| Retour
Jörg Immendorff rejoint la collection de la Fondation Maeght

Jörg Immendorff rejoint la collection de la Fondation Maeght

Présentée pour la première fois à la Fondation Maeght en 2015 dans le cadre de l’exposition « Les théâtres de la peinture » consacrée à Jörg Immendorff, l’œuvre Sans titre de 2016 rejoint la collection de la Fondation Maeght grâce au soutien de la Société des Amis de la Fondation Maeght. L’œuvre y dialoguera avec celles de Joan Miró, Marc Chagall, Alberto Giacometti, Georges Braque, Pierre Bonnard, comme avec celles d’Antoni Tàpies, Pierre Soulages, Joan Mitchell ainsi que celles de Djamel Tatah, Fabrice Hyber et Gloria Friedmann.

« Grand dessinateur, peintre majeur, coloriste extraordinaire, Immendorff nous livre une vision passionnante et contradictoire du monde. Je suis très heureux de voir cette œuvre magnifique, tant pour son engagement que pour la liberté dont elle fait preuve, rejoindre la collection de la Fondation  », commente Olivier Kaeppelin, directeur de la Fondation Maeght.

Remis à la Fondation Maeght le vendredi 24 février 2017, en présence des donateurs et de Madame Oda Jaune, artiste et épouse de Jörg Immendorff, le chef-d’œuvre de l’artiste allemand vient enrichir les collections de la Fondation grâce à une souscription, lancée en 2016, par la Société des Amis à l’occasion de son 50e anniversaire, pour le compte de la Fondation.

Créée en 1966 par Marguerite Maeght, la Société des Amis accompagne la Fondation Maeght dans l’enrichissement de ses collections d’œuvres d’art et contribue à son rayonnement en France et à l’étranger. Animée par son Conseil d’Administration et présidée par François de Rancourt, elle réunit actuellement près de 700 adhérents de différentes nationalités. Après une exceptionnelle donation de près de 90 œuvres en 2009, la Société des Amis de la Fondation Maeght, qui vient de fêter ses 50 ans, continue sa mission de soutien pour l’acquisition de nouvelles œuvres. Ce fut celle, récemment, de Philippe Perrin Under the Gun, c’est aujourd’hui celle de Jörg Immendorff.

« Dans ce grand tableau au fond tramé, se mêlent des scènes venant de l’histoire de l’art, mais aussi de scènes contemporaines de magazines. Le singe-peintre, alter-ego d’Immendorff, jette par brassées des images au monde. Images de torture, de conflits, comme également des images de guerre de Goya ; en tout état de cause, images de violence que reçoive, comme une pluie de cendres, un peuple apeuré de singes nous ressemblant. À l’arrière-plan, derrière cette énergie, est figurée un groupe de sculptures où Lacoon meurt étouffé par les serpents. Le peintre, en proie à la maladie de Charcot qui l’emportera, se sert de l’histoire de l’art pour dire son inquiétude », explique Olivier Kaeppelin.

PNG - 645.6 ko
Sans titre, 2006. Huile sur toile, 280 x 330 cm

Né en 1945 en Allemagne de l’Ouest, Jörg Immendorff, qui fut l’élève de Joseph Beuys et le compagnon de route de l’Allemand de l’Est A.R. Penck, laisse, malgré son décès prématuré en 2007, une œuvre immense tant par sa puissance picturale que par l’intensité de son engagement.

Photo de Une : (détail) L’oeuvre de l’artiste acquise par la Fondation Maeght "Sans titre, 2006. Huile sur toile, 280 x 330 cm".

Artiste(s)