| Retour
10 ans d'Espace à Vendre ! L'anniversaire continue...

10 ans d’Espace à Vendre ! L’anniversaire continue...

Pour ceux qui l’ignorent encore, Espace à Vendre est une galerie-concept, qui aime bien déménager… D’abord rue Assalit, puis rue Smolett, rue Vernier (colocation avec l’artiste Ben), elle boucle la boucle en se retrouvant à nouveau dans la rue Assalit (au numéro 10, 10 ans après !) depuis octobre 2013.

Une cinquantaine d’œuvres sont présentées ici. Pour les 10 ans, le directeur-fondateur d’Espace à Vendre, Bertrand Baraudou [le directeur, ndlr], a souhaité réunir quelques-uns des artistes qui ont fait le succès de la galerie. Parmi eux, il y a ceux dont il suit le travail depuis le début : Emmanuel Régent, Stéphane Steiner, Karine Rougier, Philippe Ramette… et qui sont aujourd’hui connus et reconnus (expositions à Paris, Bilbao, New York…).

Parmi les nombreuses œuvres présentées, nous nous sommes attardés sur les plus représentatives de l’exposition.

Depuis le « bushing boal » (à l’époque de Bush, il y a 10 ans) du poète-performer Julien Blaine dans la cour, jusqu’à Ben (le néon, autoportrait) en passant par des dessins de Jean-Luc Verna désormais connu mondialement, les secrets de famille de Stéphane Steiner …, la série « Patisse et Micasso » de Thierry Lagalla et Olivier Leroy, un néon très rare de Jean Dupuy, une photographie également introuvable de Philippe Ramette, une « œuvre pied-de-nez » Cédric Teisseire qui fait preuve d’une grande autodérision, Noël Dolla…

Enfin, il y a Gabriel Méo, jeune artiste issu de la Villa Arson, proche de la bascule vers l’imposture. Est-ce un artiste ou un imposteur absolu ? En tous cas, il réalise un très beau travail sur l’absurde et expose au salon de Montrouge en ce moment.

Bref, l’Espace à Vendre, c’est toujours aussi convivial, dans un esprit de découverte et d’échange. Bertrand Baraudou et son équipe ont su rendre un lieu pourtant instable (avec tous ces changement d’adresse, il faut suivre !), INCONTOURNABLE.
Bertrand a aussi une galerie à Paris. Mais Espace à Vendre lui permet de garder un pied à Nice et, peut-être, de faire « monter » les artistes niçois à Paris, bien que tous les artistes qu’il expose ne soient pas azuréens.
Fidèle et en même temps novateur, tête chercheuse de l’art contemporain, Bertrand Baraudou a su, en 10 ans, imposer Espace à Vendre en tant que galerie (qui vend ?) et lieu convivial de rencontre entre les artistes.

JPEG - 24.6 ko
Du sucre et des larmes, 2010 (Captures d’écran). Performance de Arnaud Labelle-Rojoux avec Stéphane Roger, Arnaud Maguet, Anna Byskov et les Vedettes, Halles de Schaerbeek, Bruxelles, 2010

BRÈVES DE BURLINGUE

PERFORMANCE ANNA BYSKOV / ARNAUD LABELLE-ROJOUX

MERCREDI 28 MAI - 18H

Suite au succès de l’exposition 10 ans, l’Espace A VENDRE fait durer le plaisir en prolongeant son anniversaire jusqu’au samedi 14 juin. Une exposition toujours plus vivante puisqu’elle proposera, outre la performance du mercredi 28 mai, un accrochage repensé, à découvrir à partir du mardi 3 juin.

Artistes présentés :
Thierry Agnone, Caroline Bach, Ben, Julien Beneyton, Romain Bernini, Julien Blaine, Remi Braguard, Pauline Brun, Anna Byskov, Baptiste César, Thierry Chiapparelli, Marc Chevalier, Fédéric Clavère, David Dalla Venezia, Claire Dantzer, Noël Dolla, Jean Dupuy, Jean-Baptiste Ganne, France Gayraud, Isabelle Giovacchini, Jeremie Grandsenne, Han Hoogerbrugge, Joël Hubaut, Thierry Lagalla, Arnaud Labelle-Rojoux, Sandy Lalane, Olivier Leroi, Pascal Lievre, Eric Madeleine, Florent Mattei, Martinet & Texereau, Gabriel Méo, Gilles Petrognani, Pascal Pinaud, Eric Pougeau, Charlotte Pringuey-Cessac, Stephane Protic, Philippe Ramette, Emmanuel Régent, Sylvie Réno, Jérôme Robbe, Karine Rougier, Franck Saïssi, Lionel Scoccimaro, Valentin Souquet, Stéphane Steiner, Quentin Spohn, Sabry Tchalgadjieff, Cédric Teisseire, Kirill Ukolov, Jean-Luc Verna, …

Artiste(s)