| Retour
L'époustouflant spectacle du Cirque Eloize, « Saloon » fait le tour du monde !

L’époustouflant spectacle du Cirque Eloize, « Saloon » fait le tour du monde !

Venue pour quelques représentations au Palais des festivals de Cannes, cette troupe québécoise s’est déjà envolée pour la Bulgarie et ailleurs, mais repassera dans notre région...Revue de détails d’un spectacle qui nous a fait voyager et que vous devriez aller admirer !!!

« Eloize » (prononcé El-waz) est un mot du patois acadien qui signifie « éclair de chaleur » aux Iles de la Madeleine, archipel situé au coeur du Golfe du Saint-Laurent. Les artistes fondateurs de ce nouveau cirque étaient tous originaires de ces îles, ils sont maintenant du monde entier, mais restent en majorité des Québécois.

Dans ce « Saloon », lieu de rencontres loufoques et de poursuites rocambolesques, on croise les habituels personnages des films de Far West, du chercheur d’or à la belle chanteuse qui peut aussi servir de balle pour jongler, car sa souplesse s’allie à sa voix. Tous les artistes de ce cirque ont des talents diversifiés qu’ils exercent avec virtuosité dans plusieurs rôles pour animer cette véritable épopée lyrique mêlant théâtre, cirque, mime, marionnettes, danse, comédie musicale, cinéma muet... Cette évocation poétique du Far West fait de nombreux clins d’oeil à l’univers du western où les cow-boys font vibrer l’âme de la conquête de l’Ouest et de la ruée vers l’or.

La mise en scène de cette mosaïque fragmentée est signée par le Belge Emmanuel Guillaume.

Avec beaucoup de créativité, de folie et d’humour, il a laissé libre cours à son imagination dans ce riche univers. L’ambiance est joyeuse avec des artistes très différents les uns des autres qui dévoilent chacun la singularité de son parcours mi-chorégraphie, mi-jonglerie. Ils sont onze : trois femmes et huit hommes. Si le Far West est une histoire d’hommes, les femmes ont cependant leur rôle à jouer avec une alternance de numéros fabuleux et de sketches déjantés, scandés à un rythme effréné. Tous cassent les codes du jonglage, sans jamais se prendre au sérieux. Surtout, ils laissent parler leurs corps dont la souplesse les entraîne dans un univers parallèle. Inventifs, ils tentent les acrobaties les plus amusantes et folles et le vent souffle sur leurs numéros chorégraphiés dans un travelling bien mené : une référence au cinéma, tout comme des ralentis, des retours en arrière....
Côté musique, il y a le banjo, bien sûr. Mais pour accentuer l’ambiance cinéma, il y a la musique d’harmonica évoquant « Il était une fois dans l’Ouest », et des rapports d’affrontements ou d’alliances comme dans tout western. Toute la mythologie du Far West est là, débordante de chansons en live et de musique country ou folk, dont des morceaux de Johnny Cash, John Lennon et Patsy Cline. Mais aussi une musique tout autant empruntée à Ennio Morricone qu’aux vieux ragtimes.

Il y a celui qui jongle avec son chapeau, celui qui grimpe au mât chinois, ceux qui font des sauts spectaculaires sur la planche coréenne constituée d’une bascule pour catapulter l’autre dans les airs....

Ceux qui parlent avec les mains, ou avec des sons : glou-glou, bing-bang, dring-dring... Et celui qui court en sens inverse sur un tapis roulant, celle qui fait de superbes acrobaties dans un cerceau... Il y a tout un jeu avec une immense marionnette qui « perd la tête ». Et n’oublions pas le véritable ballet de lassos, ni les bouteilles qui valsent : ici elles servent davantage à jongler qu’à boire.
Ca s’agite, ça s’affole, ça tourbillonne, ça virevolte... Chacun bouscule l’autre pour enchaîner son numéro dans ce spectacle intelligent et fantaisiste mené tambour battant sur un mode ludique ! Bref, une invitation à la fête !

Caroline Boudet-Lefort

Prochain passage dans la région DU 28 OCTOBRE AU 29 OCTOBRE 2017
Théâtre Le Forum à Fréjus
Toutes les infos :http://cirque-eloize.com/fr/

Direction artistique : Jeannot Painchaud - Mise en scène : Emmanuel Guillaume - Conception de la scénographie et des accessoires : Francis Farley - Conception acrobatique et entraîneur chef : Nicolas Boivin-Gravel - Composition et direction musicale : Éloi Painchaud - Costumes : Sarah Balleux - Lumières : Francis Hamel - Son : Colin Gagné - Chorégraphe : Annie St-Pierre - Maquillage : Virginie Bachand

Artiste(s)