| Retour

Fin de cet événement dans 1 semaine - Date du 27 mars 2017 au 3 juin 2017

Élémentaire, La règle du jeu avec Tom Barbagli, Charlie Chine, Jacqueline Gainon, Agnès Vitani et Anne-Laure Wuillai

Élémentaire, La règle du jeu avec Tom Barbagli, Charlie Chine, Jacqueline Gainon, Agnès Vitani et Anne-Laure Wuillai

L’exposition « Élémentaire » est voulue comme un jeu où cinq participants œuvrent à partir d’un geste simple porté à son paroxysme dans le but de faire émerger des significations inattendues, et de faire éclore une certaine poésie.

 

Dactylographier, pour lequel Charlie Chine, double imaginaire de l’artiste, dactylographie pendant une heure plusieurs fois même phrase.

Sa vieille machine à écrire (dont les tintements de cloche annoncent la fin de chaque ligne) n’a plus d’encre, mais cela n’empêche pas que la forme de la lettre creuse son empreinte sur la feuille blanche rendant le texte "presque visible".

JPEG - 103.1 ko
Recouvrir un mur de peinture noire pendant une heure. Charlie Chine

Tourner sans fin, de Tom Barbagli où une toupie sous cloche semble tourner indéfiniment.

JPEG - 85.5 ko
Tourner indéfiniment. Tom Barbagli

Tracer des lignes.

Anne-Laure Wuillai retrace à la main les structures linéaires existantes dans les agendas, calendriers, cahiers d’école, plannings, etc., une manière de se reappropier l’orthogonalité imposée par les machines.

Mettre en boîte des eaux venues des cinq océans. Par ce geste, Anne-Laure Wuillai nous rappelle que Coco avait commandé au parfumeur Beaux un parfum artificiel composé d’ingrédients synthétiques ayant pour thème la mer. C’est ainsi que est né le célèbre Chanel no 5, un "parfum de femme à odeur de femme", choisi parmi plusieurs échantillons. C’est le numéro 5 qui a été choisi. 

JPEG - 86.9 ko
Dessiner un cercle auto-limité par les possibilité du corps. Anne-Laure Wuillai

Marcher. En présentant l’attirail habituel du promeneur (chaussures et bâtons de marche, trousse de couleur) Agnès Grange Vitani joue avec l’image traditionnelle du peintre de paysage.

Peindre. En contrepoint de ces gestes, Jacqueline Gainon impose celui du peintre.

Deux grands portraits monochromes verts, aux traits vifs, projetés au premier plan provoquent une mise en abyme en posant leurs yeux sur le regardeur.
D’autres gestes sont à découvrir…

JPEG - 126.4 ko
Jacqueline Gainon Sans titre, 2016, Huile sur toile 150 x 104 cm

Élémentaire, La règle du jeu avec Tom Barbagli, Charlie Chine, Jacqueline Gainon, Agnès Vitani et Anne-Laure Wuillai
Exposition du 27 mars au 3 juin 2017

Vue expo © Galerie Eva Vautier

Artiste(s)