| Retour

Fin de cet événement Avril 2015 - Date du 16 avril 2015 au 17 avril 2015

Jean Cocteau : Vente aux enchères chez Drouot

Un exceptionnel corpus de plus de 30 dessins de Jean COCTEAU (1889-1963) ne manquera pas de retenir toute l’attention des collectionneurs férus de surréalisme le Vendredi 17 avril 2015. La plupart de ces oeuvres ont été exécutées dans les années 1920, période de création la plus prolifique du poète. Quelques feuilles sont antérieures et peuvent être datées entre 1911 et 1915.

Vente aux enchères publiques – Hôtel Drouot – Salle 11 : Vendredi 17 avril 2015, à 13h30

Expert : Guy Martin

Expositions publiques – Hôtel Drouot – Salle 11 : Jeudi 16 avril 2015 : 11h-18h Vendredi 17 avril 2015 : 11h-12h

JEAN COCTEAU, PREMIÈRE PÉRIODE

Au fil de ces croquis, on retrouve quelques-unes des figures qui ont marqué sa vie personnelle et artistique : Nijinski, Anna de Noailles, Jean Bourgoint, Jean Hugo. Certaines études évoquent par ailleurs les oeuvres majeures de l’artiste protéiforme, Parade, Le Sang d’un poète, La Machine infernale.
On retrouve ici la fascination de Cocteau pour le corps masculin, la gémellité, la mythologie antique.
• La Reine et le lapin, personnages costumés pour l’une des Soirées de Paris chez le comte et la comtesse de Beaumont. Dessin original à l’encre, vers 1930. (1 500 / 2 000 €).
• Nijinski dans « Carnaval », étude pour une illustration parue dans Comoedia du 23 juillet 1911. Dessin original au crayon et lavis noir. (1 500 / 1 800 €).
• Le camarade Louis XV, étude pour Le Sang d’un poète. Dessin original à l’encre, vers 1930-1932. (1 000 / 1 500 €).
• OEdipe et le Sphinx. Dessin original à l’encre de Chine et crayon de couleur bleu, vers 1928. Ce dessin a fait partie de la série exposée à la Galerie des Quatre Chemins en avril 1928. (1 000 / 1 500 €).
• Cheval « pipe d’opium ». Dessin original à l’encre, exécuté vers 1929. (800 / 1 000 €).
• Portrait de Jean Bourgoint. Dessin original au crayon, vers 1925-1927. Annoté au dos « Jean Bourgoin [ ?] ». (1 000 / 1 500).
• Portrait d’homme. Étude de visage au verso. Dessin original au crayon, vers 1926-1928. (1 000 / 1 500 €).

La section des autographes recèle par ailleurs quelques lettres de la main de Cocteau, dont un amusant et malicieux texte intitulé « Stupéfiant », agrémenté d’un dessin original représentant un jeune africain dévoré par un boa. La lettre est adressée à Lucien Daudet et datée du 16 juillet 1922. (800 / 1 000 €).

Au nombre des témoignages littéraires importants que recèle ce programme, deux manuscrits exceptionnels d’Alphonse DAUDET (1840-1897) apporte un éclairage inédit sur son oeuvre, tandis qu’une maquette originale des Seuils Empourprés révèle l’identité de l’auteur des illustrations de ce célèbre ouvrage érotique : Georges GUINEGAULT (1893- ?)
• Alphonse DAUDET, Soutien de Famille. Manuscrit autographe de 1 250 pages en 19 carnets de moleskine noire in-12, in-8 ou in-4. Il s’agit du manuscrit de premier jet du dernier roman de l’auteur. L’un des carnets débute par une adresse prémonitoire par laquelle Daudet doute d’avoir la force de terminer ce « livre de pitié et de colère ». Il disparaît en effet en 1897 et le livre ne paraît que l’année suivante, chez Fasquelle.
La plupart de ces carnets sont entièrement inédits. ( 8 000 / 10 000 €).
• Georges GUINEGAULT, Les Seuils Empourprés. Dix évocations érotiques composées et gravées par Ansaad de Lytencia. S.l.n.d. [1927]. Il s’agit de la maquette originale de 15 pages in-4 avec 15 aquarelles originales, sous chemise. (8 000 / 10 000 €). Cette maquette permet enfin de connaître le véritable auteur de curiosa généralement données à André Lambert.

Au registre des livres des XIXe et XXe siècles, plusieurs éditions originales ne manqueront pas de retenir l’attention des bibliophiles :
• Honoré de BALZAC, Études de Moeurs au XIXe siècle, tome VII et VIII. – Scènes de la Vie de Province, troisième et quatrième volumes. Paris, Werdet, 1837. 2 volumes gr. in-8. Un des rarissimes exemplaires sur papier jonquille. (8 000 / 10 000 €).
• Henri ALAIN-FOURNIER, Le Grand Meaulnes. Paris, Émile Paul Frères, 1913. in-12. L’un des exemplaires sur Alfa satiné, très spécialement pour l’auteur. Envoi autographe signé à Jules Douady « de qui l’enseignement vivant et amical éclairait la triste prison du lycée de Brest […] ». Jules Douady, normalien, professeur agrégé d’anglais, plus tard inspecteur général de l’Instruction publique eut comme élève Alain-Fournier, dont il remarqua les qualités et les dons littéraires. C’est lui qui le fit découvrir à Péguy, qui se démena pour la publication du Grand Meaulnes. (8 000 / 12 000 €).
• Guillaume APOLLINAIRE – ROUVEYRE (André). Vitam Impendere Amori. Poèmes et Dessins. Paris, Mercure de France, 1917. Petit in-4. Exemplaire d’auteur sur Arches avec envoi autographe d’Apollinaire au docteur Palazzoli : « Son blessé reconnaissant…31 Xbre 1917 ». C’est le docteur Palazzoli qui s’occupa d’Apollinaire à l’Hôpital italien, lors de sa trépanation. (8 000 / 10 000 €).
À noter également une rare collection d’une quarantaine d’ouvrages, du XVIe au XXe siècle consacrés à la prestidigitation.

Autre ensemble significatif dans cette vacation : 40 dessins originaux du breton Joseph Marie OBERTHÜR (1872-1956), peintre et dessinateur animalier et écrivain. Réputé pour sa connaissance scientifique de la faune sauvage ou domestique, il fut surnommé le « Buffon du XXe siècle ». Ses dessins, vivants et soignés, font de lui l’un des maîtres de l’art animalier.

• Éléphant, sangliers, loups, vaches... Lavis original. Illustration pour le frontispice de L’Activité migratoire, 1947. (1 000 / 1 200 €).
• Tête de lion. Lavis original. Beau dessin destiné à la couverture de l’ouvrage Grands Fauves et autres carnassiers paru en 1947. (800 / 1 000 €).
DROUOT

Drouot est la plus grande place mondiale de vente aux enchères publiques, historiquement implantée à Paris. Dans ses 19 salles réparties sur 3 sites, Drouot Enchère met à la disposition de ses 72 maisons de vente affiliées l’ensemble des personnels, moyens matériels et multimédias, nécessaires à l’organisation de ventes aux enchères d’objets d’art et de collection. La marque Drouot regroupe également des activités d’information et d’édition de contenu – Auctionspress, Drouot SI –, d’enseignement – Drouot Formation –, d’expertise – Drouot Estimations.
Bénéficiant d’une expertise mondialement reconnue, Drouot constitue un modèle unique. S’adressant à tous, des néophytes aux connaisseurs les plus exigeants, Drouot accueille environ 1 300 vacations annuelles, offrant l’opportunité d’acquérir près de 500 000 lots constitués de pièces exclusives. En 2014, ces vacations ont totalisé un produit vendu de 375 millions d’euros, faisant de Drouot l’un des premiers acteurs internationaux de son marché.

Photo de Une : (détail) Jean COCTEAU (1889-1963)
Portrait d’homme, vers 1926-1928
Crayon.
Estimation : 1 000 / 1 500 €

www.drouot.com

Artiste(s)

Jean COCTEAU

Né le 5 Juillet 1889 à Maisons-Laffitte, et, mort le 11 Octobre 1963 à Milly-la-Forêt. Il commença ces oeuvres artistiques avec la poésie, il se fit remarquer par le tragédien Édouard de Max, qui organisa une matinée poétique avec un récital de poésies de Cocteau. Il eut une vie mouvementée, (...)

pub