| Retour

Fin de cet événement dans 2 semaines - Date du 11 mai 2017 au 11 mai 2017

Birkin / Gainsbourg – Le Symphonique

Birkin / Gainsbourg – Le Symphonique

Save the date !! Le 11 mai 2017 Jane Birkin sera à l’Opéra Garnier Monte-Carlo pour un nouvel hommage à Serge Gainsbourg : elle sera accompagnée à cette occasion par l’Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo !

À vingt ans, après s’être fait remarquer dans « Blow-up » de Michelangelo Antonioni, Jane Birkin débarque en France sur le tournage de « Slogan ». Pierre Grimblat cherche une anglaise pour donner la réplique à Serge Gainsbourg.
Ainsi commence leur mythique histoire d’amour dans le Paris de 1969. Ils ne se quittent plus et créent la légende dans les bars "underground" où souffle le vent libertaire post soixante-huitard.
Ils enregistrent « Je t’aime moi non plus ». La censure se déchaîne, le disque se vend à un million d’exemplaires en quelques mois.

Leur fille Charlotte Gainsbourg naît en 1971.

En 1973 sort « Di Doo Dah », le premier album solo de Jane.
En 1975, les amants terribles sont de retour avec « Je t’aime moi non plus », le film.
Le public est séduit par l’accent acidulé de Jane, sa voix mi-aiguë mi chuchotée, et l’atmosphère ouatée qu’elle insuffle aux textes torturés de Serge.

En 1981, Jane quitte Serge.
Gainsbourg souffre de la séparation et le lui avoue, pudiquement, en lui livrant
« Baby alone » in Babylone.
Après la sortie de « Lost song » en 1987, Jane monte sur scène, au Bataclan « pour épater Serge ».
En 1990, Gainsbourg lui consacre un nouvel album-déclaration : « Amours des feintes ».
Ce sera le dernier. Il s’éteint le 2 mars 1991.

Ses fans qui la pressent de continuer à leur « chanter Serge », seront exaucés en 1996, année de « Versions Jane », où différents artistes comme Goran Bregovic ou le percussionniste sénégalais Dudu N’Diaye Rose réorchestrent 15 œuvres du répertoire de jeunesse de Gainsbourg.
En 2002, Jane a envie de défendre à sa manière les couleurs d’Elisa, Les dessous chics, sa chanson préférée, ou Amours des feintes. Sous pavillon oriental, elle emmène les chansons de Serge, sous des cieux "à la fois algériens, andalous, juifs et gitans". Ce nouveau spectacle est baptisé Arabesque.

A la suite du tremblement de terre et de la catastrophe nucléaire de Fukushima, Jane se rend au Japon pour participer à un concert de soutien aux victimes. C’est à cette occasion qu’elle rencontre Nobuyuki Nakajima qui arrangera ensuite les chansons de Gainsbourg façon jazzy pour une tournée hommage des 20 ans de sa disparition, Serge et Jane « VIA JAPAN ».

En 2013, Jane Birkin, Michel Piccoli et Hervé Pierre créent une lecture inspirée de soixante textes choisis dans l’intégralité de l’oeuvre de Serge Gainsbourg : « Gainsbourg, poète majeur ».

Direction artistique : Philippe Lerichomme
Arrangements et piano : Nobuyuki Nakajima

Réservations
Monte-Carlo Société des Bains de Mer
montecarlolive.com

Artiste(s)