| Retour

Fin de cet événement dans 1 mois - Date du 23 juin 2017 au 15 octobre 2017

Alberto Giacometti : son œuvre "ultime" présentée Galerie Port Lympia

Alberto Giacometti : son œuvre "ultime" présentée Galerie Port Lympia

Sculpteur, peintre, dessinateur : il fut tout cela à la fois. Une sélection de travaux réalisés les dix dernières années de sa vie est présentée en exclusivité à Nice.

C’est après guerre qu’Alberto Giacometti a créé ces personnages filiformes qui lui apportèrent la célébrité auprès du grand public et la reconnaissance auprès des spécialistes.
À Saint-Paul de Vence, on peut en admirer de superbes exemplaires dont il fit don à la Fondation Maeght. Mais l’œuvre de cet artiste suisse ne se limite évidemment pas à ces géants de bronze captés au moment où ils semblent marcher vers un avenir improbable.

Très prolixe, il a toute sa vie multiplié les recherches et les expériences.

Outre la sculpture, il s’est aussi intéressé à la peinture et au dessin. Avec son style personnel, celui qui fut l’ami des surréalistes et d’artistes majeurs comme
Picasso, laisse une trace ineffaçable dans l’histoire artistique du XXème siècle.
C’est pourquoi l’exposition présentée dans la nouvelle galerie Lympia - qui a été aménagée au port de Nice pour 6M€ par le Conseil départemental dans les anciennes galères et dans le pavillon de l’horloge - est l’un des rendez-vous les plus excitants de cet été sur la Riviera qui ne manque pourtant pas d’événements "phare".
Dans la lumière crue de la terrasse ou dans celle délicatement tamisée des salles, on parcourt dans un dédale "L’œuvre ultime" de Giacometti. Celle qu’il façonna dans les sixties, pendant les dix dernières années de sa vie, notamment à l’occasion de fréquents séjours sur la Côte d’Azur.

Il créa donc encore des bronzes, des plâtres mais aussi des dessins pris "in situ", dont des palmiers, un registre dans lequel on n’attend pas forcément ce créateur. Couvert de gloire, auréolé de prix prestigieux, il n’exploitera pas le "filon" mais continuera à chercher en prenant des risques, en défrichant de nouvelles voies. Il mettra à contribution ses modèles, qu’il s’agisse de sa femme Annette, de son frère Diego, du photographe Elie Lothar ou de sa jeune et fantasque maîtresse Caroline.

L’exposition permettra aussi aux gens du pays de découvrir l’histoire émouvante des anciennes galères qui appartiennent au patrimoine historique niçois. Dans ce lieu construit vers 1750 à usage d’entrepôt et d’atelier de réparation, des hommes ont
ensuite été emprisonnés dans un bagne sinistre entre 1802 et 1850, condamnés à creuser le bassin du port Lympia.

Photo de Une : Les derniers bustes d’Annette que Giacometti réalisa dans les dernières années de sa vie. (Toutes photos de l’article © Jean-Michel Chevalier)

Artiste(s)

Alberto GIACOMETTI

Né le 10 octobre 1901 dans le Val Bregaglia, et, mort le 11 janvier 1966 à Croire. Il est poussé, très tôt, par son père qui était peintre, vers l’art. Ses premières oeuvres seront des portraits des membres de sa famille. Il part ensuite intégrer l’École des Beaux-Arts de Genève, puis débarque à Paris (...)

pub pub