| Retour

Fin de cet événement Décembre 2015 - Date du 17 octobre 2015 au 5 décembre 2015

Dernière exposition à la Galerie Eva Vautier : Frédérique Nalbandian

Dernière exposition à la Galerie Eva Vautier : Frédérique Nalbandian

Frédérique Nalbandian présente chez Eva Vautier une riche variété d’œuvres : sculptures, objets, "petites pièces poétiques", dessins, etc., toutes issues d’installations évolutives qui constituent le moteur de son œuvre.

Ainsi la grande vasque noire, utilisée pour son installation évolutive Adduction, (Hall des Archives Départementales, à Marseille) a pris l’apparence d’un cosmos ou d’un énorme bijou noir, rouge et or. Ses contenants d’eaux minérales issus de son installation pour les colloques de Cerisy sur Francis Ponge ont l’allure de petits corps sculptés, et les seaux en verre de Trouble proviennent du work in progress de Bruay-la-Buissière.

JPEG - 210.4 ko
Précipité 08-12-12, Marseille, 2013
bac issu de l’installation évolutive « Adduction », Hall des Archives Départementales, Marseille diamètre 155 cm
© DR

Présentée à Paris en 2013, puis à Marseille et maintenant à Nice, sa grande installation évolutive "1000 litres" continue de se transformer. Par les orifices creusés, l’eau qui coule érode lentement le savon, creusant des rigoles de plus en plus profondes.

La couleur et la texture des matières créées renvoient à l’intime du corps (os, cervelle, muqueuses), à ses fluides (écoulements, suintements, transpiration), mais aussi à ses blessures, ses cicatrices, ses stigmates.

JPEG - 92 ko
Trouble,
Bruay-la-Buissière 26-09-2011, Nice, 2015
seau en verre issu du work in progress
Repos , savon, eau 28 x 25 cm
© DR

Grâce à ses principaux "outils" : le savon hydrophile, l’eau, instrument idéal pour exprimer l’écoulement du temps, et l’air invisible, immatériel qui assèche, fait craqueler la matière, l’artiste agit en démiurge responsable d’œuvres en mutation.

Elaborant des processus qui engendrent de nouvelles formes, elle assiste en première spectatrice aux métamorphoses de ses œuvres.

JPEG - 122.4 ko
Le Verre d’eau, 2015
Savon, verre 24 x 14 x 7 cm
© DR

Contrairement à Picasso disant : "On ne finit pas une œuvre, on l’abandonne", Nalbandian est déterminée à ne pas laisser se figer les formes qu’elle crée. Elle continue de nourrir, de surveiller, de choyer ses créations de savon.

JPEG - 121.5 ko
Encéphale, 2015
Eau et mousse savonneuse délavée,
mine de plomb, fusain sur papier
250g 65 x 50 cm
© DR

Charlotte Pringuey-Cessac

Au premier étage de la galerie, Charlotte Pringuey-Cessac présente une série d’empreintes réalisées à partir de noirs charbonneux et veloutés. Imprimés par des tampons aux formes géométriques simples, jouant avec délicatesse sur l’impression et l’empreinte, l’artiste explore le contraste absolu du noir et blanc.

JPEG - 185.5 ko
Variations, 2015
empreintes à l’encre taille douce sur papier hahnemühle
125 x 125 cm
© DR

Voir la très belle souche de bois et les délicates empreintes sur feutre...

JPEG - 206.2 ko
Composition VII, 2015
empreinte,
encre taille douce sur feutre
12 x 11 cm
© DR

Photo de Une : Frédérique Nalbandian, Mille Litres, 2013, 120 x 125 x 160 cm , Savon, micro irrigation, bac métal de retention, citerne PVC, eau, programmateur © DR

Artiste(s)

Frédérique NALBANDIAN

Frédérique Nalbandian est diplômée de l’École Pilote Internationale d’Arts et de Recherches, Villa Arson, Nice. Depuis ces années passées à expérimenter des formes en devenir, elle raffine sa science des matériaux et son intérêt pour la vaste et troublante question de l’écoulement du temps. Le savon occupe (...)

pub pub