| Retour

Fin de cet événement dans 6 jours - Date du 25 décembre 2019 au 31 janvier 2020

Ciné : La vérité, de Hirokazu Kore-eda

Pour son premier film français, le réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda, a réuni Catherine Deneuve et Juliette Binoche en une mère et sa file. Catherine Deneuve y interprète une célèbre comédienne, une star mythique qui vient de publier ses « Mémoires », ce qui a incité sa fille à venir à Paris avec son compagnon et leur enfant, alors qu’ils vivent aux Etats-unis où elle est scénariste.

La famille a toujours intéressé Hirokazu Kore-eda. Il en a fait son sujet préféré qu’il approfondit avec une inspiration très diversifiée dans tous ses films.

Donc, pour ce premier tournage en France avec des acteurs français (à l’exception de l’Américain Ethan Hawke), il ne quitte pas son habituel terrain de prédilection, mais avec une distance surprenante qui écarte toute submersion d’émotions. Nous avons tant aimé « Nobody knows », Tel père, tel fils » et tous les autres jusqu’à l’émouvant « Une histoire de famille », couronné à Cannes de la Palme d’Or, en 2018.

« La Vérité » commence par une interview, qui permet au spectateur d’apprendre qu’il s’agit d’une actrice très célèbre, à qui le journaliste – maladroit !- demande « Quelle star vous a transmis son ADN ? » sans obtenir de réponse, pas plus que pour : « A quelle nouvelle comédienne, avez-vous transmis le vôtre ? » Elle se dérobe de façon futile et dédaigneuse, se montrant acide et méprisante.

Elle prouve ainsi qu’elle manie avec maestria les répliques assassines et il en sera de même avec toute sa famille venue donc à Paris voir la grande vedette. Sa fille – la toujours parfaite Juliette Binoche - n’a jamais pu trouver sa propre place dans l’ombre de cette mère dont le narcissisme l’a toujours écrasée et dont la véritable langue de vipère lui a sans cesse balancé d’acerbes critiques catégoriques de la place dominante qu’elle s’est octroyée, sans manifester la moindre tendresse maternelle. Mais ne serait-ce pas un système de défense pour réussir à tenir debout ? Elle refuse de se confronter au passé « les souvenirs, ça va, ça vient » dit-elle.

Pour rester dans la séduction d’un public admiratif, ses « Mémoires » sont évidemment truffés de mensonges, ce qui révolte sa fille. Après les effusions des retrouvailles, les affrontements familiaux sont inévitables, avec un lourd contentieux entre la mère et la fille. Le film exprime le cours heurté de leur histoire affective et il faudra une scène de brossage de cheveux pour révéler l’évolution du lien entre elles. Les hommes - le mari de la star et le compagnon de la fille - en restent médusés.
L’icône du cinéma est en plein tournage d’un film de science–fiction se révélant être un véritable supplice pour elle.

Il remet en question, avec une violence très cruelle, les habituels rapports mère-fille : vieillissante, elle y est confrontée à une mère qui, gardant une éternelle jeunesse, reste juvénile et séduisante, alors qu’elle-même subit toutes les marques du temps qui passe.

L’actrice en fait un malaise et s’écroule au cours du tournage à la surprise générale : celle des personnages autour d’elle et celle du spectateur qui regarde le film ! La réalité et la fiction s’emmêlent, la vérité et le mensonge aussi. Qu’est-ce que le vrai ? Qu’est-ce que le faux ?
C’est une idée très originale et pleine d’humour que ce tour de passe-passe du tournage d’un film qui montre combien le cinéma est l’univers de l’illusion ! « C’est bien d’avoir des rêves ! Mais c’est parfois mieux de ne pas en avoir !  » dit la grande star que Catherine Deneuve interprète à merveille, avec un rien d’ironie !

Caroline Boudet-Lefort

Date de sortie 25 décembre 2019 (1h 47min)
De Hirokazu Kore-eda
Avec Catherine Deneuve, Juliette Binoche, Ethan Hawke plus
Genre Drame
Visuel de une : Ethan Hawke, Juliette Binoche |Copyright L.Champoussin/3B/Bunbuku/MiMovies/FR3 Cinema

Artiste(s)