| Retour

Charlotte Pringuey Cessac, la charbonnante

Troisième et dernière partie (déjà !) de la chronique d’André Giordan et André Biancheri consacrée à l’artiste Charlotte Pringuey-Cessac. Les auteurs vous proposent une analyse approfondie d’une oeuvre pour mieux comprendre la démarche créative de l’artiste (3/3).

Analyse d’une oeuvre

Charlotte Pringuey-Cessac, Wall drawing, 2011

DESCRIPTION/INTERPRÉTATION

Ce dessin mural, ou plutôt cette intervention graphique sur un espace architectural se présente comme un travail sur un support fixe créé par l’homme, dans la longue tradition du muralisme pictural. La technique du fusain s’inscrit dans la pratique habituelle qu’affectionne cette jeune artiste et confronte ainsi l’éphémère au permanent ; la fragilité du matériau, sa friabilité qui permet même d’utiliser la poussière du bois répandue sur le sol, s’oppose à l’installation rigide et géométrique d’une décoration intérieure représentative du design contemporain.

Un certain nombre de notions se dégagent de ce travail plastique monumental. La notion de « point de vue » tout d’abord car selon la position du spectateur l’espace se modifie pour annihiler la perspective initiale, les lignes se prolongent d’un mur à l’autre en niant tout dénivellement ou tout espace vide pour créer un continuum visuel.
Les graphismes se prolongent à la fois sur les murs, les piliers ou le plafond en défiant toute la logique architecturale : tout semble ramené à une parfaite frontalité. Ce changement de lecture spatial incite au parcours, et s’inscrit dans les modifications optiques qu’ont pu réaliser Morellet ou Varini sur des supports identiques, mais avec une intervention graphique qui donne toute sa force à l’installation en trois dimensions.

La notion de « contrastes » domine l’ensemble de la réalisation  : contraste du graphisme et de la gestualité par rapport aux aplats des volumes géométriques, contraste de la légèreté du signe plastique qui s’oppose à l’orthogonalité de la construction, contraste du blanc et du noir, du volume et de la planéité, du fini de la construction et du non-fini de l’écriture au fusain… toutes ces dichotomies concrétisent la démarche de l’artiste confrontée à un support déterminé.

MORPHOLOGIE

La composition de l’œuvre s’inscrit dans un déploiement horizontal où le support sert d’obstacle aux effets graphiques ; ceux-ci s’articulent tout au long d’une ligne de force, ligne droite matérialisée par un effet de réserve de blanc, probable ligne d’horizon qui enjambe différents plans pour obtenir une frontalité bien affirmée. Cet effet de « cinémascope » favorise l’immersion du spectateur dans ce nouvel espace virtuel où tout est ramené à un seul et même plan ; la morphologie peut alors se lire comme une peinture, proche des compositions de l’abstraction lyrique avec une opposition d’horizontales et d’obliques, sur un support qui deviendrait la métaphore de la toile… et du châssis comme le suggèrent les barres latérales intégrées à la composition.

Bazaine ou Manessier ne sont pas étrangers à cette démarche picturale où lignes de forces, zones de repos et centres d’intérêt constituent l’essentiel de la structure plastique. La grande ligne oblique blanche qui parcours l’œuvre à travers des supports différents provoque un dynamisme ascendant, auprès de laquelle gravitent les graphismes qui la chevauchent, disparaissent, la recouvrent où au contraire la mettent en évidence en exaltant les oppositions de droites et de courbes. Véritables entrelacs, avec là aussi le contraste présence/absence.

CHROMATISME

Les effets de clair/obscur jouent sur l’opposition de la pureté du blanc initial pour atteindre le noir profond obtenu par les superpositions de tracés au fusain ; l’éclairage frontal de la partie centrale écarte les valeurs sombres vers les parties latérales, et les grandes barres blanches, l’horizontale et la grande oblique, ne font-elles pas un clin d’œil à la « bataille de San Romano » de Paolo Uccello , avec les mêmes effets d’ombre et de lumières, de signes qui transforment les lances en effets cinétiques grâce aux subtilité du fusain….

Réflexion sur un chef d’œuvre du passé avec une ouverture due aux piliers symétriques latéraux, métaphore des rideaux de théâtre et touches colorées qui ne font qu’exalter la prégnance des noirs et des blancs.

Pour en savoir plus

Adresse
Atelier 28
28 Vieux Chemin de Gairaut
06100 Nice /
06 79 94 54 38
cpringueycessac@yahoo.fr

Sites
http//charlotte-pringuey-cessac.com
https://www.facebook.com/charlotte....

Galeries
représentée par la Galerie Eva Vautier
• Galerie Laure Roynette
• Galerie DDC
• Galerie Laurent Mueller

Mains de Charlotte Pringuey-Cessac, exposition En suspens, Galerie Eva Vautier, 2015

Expositions

EXPOSITIONS PERSONNELLES

à Venir (entre autres ...)
. Charlotte Pringuey-Cessac, Dessins, dessin mural et sculpture
Vernissage le 11 juillet 2015 exposition jusqu’au 8 septembre 2015
GALERIE MARTAGON, 47 Grand rue, 84340 MALAUCÈNE
. Croquer, Vernissage le 12 septembre 2015, exposition jusqu’au 31 octobre 2015
Mac ARTEUM Le Château RN7, 13790 Châteauneuf-le-Rouge

« L’architecture et les 4 éléments (le paysage) sont deux des axes forts de mon travail, essentiellement dans les walldrawings, dessins monumentaux et in-situ. La confrontation entre les lignes de l’architecture et les éléments organiques (eau, feu, air, terre) y est omniprésente. Les dessins sont inspirés de diverses sources de paysages aquatiques, aériens,.... et intégrés dans une architecture avec des problématiques contemporaines de dessin et d’espace.
Les inspirations actuelles sont, pour beaucoup, liées :
- aux sciences expérimentales, archéologiques, à la littérature, au son (notamment en Projet "Bruit Originaire")
- à la musique également (notamment pour la prochaine exposition personnelle à la Galerie Martagon en juillet 2015)
Charlotte Pringuey-Cessac, 2015

2015 :
. À Une Année Lumière, Exposition du 17 Janvier au 21 Février 2015, Galerie Eva Vautier
. Re-éditions, Espace A VENDRE
. Les Visiteurs du soir, Galerie Eva Vautier
• Primitif aujourd’hui, Site de TERRA AMATA, Musée de la préhistoire, Nice
2013
• Black in Light, Banque Privée, Monte Carlo, Monaco
2010
• Les visiteurs du soir, Villa Rivoli, Nice
2002
• Mouvements, Paribas Banque Privée, Monaco
• Transparence, Privé, Nice

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2014
• Concentration(s), Le 11, Roubaix
• En Suspen’s, Galerie Eva Vautier, Nice
• 10 ans, Espace à Vendre, Nice
2013
• Drawing by Numbers, Espace à Vendre, Nice
• La Réserve, Galerie Laure Roynette, Paris
2012
• Métamorphoses, Galerie Laure Roynette, Paris
• Gravures de Poche, Ancien Collège des Jésuites, Reims
• No-Made, Villa Le Roc Fleuri, Cap D’Ail
• La Poétique de l’Espace, Galerie DDC chez Laurent Mueller, Paris
2011

Affiche La Poétique de l’espace

• L’Arboretum, Roure
• Villa Le Roc Fleuri, Cap D’ail
2010-11
• Le Salon de l’Auto, Auto-Station, La Station, Nice
2010
• Clairs - Obscurs, UMAM, Château de Cagnes-Sur-Mer
• Hypothétiques, commissariat Catherine Macchi, Atelier Soardi, Nice
• Traits noirs, Musée des Beaux-Arts Jules Chéret, Nice
2009
• Bas’art, Festival du mécénat et de l’art contemporain, Fréjus
2008
• Biennale de Nîmes, Galerie La Salamandre
• On ne prend pas les mêmes et on recommence, Chapelle des Pénitents Blancs, Falicon
2007
• Tumbleweed II, Collectifs N202 et Le White Club, Museaav, Nice
• L’Art c’est renversant, Galeries Lafayette, Nice
• Tumbleweed, Collectifs N202 et Le White Club, Salzburg, Autriche
• Génération 2007, Galerie de la Marine, Museaav, Nice
• Exposition des étudiants, Galerie expérimentale, Villa Arson, Nice
2006
• Ne pas toucher au contour, commissariat Caroline Challan-Belval, Galerie expérimentale, Villa Arson, Nice

Charlotte Pringuey-Cessac, Raft, 2012

Sculpture en charbon de bois et corde polyuréthane, traitée au xylophène et résinée, 2 x 2 m, Exposition Passe-ports Méditerranée, Pointe des douaniers, Villa Le Roc Fleuri, Cap D’ail, Monaco.

AIDES, PRIX, RESIDENCES

2012
• Résidence à Anyskciai, en Lituanie
2011
• Aide à la création, DRAC, Aix-en-Provence
2010
• Prix Bonnard, UMAM, Cagnes-sur-Mer
• La Forestière du Nord, mécène, aide à la production et à l’édition, Igny
2004-05
• Bourse Erasmus, échange avec les Beaux-Arts de Hangzhou, Chine

COLLECTIONS PUBLIQUES ET PRIVÉES

2012
• Série de gravures
• Sculpture "Melancoliaceae"
• Dessins
• Sculpture "Sphère infinie" - charbon de bois
2011
• Dessin mural – charbon de bois (70m2), Hall de l’École Sciences Po Méditerranée, Ville de Menton
• Dessin – carré conté sur calque
• Paysage de nuages – tirage numérique (56x76 cm)
• Dessin – carré conté sur calque
2010
• Sculpture « Ball » - charbon de bois
• Dessin – carré conté sur papier calque
• Dessins – carré conté sur papier
2007
• Paysage de nuages – tirage numérique (56x76 cm)
• Arbre – Walldrawing in-situ (20m2)
2002
• Sans titre – Trompe l’oeil (30m2)
• La Main – Huile sur toile
2001
• Sans titre – Trompe l’oeil (12m2)

PUBLICATIONS

2011
• CONGRÈS ARCHÉOLOGIQUE DE FRANCE – Nice et Alpes-Maritimes
Nice : Abbaye de Saint Pons ; p. 39/40
2009
• INRAP – Opération des fouilles du tramway à Nice dirigée par Marc Bouiron :
Chap. 5. Études et Analyses de Fragments d’Enduits Peints du XV°
• ARCHÉAM – Revue archéologique : Dossier Spécial Abbaye de Saint Pons,
L’Église Abbatiale de Saint Pons à Nice : un Exemple d’Architecture Juvarrienne
2008

DOSSIERS DE PRESSE

2012
• Charlotte Pringuey Cessac, Art Côte d’Azur, p.22-p.24
2011
• Inauguration de l’École Sciences Po Méditerranée, Menton Magazine, n°113, p.7
2010-11
• LE SALON DE L’AUTO, La Station, Pauline Thyss
2010
• Biennale de l’U.M.A.M. – C. Lemesle et J.P. Roubaud
2009
• Hypothétiques – Catherine Macchi, Alina Gavril
2007
• Génération 2007 – Pauline Thyss, Klaus Speidel
2006
• Ne pas toucher au contour – Klaus Speidel

CATALOGUES INDIVIDUELS
2011
• Prix Bonnard 2010, Kanesuiban 2011, Éditions U.M.A.M.
2010
• Trames de l’imaginaire, Charlotte Pringuey-Cessac, Dessins et sculptures, Éditions La Forestière du Nord

CATALOGUES COLLECTIFS

2012
• La Poétique de l’Espace, Galerie DDC, Éditions Galerie DDC
2010
• Clairs-Obscurs, Biennale U.M.A.M. 2010, Éditions de la ville de Cagnes-sur-Mer
2009
• Traits Noirs, Moo Chew Wong et ses invités, Éditions de la Ville de Nice
2007
• Génération 2007, Édition Analogues
• Tumbleweed, Édition EVA

Photo de Une : Charlotte Pringuey Cessac dans son atelier, 2015 DR

Lire la partie 1 de la chronique en cliquant ici

Lire la partie 2/3 de la chronique en cliquant ici

Découvrir d’autres chroniques artistiques des auteurs en cliquant ici !

Artiste(s)