| Retour

Fin de cet événement il y a 2 semaines - Date du 3 mai 2017 au 4 mai 2017

"Monde imagination" la danse comme expérience de liberté au TNN

"Monde imagination" la danse comme expérience de liberté au TNN

La ronde, l’univers carcéral, des textes de détenus poignants, une musique rock électrisante, une chorégraphie au cordeau, une mise en scène forte...Un spectacle qui se déroulera les 3 & 4 mai au Théâtre National de Nice.

Pendant quatre années, l’auteur-compositeur Anthony Bacchetta a mené des ateliers d’écriture et d’enregistrement en milieu carcéral. Ce travail en collaboration avec les détenus a servi de point de départ à la pièce chorégraphique Monde imagination. Dans un dialogue constant entre une musique électrisante et les textes poignants des détenus, Éric Oberdorff place au centre de cette création l’être humain et les émotions exacerbées qu’il peut ressentir en étant placé dans cet environnement particulier : relation à soi et à l’autre, isolement, enfermement, promiscuité, espace confiné, perte de la notion de temps, etc.

Sur une musique électrisante, deux danseuses entonnent une ronde, symbole d’un quotidien clos et répétitif.

En quête du geste juste, la chorégraphie imaginée par Éric Oberdorff se frotte à l’univers carcéral. Il s’appuie aussi sur les mots des détenus recueillis par l’auteur-compositeur Anthony Bacchetta. La danse explore les ressorts de la condition humaine dans ce monde sous surveillance : l’enfermement et la promiscuité, les métamorphoses du lien à l’autre et à soi, la perte de la notion de temps... Du jaillissement révolté au repli apathique sur soi, les émotions exacerbées par cet environnement trouvent un chemin sensible à travers le corps libéré des contraintes. Un corps dansé, musical et parlé.

L’engagement artistique et émotionnel de cette création de la Compagnie Humaine est le fruit de quatre années d’implication des artistes au sein de la Maison d’Arrêt de Nice. Une fois de plus, le remarquable chorégraphe niçois parvient à mêler le fil de la danse contemporaine au tissu social pour nous surprendre là où on ne l’attendait pas.

Rêver la danse comme expérience de liberté, même dans un monde sans horizon : une véritable exploration humaniste.

Vous pourre en outre découvrir la présentation de l’exposition photographique CORPUS FUGIT dans la hall du théâtre, un régal !

3.05 > 4.05 Salle Michel Simon
durée 1h
MER 3 20H30
JEU 4 20H30

mise en scène, chorégraphie et scénographie Éric Oberdorff > interprètes Cécile Robin Prévallée, Emma Lewis, Delphine Barbut, Anthony Bacchetta > musique & composition Anthony Bacchetta, Delphine Barbut, lumière Frédéric Valet > production Compagnie Humaine coproduction Zone Franche, Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Melkior Théâtre/La gare mondiale résidence de recherche & de création Melkior Théâtre/La gare mondiale > avec le soutien de l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, Vo’Arte/Soudos-Espaço Rural de Artes du réseau européen Studiotrade, de l’Institut français et de la Région PACA > ateliers en milieu carcéral réalisés avec le soutien de SPIP Savoie/DRAC Rhône-Alpes, SPIP Gironde/Mission Locale, Technowest/ACSMA > textes d’Anthony Bacchetta et des détenus du Centre de détention d’Aiton et de la Maison d’Arrêt de Gradignan ayant participé aux ateliers d’écriture Monde imagination

Artiste(s)

Éric OBERDORFF

Après ses études de danse au CNR de Nice (1er prix en 1984), au Centre de danse international de Cannes Rosella Hightower, puis à l’Ecole de danse de l’Opéra de Paris, Eric intègre successivement le Ballet du Landestheater de Salzbourg, les Ballets de Monte-Carlo, le Ballet de l’Opéra de Zürich puis à (...)

pub pub