transition de genre d’une danseuse classique qui souffre d’avoir un corps de garçon.

La jolie Lara, 15 ans, rêve de devenir danseuse étoile. Mais, elle est un garçon et désire changer de sexe. Malgré un intensif traitement médical, Lara ne trouve pas que son corps se transforme assez vite. Son désir d’un changement, devenu vital, exprime une immense frustration. Chaque jour, pour avoir une silhouette de danseuse classique, elle aplatit son pénis sous de larges sparadraps, en outre, ses pieds sont ensanglantés par la contrainte des pointes, spécialité féminine.

Aucune présence maternelle n’est signifiée, mais son père, compréhensif et bienveillant, l’aide à faire face et à garder patience. Il accepte Lara telle qu’elle est aussi bien que telle qu’elle voudrait être.

Il en est de même de l’ensemble de sa famille et des copines danseuses dans ses cours. La transition sexuelle de l’adolescent n’est donc pas un sujet à débat. Ce qui importe c’est devenir soi-même, c’est la quête de sa propre identité. Etre homme, femme ou dans une autre catégorie, est-ce une question d’idéologie ? Dans le regard des autres, Lara est déjà une fille. D’ailleurs, la danse est justement le territoire idéal pour entremêler les rôles masculins et féminins. Malgré son entourage loin de tout regard moralisateur, elle en viendra à un acte d’une violence extrême.

Après quelques courts-métrages, le jeune Belge de 26 ans, Lukas Dhont, s’attache dans son premier long à un dilemme existentiel avec un personnage complexe.

C’est la lecture d’un article sur une jeune fille, née dans le corps d’un garçon mais rêvant de devenir danseuse étoile, qui lui a servi de canevas. Il y trouvait tous les thèmes qui l’intéressaient : adolescence, corps, identité, genre...
Dans ce thème délicat du transgenre, il fait preuve d’une maîtrise impeccable de la mise en scène et d’une excellente direction d’acteurs, particulièrement pour le père qu’incarne Arieh Worthalter. Mais celui qui surprend le plus, c’est Victor Polster, adolescent timide et solaire, dans son premier rôle au cinéma. Après avoir suivi un cursus de théâtre puis de danse, ce jeune garçon de16 ans, au visage angélique, est époustouflant dans ce rôle de jeune fille désemparée et émouvante qui garde pourtant un sourire lumineux.

Copyright Diaphana Distribution

La superbe chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui ajoute un plus à ce film, véritable choc au dernier Festival de Cannes où les festivaliers l’ont longuement ovationné.

« Girl » a d’ailleurs obtenu la Caméra d’Or (récompensant un premier film) et le Prix d’interprétation masculine de la section Un Certain Regard a été attribué à Victor Polster pour son étonnante Lara. De plus, le film a aussi été gratifié de la Queer Palm.
Caroline Boudet-Lefort

Photo de Une : Copyright UNIVERSUM / Menuet

Date de sortie 10 octobre 2018 (1h 45min)
De Lukas Dhont
Avec Victor Polster, Arieh Worthalter, Oliver Bodart plus
Genre Drame
Nationalité Belge

Artiste(s)