| Retour

Fin de cet événement Avril 2017 - Date du 1er avril 2017 au 29 avril 2017

Galerie Quadrige : miracle bibliophile

Nous sommes allés à la rencontre d’Isabelle Becker qui expose tout le mois d’avril à la galerie Quadrige à Nice. Très belle occasion également de visiter les trésors bibliophiles de Jean-Paul Auréglia : depuis 25 ans, celui-ci résiste au numérique et défend toujours avec passion « La Diane Française », maison d’édition qui fête ses 70 ans dans la tradition de l’imprimerie au plomb.

«  L’histoire continue, je n’en connais pas un qui fait la même chose que moi en typographie  » déclare Jean-Paul Auréglia. Dans le domaine de l’édition, ce grand amateur d’art et collectionneur fait figure de guerrier. À l’image de cette Diane d’où sa maison tire son nom, en hommage à Louis Aragon. À la fois un lieu de résistance au numérique et une galerie d’art contemporain, Quadrige est un vrai miracle bibliophile.

Pas un artiste n’est autorisé à y exposer sans se soumettre à la règle d’or : faire un livre, et le livre, ici, règne en majesté.

Isabelle Becker expose ses oeuvres jusqu’au 29 avril à la galerie Quadrige - (Photo AC)

C’est le cas d’Isabelle Becker qui illustre avec ses gravures sur zinc nickelé la légende de saint Pierre issue de la Légende Dorée. Cette artiste toulonnaise expose également une série de sculptures en terre, une vingtaine de grands dessins durant tout le mois le mois d’avril. Avec vivacité, verve et volubilité, ses taches d’encres qui parsèment le papier font naître tout une dramaturgie dessinée. Les personnages et animaux - Paul, Néron, Simon le magicien, des soldats, des disciples de Pierre, des chiens, des loups - peuplent jusqu’à la saturation des compositions dans lesquelles le spectateur se sent forcé de plonger.

S’il est un lien entre un artiste et un galeriste, il n’y en a pas de plus fort que celui tenu par un livre.

Depuis 25 ans donc, Jean-Paul Aureglia respecte à la lettre la composition au plomb, le noble métier de typographe tombé dit-on en désuétude et dont la sauvegarde tiendra bientôt du miracle.

On comprend le sens profond de cet acte de résistance qu’est la production d’œuvres éternelles, de textes inédits, de poésie, études, reliés à l’art contemporain toujours.

On peut qualifier ses livres luxueux d’oeuvres d’art à part entière. Il y eut à la Diane Française des projets fous : La Divine Comédie de Dante, mille pages et six ans de gestation, illustrées par vingt et un artistes et 85 estampes originales. Ou l’Iliade, 500 pages, et aussi l’Odyssée : chacun de ces textes est paru en deux volumes sous jaquettes et étuis entoilés après quatre ans de labeur. Depuis Jean-Paul Auréglia a donné à la bibliophilie une quantité de beaux livres.

Le premier, l’emblématique « Ancres Noires » est un livre écrit et illustré par Didier Gasc sur les statues menhirs. Plusieurs éditions ont vu le jour par la suite : « Musée de Poche », « La Légende Dorée », « Les Feuilles de céramiques » qui comportent des collages, des œuvres en bois, en métal en céramique, en béton… « L’Art au Carré » comporte des études critiques historiques, par exemple les xylographies d’Alain Lestié, les œuvres de Claude Viallat et de Martin Miguel qui font l’objet d’un entretien entre l’artiste et Michel Butor.

Parmi les artistes qui exposeront en 2017, après Roland Kraus en début d’année, Isabelle Becker, William Xerra pour le musée de Poche, Mauro de Carli, les encres et huiles sur fond de xylographie d’Eric Massholder, les collages de Rico Roberto.

Projet ambitieux, aventure éditoriale extraordinaire « La Montagne » de Remo Giatti est l’aboutissement de vingt ans de travaux. Cet ouvrage de belles dimensions (50 x
35 cm) réunit 90 gravures. Il est enrichi des textes de trois auteurs : Jean-louis Augé, Alain Freixe et Raphaël Monticelli.

Annick Chevalier

Galerie Quadrige, 14 rue Pauliani à Nice. Tel : 04 93 87 74 40
e-mail : contact@galerie-quadrige.com
Site : www.galerie-quadrige.com

Photo de Une : Jean-Paul Auréglia (Photo AC)

Artiste(s)