| Retour

12 Artistes et leurs œuvres choisis pour le programme d’accompagnement artistique de la ligne Ouest-Est du tramway de la Métropole Nice Côte d’Azur

Aujourd’hui, lundi 22 janvier 2018 à l’Hôtel de Ville de Nice, Christian Estrosi, Maire de Nice, Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Président délégué de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Jean Jacques Aillagon, Président du Comité d’experts pour l’accompagnement artistique du tramway, Ancien Ministre de la Culture, ont dévoilé le nom des artistes et leurs œuvres choisis pour le programme d’accompagnement artistique de la future ligne Ouest-Est du tramway de la Métropole Nice Côte d’Azur.

Lors de sa séance du 14 avril 2016, le Conseil Métropolitain a adopté à l’unanimité le lancement d’un programme d’accompagnement artistique de la ligne Ouest-Est du tramway de Nice, destiné à embellir l’espace public autour du nouveau tramway et à moderniser le rayonnement artistique de notre territoire. Dans ce cadre, Christian Estrosi a constitué un Comité d’experts présidé par Jean-Jacques Aillagon. Composé de personnalités niçoises et nationales qualifiées dans le domaine des arts plastiques, ce Comité s’est chargé d’élaborer des propositions artistiques.

Après un long travail de sélection par le Comité d’experts, 12 artistes de renom ont été retenus par le Comité de Pilotage pour concevoir un projet d’œuvre destiné à l’un des sites choisis autour de la ligne Ouest-Est du tramway...

Noël Dolla, Ernest Pignon-Ernest, Tania Mouraud, Kimsooja, Stéphane Pencreac’h, Jean-Charles Blais, Jean-Pierre Raynaud, Sacha Sosno, Joana Vasconcelos, Philippe Ramette, Michel Redolfi, Ben.

Ce programme artistique se compose de 13 œuvres dont 2 sur l’ensemble de la ligne de tramway (annonces sonores et textes des stations) qui fait référence en grande majorité à Nice et son histoire. Elles jalonnent un parcours de 9 stations (4 souterraines et 5 aériennes).

PRESENTATION GENERALE

Christian Estrosi a sollicité des créateurs pour qu’ils introduisent, dans le paysage urbain, une présence artistique qui réinterroge le patrimoine existant et installe des repères nouveaux pour façonner la ville de demain. Cette démarche s’inscrit ainsi dans une politique globale en matière d’art urbain.
Depuis les années 1990, l’intégration d’oeuvres d’art dans la ville est devenue l’accompagnement incontournable des projets d’aménagement ou de réaménagement urbains. Aujourd’hui, l’artiste investit de nouveaux champs d’intervention et notamment l’espace public sur lequel il porte désormais un regard original et ancré dans la ville qu’il réinvente.
Ceci est d’autant plus vrai que notre territoire se caractérise depuis un siècle par une forte présence artistique qui marque très qualitativement son image et lui confère un rayonnement international : Renoir, Matisse, Chagall, Cocteau, Dubuffet qui ont vécu et créé à Cagnes, Nice, Vence, Villefranche-sur-Mer ou Saint-Jean-Cap-Ferrat, l’Ecole de Nice avec Klein, Raysse, Arman et César, ou plus récemment, Venet, Cane, Viallat, Chubac, Sosno, Verdet, Pagès.
Embellissements urbain, démocratisation culturelle, prestige, lien social ou requalification des quartiers, tels sont les enjeux qui accompagnent l’intégration d’oeuvres d’art dans la ville.
La ligne 1 du tramway, officiellement inaugurée le 24 novembre 2007, a permis la création d’un véritable musée d’art contemporain à ciel ouvert, en introduisant des oeuvres d’art de premier plan dans l’espace public.
Avec la création de la ligne Ouest-Est du tramway de Nice, la Métropole Nice Côte d’Azur, maître d’ouvrage, a décidé lors de sa séance plénière du 14 avril 2016 de lancer le programme de commandes artistiques autour de cette nouvelle ligne de tramway. Les 11,3 kms vont ainsi faire l’objet d’installations d’oeuvres d’art et notamment les 3,2 kms souterrains, avec leurs 4 stations, inscrivant ainsi le paysage urbain de Nice Côte d’Azur dans le XXIème siècle.
L’ensemble de ce programme porte sur un budget de 3,3 millions d’euros.

CREATION D’UN COMITE D’EXPERTS

Afin de conduire ce programme selon l’exigence artistique la meilleure, un comité d’experts chargé des propositions artistiques et de la sélection des projets a été institué, sous la présidence de Jean-Jacques Aillagon, Ancien Ministre de la Culture, garantissant des choix artistiques du meilleur niveau, de nature à conférer une forte valeur ajoutée à l’opération tramway.
Ce comité a été formé autour de personnalités niçoises et nationales dans le domaine de la culture, personnalités riches de points de vue variés et d’expériences complémentaires, afin de permettre la réalisation d’une programmation artistique à l’image multiculturelle du territoire niçois.
C’est ainsi que ce comité d’experts a procédé à la définition du nombre et types d’oeuvres, ainsi qu’à la sélection des artistes en vue d’être proposés au Comité de pilotage.
Pour la définition et la mise en oeuvre de ce programme ambitieux, la Métropole Nice Côte d’Azur est accompagnée par l’agence ARTER, agence d’ingénierie culturelle, représentée par Jean-Dominique SECONDI, expert en projets d’art en espace public.

♦♦♦ COMPOSITION DU COMITE D’EXPERTS
Un comité de personnalités reconnues s’est vu confier la sélection des artistes et le choix des oeuvres, sous la présidence de Jean-Jacques AILLAGON. C’est ainsi qu’il a été chargé de définir les grandes lignes du programme artistique en lui conférant un véritable rayonnement digne de la tradition artistique de la Côte d’Azur.
- André SANTELLI, Directeur Général Adjoint Culture et Patrimoine
- Jean-Louis ANDRAL, Directeur du Musée Picasso d’Antibes
- Hélène AUDIFFREN, Conseillère Arts Plastiques à la DRAC PACA
Philippe DAGEN, Critique d’art
- Anne DOPFFER, Directrice des Musées Nationaux du XX° siècle des Alpes-Maritimes
- Hélène GUENIN, Directrice du MAMAC de Nice
- Olivier KAEPPELIN, Directeur de la Fondation Maeght
- Franck LECLERC, Critique d’art
- Eric MANGION, Directeur artistique de la Villa Arson
- Pascal NEVEUX, Directeur du FRAC PACA
- Jean-Pierre SIMON, Directeur de la Villa Arson
- Cédric TEISSEIRE, Directeur artistique du 109

♦♦♦ PRESENTATION DES PROJETS ARTISTIQUES PAR STATION (DU CIRCUIT DU PORT AU CADAM)


Station Port Lympia

Noël DOLLA Lou Che

Réinstallation de l’oeuvre Lou Che donnée antérieurement par l’artiste à la Ville de Nice. Il a été passé commande à Noël Dolla d’un socle monumental, oeuvre à part entière, se présentant tel un phare portant la structure fantomatique de ce bateau.

Station souterraine Garibaldi

Ernest PIGNON ERNEST Pepin, la déesse et la mer

Dans la grande salle des billets de la station Garibaldi, Ernest Pignon-Ernest présente - réalisé par les ateliers du Louvre - un facsimilé de la déesse Nike, divinité grecque à l’origine du nom de Nice, plus connu sous le nom de Victoire de Samothrace. Sur ses ailes, impertinent, Garibaldi enfant « pelandroun » en tenue de pêcheur. Derrière cette sculpture, élancée telle la proue d’un bateau sur plus de 3,50 m, un écran retransmet en direct la vie du dehors : la mer, le ciel à la sortie du port de Nice.

Station souterraine Durandy (2 oeuvres)

Tania MOURAUD Soave

L’oeuvre de Tania Mouraud s’inspire de la célèbre aria Cosi Fan Tutte. Soave sia il vento créée en 1790 par Wolfgang Amadeus Mozart sur un livret de Lorenzo da Ponte. Le texte qui compose l’oeuvre a volontairement été inscrit en italien pour faire écho à l’histoire de Nice et à la biographie de Joseph Durandy dont le nom a été donné à la station.

KIMSOOJA Earth of Water

L’oeuvre audiovisuelle Earth of Water joue avec les remous de la marée et les flux de voyageurs : Kimsooja convoque ici deux éléments naturels principalement présents à Nice, la lumière et l’eau, par l’intermédiaire d’un corps d’eau en mouvement. Elle cherche ainsi à transformer l’expérience quotidienne des usagers, en leur permettant de voyager à travers la lumière, l’espace et le temps.

Station souterraine Masséna

Stéphane PENCREAC’H La Liberté

Stéphane Pencréac’h s’inscrit dans la grande tradition de la sculpture publique à travers un parcours de cinq figures, soit autant de symboles et d’allusions au patrimoine, à l’histoire et à la République. Cet ensemble en bronze, composé d’un aigle et de quatre personnages ailés dont une femme et trois enfants, constitue une véritable allégorie de la Liberté.

Station souterraine Alsace Lorraine

Jean-Charles BLAIS Double voie

OEuvre en cours de conception
Les silhouettes réalisées par Jean-Charles Blais s’inspirent du visage bifron de Janus, dieu du panthéon romain qui règne sur le monde des choix, du passage et des portes. L’artiste propose, au niveau des deux tympans des quais de cette station, un travail sur le principe de la démultiplication des figures.

Station aérienne Magnan

Jean-Pierre RAYNAUD Métamorphose

Depuis les années 1960, Jean-Pierre Raynaud détourne le pot de sa fonction originelle. Il donne une dimension mystique à cet objet du quotidien qui évoque la vie et la nature. Le long du mail aux abords de la station Magnan, ces deux pots dorés et monumentaux nous questionnent sur leur symbolique et leur rapport à l’espace.

Station aérienne Carras

Sacha SOSNO Poséidon et Hommage à Venus

Réinstallation dans le quartier Carras de ces deux sculptures faisant référence à l’Antiquité à travers le Dieu de la Mer et la déesse de la beauté et de l’amour.

Station aérienne Ferber

Joana VASCONCELOS Tutti Frutti

Avec un regard tout aussi complice que critique, Joana Vasconcelos s’approprie et décontextualise des objets de la vie courante et des réalités quotidiennes. Son cornet de glace, construit à travers l’accumulation de moules en plastique utilisés pour jouer sur la plage, invite à une réflexion sur les stratégies de séduction de la société contemporaine.

Station aérienne Paul Montel

Philippe RAMETTE Éloge du déplacement

Éloge du déplacement est un « geste graphique, léger et ondulant » qui serpente sur le boulevard Paul Montel. Les lignes de l’oeuvre rappellent les rails du tram au sens propre comme au figurée, car elles constituent pour Philippe Ramette une « voie mentale » et suggère, non sans poésie, l’existence de voies complémentaires et alternatives.

Sur l’ensemble de la ligne 2 du tramway

Michel REDOLFI Tram Tracks Infinite Mix

Michel Redolfi, compositeur et designer son, prolonge le travail réalisé sur la ligne 1 en 2007 à l’intérieur des rames. Sa volonté est d’accompagner harmoniquement les usagers au cours de leurs déplacements tout en mettant à l’honneur le patrimoine et l’environnement sonore de la Ville de Nice, avec des annonces musicales et vocales variables au fil de la journée et du parcours.

BEN Tram 2

Dans la continuité de l’oeuvre réalisée en 2007 pour la ligne 1, Ben ponctue le parcours du tramway avec ses mots écrits à la main. Reflétant une pensée de tous les jours, ces propos sont destinés à enrichir les perspectives du quotidien du quotidien des usagers par la réflexion, l’étonnement, le sourire, la gravité ou le questionnement.

Il faut patienter encore quelques mois pour les voir in situ !!!

Photo de Une : Présentation et dévoilement ce matin du nom des 12 artistes DR METROPOLE DE NICE
Toutes photos de l’article courtesy METROPOLE DE NICE

Artiste(s)

Tania MOURAUD

Tania Mouraud est née le 2 janvier 1942 à Paris. Elle compte parmi les figures importantes de l’art contemporain français. Son oeuvre revêt des formes très différentes, tout en restant fondée sur un réel engagement social et un questionnement ontologique ; elle mobilise chez le spectateur la conscience (...)

pub

Stéphane PENCREAC’H

Stéphane Pencréac’h est un artiste peintre et sculpteur français né en 1970 à Paris. Après des études d’histoire à l’Université Paris VII, il entreprend, au début des années 1990, un travail de peinture, de sculpture, de dessin, de gravure et d’édition. Stéphane Pencréac’h aime reprendre des thèmes, des (...)

pub

Jean-Pierre RAYNAUD

Jean-Pierre Raynaud est un artiste plasticien français, né à Courbevoie le 20 avril 1939. Sa carrière artistique débute en 1964 à Paris au Salon de la Jeune Sculpture. Artiste ingénieux, Jean-Pierre Raynaud travaille les matériaux et les objets pour les sortir de leur contexte habituel et leur donner (...)

pub