| Retour

PROJECTIONS TRES COURTS : Festival international des Très courts : partout simultanément ! - Du 6 au 8 mai 2011 en France et dans le monde

LE FESTIVAL INTERNATIONAL DES TRES COURTS COURT TOUJOURS !
La 13e édition aura lieu du 6 au 8 mai 2011 en France et dans le monde
sous la double présidence de Marguerite Abouet et de Nicolas Altmayer

Unique au monde, ce festival promeut des Très Courts métrages de 3 minutes maximum,
réalisés aussi bien par des professionnels aguerris que par de talentueux néophytes, avec parfois des moyens dérisoires. Cela ne l’empêche pas d’être un événement mondial d’un genre nouveau qui déniche de jeunes talents et défend la diversité culturelle de Paris à Singapour, en passant par La Haye, Rio, Tel Aviv et Ramallah. Cette année plusieurs nouvelles villes ont rejoint le réseau comme Agadir, Béziers ou Bratislava ...

Les Très Courts, par leur forme cinématographique souple et légère, sont d’idéaux capteurs de l’air du temps et peuvent être très largement diffusés notamment
sur les sites internet de nos partenaires « Causette » et « Rue89 ».

Pourquoi un festival des Très Courts ?

Cette forme cinématographique XXS, accessible au plus grand nombre, permet de découvrir
les futurs talents tout autour du monde. Elle est adaptée à une très large diffusion sur tous
les supports : du téléphone portable au cinéma en passant par la télévision et internet.

Comment cela marche t-il ?

La compétition internationale composée de 46 très courts métrages, suivie de l’annonce
du palmarès, est diffusée simultanément dans le monde entier (près de 70 villes participantes de pays). Durant 3 jours, chaque ville organise, à son gré, d’autres projections et peut mettre
en valeur les talents locaux à travers ses propres sélections.

Quelles sont les différentes sélections ?

La compétition internationale à Paris le 6 mai 2011 au Forum des Images
Le Festival International des Très Courts propose deux sélections internationales en compétition regroupant 46 films représentants 17 pays. Tous répondent à cette même règle : ne pas dépasser trois minutes (hors générique). Tous les genres sont présents : fiction, animation, documentaire, expérimental…

Paroles de Femmes à Montpellier le 6 mai 2011 au cinéma le Rabelais

A l’initiative des Très Courts Montpellier, avec le soutien de la ville et de la Délégation Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité Languedoc-Roussillon, les réalisatrices sont sur le devant de la scène, avec pour la troisième année consécutive, l’organisation d’une compétition spéciale réservée aux films de femmes ou autour de sujets de femmes.
Une sélection forte en émotion, dont sera tiré un « best of » en DVD, outil idéal pour organiser des débats entre femmes de toutes cultures.

Un label « Around the Très Courts » pour des sélections hors compétition

De nombreux films Très Courts, sont proposés dans le cadre des programmations « Around the Très Courts », et diffusés dans les villes qui souhaitent, en plus de la sélection internationale, étoffer leur programmation. C’est notamment dans les programmes « Around » que sont présentés les productions locales réalisées par les talents régionaux. On trouvera également des sélections thématiques comme le programme Dîtes-le en musique où la bande son est primordiale, le programme familial pour faire découvrir les Très Courts au jeune public, ou encore le programme parisien déjà culte Ils ont osé ! qui regroupe des films à l’humour particulièrement décalé, réservé cette fois à un public averti. Courts mais trash !

Comment augmenter la diffusion des Très Courts ?

- En incitant les chaînes de télévision à les diffuser à des heures de grande écoute ce qui est tout à fait possible compte tenu de leur format de poche.

- En poussant les distributeurs à les adjoindre aux DVD des longs métrages ou même à les diffuser en avant film au cinéma. Là encore leur petit format mais aussi un vaste choix thématique milite évidemment en leur faveur.

Pourquoi et comment faire essaimer le Festival International des Très Courts ?

Livré clef en main, pensé pour être organisé partout autour du monde, le Festival International des Très Courts est un espace de diffusion d’un genre nouveau qui créé de véritables ponts entre les cultures, et particulièrement dans les pays émergeants. Dans ce but, il nous apparaît important de :

- favoriser des partenariats entre des entreprises mécènes prêtes à financer son implantation
- inciter les villes du Nord, dans le cadre de jumelage avec des villes de pays en voie de développement, à y soutenir son installation.

Qui sont nos président(e)s de jury ?

Compétition internationale présidée par Nicolas Altmayer - Mandarin Cinéma
Il est né le 26 janvier 1965. Il a créé, avec son frère Éric Altmayer, à la fin des Années 1990,
la société Mandarin cinéma. « Indépendants, audacieux, passionnés, moins affairistes qu’affairés », ils produisent aussi bien des films grand public à succès tels que Les 2 OSS 117 de Michel Hazanavicius avec Jean Dujardin ou Potiche de François Ozon avec la mythique Catherine Deneuve que des films plus intimistes avec Le Premier Jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon, des films d’auteurs maison Une semaine sur deux par Ivan Calbérac, des documentaires comme un coup de cœur : Le Syndrome du Titanic, de Nicolas Hulot.
Ils produisent également de nombreux courts métrages telle que JEANINE (ou Mes parents n’ont rien d’exceptionnel) réalisé par Sophie Reine avec Léa Drucker. Enfin, bientôt en salle la comédie historique Philibert de Sylvain Fusée.

Compétition Paroles de Femmes présidée par la scénariste ivoirienne Marguerite Abouet

Elle est née en l97l à Abidjan, dans le quartier populaire de Yopougon. Elle a douze ans quand elle arrive à Paris et se passionne pour les livres. Après divers métiers, elle signe en 2005 Aya de Yopougon (éditée par Gallimard dans la collection Bayou de Joann Sfar) qui remporte le prix du Premier album au FestivaI d’Angoulême. La saga ivoirienne, dessinée par Clément Oubrerie raconte de façon savoureuse une Afrique authentique et méconnue. Les livres sont aujourd’hui traduits en treize langues et un film d’animation réalisé par les auteurs est en préparation. En 2010, elle publie chez Gallimard avec Mathieu Sapin le premier volume d’Akissi et Bienvenue, la chronique d’une jeunesse parisienne que dessine Singeon. Quand elle ne raconte pas des histoires, Marguerite construit aussi des bibliothèques en Afrique, grâce à son association (www.deslivrespourtous.org).

Plus d’informations ?

☛ Pour en savoir plus sur le Festival International des Très Courts, connectez-vous sur le site officiel www.trescourt.com

Artiste(s)